Weekend à Amsterdam, le bilan

P { margin-bottom: 0.21cm; }

Même si j’ai passé un super weekend dans cette ville, j’en reviens avec quelques regrets… La durée du séjour, tout d’abord, vraiment trop court et qui est la raison de la plupart de mes autres regrets. Comme de ne pas avoir eu/pris le temps de flâner dans la ville, simplement. De même, on n’a pas vraiment pris le temps de faire un peu de shopping. Ce n’était pas dans nos objectifs du weekend, mais vu que c’était les soldes, ça aurait pu être sympa aussi…

Les canaux, encore 😉 © C.F.

J’ai aussi été déçue des choix de restos que l’on a fait. Il faut dire que mes comparses étaient plus dans l’optique « on a faim, on s’arrête dès qu’on voit un truc un peu correct » et moi j’avais envie d’un peu plus de recherche. En effet, la brasserie où l’on s’est arrêtées dans une artère commerçante qui proposait hamburgers, pâtes et pizzas, ne m’attirait pas du tout et si ce n’était pas mauvais, ce n’était pas excellent non plus.

Quant à l’italien du deuxième jour, j’ai eu l’impression d’une grande chaîne et nous ne sommes pas tombées dans la meilleure franchise. De nouveau, c’était bon, ça se laissait manger mais sans plus. En voyant le resto, je n’aurais pas eu l’audace de tenter la viande…d’autant plus qu’elles n’étaient proposées qu’avec des frites en accompagnement, alors que dans la plupart des italiens c’est frites ou pâtes quand même ! Sans ajouter le fait que, moi, j’avais vraiment très envie de tester un resto argentin tout près mais que l’une, appréhendant des plats épicés (quoique pour moi, la cuisine argentine, c’est la viande, pas nécessairement des plats hyper épicés…) et l’autre sans avis, j’ai cédé, en râlant car j’ai eu l’impression qu’on refusait l’argentin sans avoir vraiment regardé la carte ! Peut-être aurait-il fallu aborder la question de nos attentes gastronomiques avant le départ… D’où le caractère orageux de fin d’après-midi quand les deux autres n’ont pas voulu se donner la peine de quelques minutes de recherche supplémentaires d’un magasin de sucreries, deuxième frustration de la journée pour moi.

Pour le reste, je suis plus que satisfaite des visites que l’on a faites…et d’avoir pris la Amsterd*m Card. Au final, entre celle-ci et le Holland Pass, c’est cette première qui nous convenait le mieux, rapport à la carte 48h pour les transports en commun que nous avons beaucoup utilisée finalement (à cause de la pluie et puis, quand on l’a, on n’hésite pas à prendre le tram) mais aussi, une fois le timing du séjour connu, à nos ambitions revues à la baisse. Même si je ne suis pas sûre qu’elle nous a permis de faire de vraies économies, on n’a pas été volées non plus… et puis, on a pu zapper la file au Van Gogh et ça, c’est quand même sympa !

Au détour d’une rue, on fait parfois des rencontres étonnantes
La ville a un côté un peu schizophrène aussi… entre les musées, les rues calmes et le marché aux fleurs et le Quartier Rouge, les sex shops plus qu’abondants et, je crois, largement destinés aux touristes, et les boutiques avec pignon sur rue où acheter cannabis et champignons magiques. On a d’ailleurs largement halluciné sur ces derniers points avec cette impression de basculer dans un autre monde.

Bref, à Amsterdam, chacun y trouvera ce qu’il est venu y chercher…

D’un point de vue plus général, j’avoue que si j’ai l’occasion de repartir dans ce genre de séjour, je me poserais peut-être la question deux fois. Si il est vrai que le prix est plutôt attractif, les contraintes sont quand même présentes : choix des dates, de l’arrivée et du départ et surtout la durée un peu courte. 
De même, face aux quelques frictions (sans doute dues à la fatigue aussi, vu que j’ai enchaîné le départ et le réveil à 5h00 sur une semaine de travail et que j’ai repris le lundi), je me suis même posée la question de partir seule une prochaine fois. Mais c’est quand même une réflexion qui m’est passé par la tête à chaud donc ça vaut ce que ça vaut…

© C.F.

Et enfin, ce bref séjour fut l’occasion pour ma Best d’utiliser pour la deuxième fois son appareil photo. Et il faut dire que si je n’étais pas à l’aise à l’heure de prendre les premières photos, au fil du weekend, j’ai pris de l’assurance. Il est sûr pourtant que je n’achèterai pas une « bête » aussi sophistiquée que la sienne, mais j’ai trouvé qu’il était quand même plus facile de faire une bonne photo via le viseur que via l’écran. Ceci explique aussi pourquoi j’ai fait peu de photos avec mon propre appareil…

2 réponses sur « Weekend à Amsterdam, le bilan »

  1. Je suis partie à Amsterdam début avril avec mon copain, 4 jours et un grand soleil, j'en garde un très bon souvenir et j'ai aimé lire ton récit. Je suis déjà partie moi aussi avec des copains/copines et je trouve que ce n'est pas toujours évident, on a pas forcément les mêmes attentes, les mêmes envies, il faut souvent faire des concessions. Je me dis parfois aussi que l'idéal serait de voyager seule mais j'ai la chance d'avoir un copain sur la même longueur d'onde que moi donc je m'en tiens à la formule à deux pour l'instant ! ;)Je ne sais pas si je peux te souhaiter de bonnes vacances, en tout cas, je te souhaite un excellent week-end qui s'annonce ensoleillé, il était temps ! 😉

  2. Merci 😉 Oui, c'est pas évident et il y a peut-être des points qu'on aurait pu aborder avant de partir… Maintenant, il faut dire aussi que le contexte de ce voyage organisé est un peu particulier et le timing vraiment court, ça n'aide pas. Et c'est vrai que pour la première fois, je me suis dit que ce serait peut-être sympa de tenter une fois un city trip en solo…Et non, pas de vacances pour moi dans l'immédiat, ce sera fin septembre. Bon weekend à toi aussi…et peut-être bonnes vacances ?! Bises

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s