Les histoires de famille,

celles dont on ne parle pas ou peu, parce qu’on cherche ses mots, parce qu’on aurait aimé que notre famille soit différente de « ça » et que ce n’est pas toujours le cas…
Une introduction pour le moins pessimiste pour ce petit point sur mes histoires de famille. J’en parle peu parce que je n’en vois que les pointes de l’iceberg, que les quelques trop plein que mes parents déversent de temps en temps. Il faut dire aussi que je n’y suis pas mêlée directement (heureusement)…
Bref. Du côté paternel, mes deux grand-parents sont dans un home. Ma grand-mère n’a plus tout à fait toute sa tête (mémoire principalement) et elle était incapable de s’occuper d’elle, mon grand-père a vécu seul un an ou deux avant de faire une thrombose et de la rejoindre. À quelques exceptions près, il n’y a que mon père qui va les voir, en semaine. Tout ça parce que depuis que mon grand-père a du aller au home, il y a eu des soucis avec mon oncle, des accusations qui ont volé (et qui allaient loin), des choses pas très clean (mon oncle qui a récupéré et vendu tous les bijoux de ma grand-mère sans nous en parler et en versant un peu d’argent sur le compte de mes parents). Bref, on a dû faire appel à un avocat pour gérer leurs biens. Entre mon père et son père, les choses vont bien…tant que mon oncle reste en France, où il a une résidence secondaire (et il va sans dire qu’avec mon oncle, après des coups de gueule et des menaces de sa part, c’est silence radio). À chaque retour, les accusations et les noms d’oiseaux volent, mon père en prend plein la figure (nous aussi parait-il). Bref, on a plus très envie d’y aller pour tout ce qu’il a pu dire, manipulé par mon oncle. Parfois, je me sens un peu coupable pour ma grand-mère…mais j’avoue que j’ai du mal à aller voir « normalement » mon grand-père et comme elle en garde peu de souvenirs…
Et puis surtout, il y a un mois, mon père a découvert par hasard que la maison de sa mère avait été mise en vente…en surfant sur internet. Et ça, c’est comme assez fort comme situation, que personne ne nous ait rien dit !
Et du côté maternel, il y a principalement une certaine inégalité de traitement entre ma mère et sa sœur, des choses pas réglées et qui se répètent en boucle, des cachotteries et mon grand-père dont le caractère est de plus en plus irascible et surtout il est obnubilé par deux-trois choses qui l’intéressent directement, le reste, il passe au-dessus (du genre, il appelle ma sœur, prend de ses nouvelles en trois secondes et passe deux minutes à la bassiner avec son imprimante qui ne fonctionne plus…). Et surtout, ce qui fait que c’est le deuxième dimanche d’affilé que l’on ne va pas les voir, la sensation d’être un peu poussés dehors parce qu’ils attendaient ma tante et mes cousins un dimanche il y a trois semaines. Bref, des petites choses mais qui pourrissent l’atmosphère…
Bref, pas top-top le panorama actuellement… Et chez vous, c’est comment ?

2 réponses sur « Les histoires de famille, »

  1. Dans toutes les familles, il y a des histoires… Par contre, le coup de la maison mise en vente, c'est fort de café quand même !

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s