Saratoga Woods – Elizabeth George

Encore un roman qui est apparu dans mon « butin » régulier du Bibliobus un peu par hasard, un jour où la récolte était plus maigre. Il faut dire que le bibliothécaire n’hésite pas à rajouter l’un ou l’autre titre quand les titres que j’ai demandés ne sont pas tous disponible. Et ce fut le cas cette fois-ci. J’ai donc récolté celui-ci en bonus…pour mon plus grand plaisir !
Résumé : La jeune Hannah Armstrong possède un étrange pouvoir. Elle entend les pensées des autres, leurs « murmures », comme elle les qualifie. Un jour, elle comprend que son beau-père vient de commettre un meurtre. Pour la protéger, sa mère décide de l’envoyer sous une nouvelle identité sur l’île de Whidbey, au large de Seattle. Malheureusement, une fois sur place, rien ne se passe comme prévu pour celle qui se fait désormais appeler Becca King. La personne censée l’accueillir ne l’attend pas au débarcadère. Et ne s’y présentera jamais. Livrée à elle-même, Becca doit dorénavant se débrouiller seule, dans un endroit qu’elle ne connaît pas et dont les habitants, comme elle ne tarde pas à le découvrir , semblent tous receler une part d’ombre…(Presses de la Cité)

Mon avis : Il m’a fallu à peine deux jours pour en venir à bout, le quittant chaque fois à regret, pressée de savoir ce qu’il adviendrait de Becca/Hannah. L’intrigue est prenante, pleine de rebondissements, l’écriture fluide.
Habituée à lire les enquêtes de l’inspecteur Linley et du sergent Havers , j’ai trouvé ici un style tout à fait différent. Peut-être les personnages secondaires moins « élaborés » mais cela est aussi dû au fait que l’on est ici face à un épisode d’une future saga et pas une enquête où l’ensemble des protagonistes sont passés au crible. Il faudra voir si dans les tomes suivants, on retrouve la finesse psychologique d’Elizabeth George et la profondeur de ses personnages, même secondaires.

Je n’ai appris qu’en arrivant au bout qu’il s’agit d’un roman s’adressant à un public de jeunes adultes et la différence de style et d’écriture qui m’avait un peu chiffonnée tout au long de ma lecture à tout à coup pris son sens… En tout cas, ce fut une lecture agréable, sans doute moins noire aussi que d’autres romans d’Elizabeth George.

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s