Et garder le sourire malgré tout…

Une semaine qui a encore été fort agréable, à deux petites exceptions près…
Jeudi, une très mauvaise nouvelle arrivée par mail. Mon vol de retour pour l’Espagne début mai a été avancé d’un peu plus de huit heures ! Au lieu de décoller en fin de journée, c’est en milieu de matinée…et comme je me rendais à une centaine de kilomètres de l’aéroport, impossible d’y être à temps. J’ai donc dû me résoudre à annuler et à demander le remboursement de ces deux vols. J’en avais (presque) les larmes aux yeux, c’était un peu ma seule occasion de vacances cette année et je me faisais une joie de revoir tous mes amis là-bas… 
Alors, histoire de ne pas rester sur cette grosse déception pour ma soirée, j’ai filé au cours de zumba, bien que je n’avais pas très envie d’y aller…et j’ai bien fait ! Ça m’a redonné la pêche, même si ça ne vaut pas un court séjour à Logroño…
Et puis, la chute le retour. Vendredi, vers midi, en sortant du boulot. Je descends cette fameuse rue pavée en pente et me tords la cheville. Ce qui aurait fini en entorse il y a quelques années ne se limite juste qu’à quelques secondes de honte… jusqu’au soir où, après avoir arpenté la foire du livre une bonne partie de l’après-midi, mon pied se fait douloureux. Pas gonflé et pas bleu, ce n’est rien de bien grave, mais la douleur est toujours présente aujourd’hui…
Rien de bien grave, mais deux petits nuages qui se sont posés sur ma semaine qui du reste est loin d’être une catastrophe… D’autant plus que vendredi, ma chute mise à part, la journée a été plus qu’agréable. Foire du Livre et quelques achats, of course, mais je suis restée raisonnable. Et puis, grand moment pour ma Best, la rencontre avec Marc Lévy et une dédicace. La file était longue, mais nous étions arrivées une heure avant le début et donc bien positionnées en troisième place…et l’attente fut finalement assez courte vu qu’il est arrivé 30 minutes en avance !
Enfin, hier, j’ai tranché et j’ai coupé mes cheveux… Plutôt satisfaite du résultat, la coupe courte ça me va bien, même si il est indéniablement que c’est encore mieux sans les lunettes… Mais là, rien à faire dans l’immédiat. Au mieux, une paire plus adaptée à ce genre de coupe dans quelques mois et d’ici deux ans l’opération (si elle est possible pour ma grande myopie).
Advertisements

4 thoughts on “Et garder le sourire malgré tout…

  1. Outch, c'est vrai que c'est une grosse déception ce vol. Quel courage d'aller au cours, car on a envie de tout sauf d'aller positiver un peu à un cours.Bon même si cela ne finissait pas en entorse, il aurait peut-être fallu éviter la foire du livre, mais c'est irrésistible comme événement, je comprends bien ;)Chouette pour les cheveux ! Qu'est ce que tu appelles grande myopie ?

  2. Eh oui, mais bon, je vais essayer de prendre quelques jours en septembre ou octobre…Sur le moment, la douleur est passée tout de suite, ce n'est que le soir, une fois rentrée, que j'ai commencé à avoir mal :sEh bien, le premier geste que je fais le matin, c'est mettre mes lunettes… Je suis à -8 (enfin, ça dépend des mesures, mais c'est costaud. J'en ai toujours pour 400-500 euros de verre, les plus amincis, c'est vrai, mais j'ai pas le choix… )

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s