Une histoire de tailles

Depuis des années, je prends toujours plus ou moins la même taille quand j’achète un soutien-gorge. Et là, il y a deux semaines, alors que ma mère entre dans une petite boutique de lingerie, je repère un chouette modèle en vitrine.
Je demande donc à essayer et là, la vendeuse me dit à vue d’œil qu’ils ne vont sûrement pas jusqu’à ma taille dans cette marque-là. Déception. Elle prend alors mes mesures, m’assène que je fais un bonnet E ou F (stupeur, j’achetais du B ou C selon les modèles) et me montre quelques modèles colorés et jeunes dans ces bonnets.
Alors, j’ai finalement trouvé mon bonheur et il est sûr que dans cette taille-là, le maintien est meilleur. Par contre, ce qui me fait moins rire, c’est que mon stock lingerie peut probablement être renouvelé…et à quel prix (parce qu’évidemment les marques qui font des modèles sympa pour ma taille sont plus chers).
Enfin, il faut ce qu’il faut…
Advertisements

6 thoughts on “Une histoire de tailles

  1. Dans une petite boutique de lingerie près de chez moi… Y a pas non plus des masses de modèles en stock mais possibilité de commander, c'est toujours pratique 🙂

  2. Je suis passée par là moi aussi :/ (enfin, pas sur un bonnet E ou F). J'ai une amie qui travaille en lingerie qui m'a spécifié que 80% des femmes ne connaissent pas leur taille (et prennent en dessous). Pour le bonnet, il faut bien qu'il se termine après la rondeur du sein sur le flanc.

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s