Et toi, t’en veux ?

Pendant longtemps, c’est une question que je ne me suis pas posée. Tout simplement parce que cela semblait aller dans l’ordre des choses, une suite logique. Et puis, petit à petit, je me la suis vraiment posée cette question.
Ce qu’il en ressort ? À l’heure actuelle, ma réponse serait un « je ne sais pas » penchant légèrement vers le « non ». Pas catégorique le non, toutefois. Cependant, je sais aussi que ma réponse est influencée par ma situation actuelle. Énormément de choses peuvent encore changer…dans un sens ou dans l’autre.
Il y a encore cinq à dix ans, avoir des enfants me semblait quelque chose de tellement naturel, de tellement logique. D’ailleurs, c’est peut-être après avoir travaillé un mois à la plaine de jeux dans le groupe des 3-5 ans (mon premier job d’été), que cette idée s’est vraiment matérialisée.
Et puis, au fil des années, je n’y ai jamais vraiment pensé. Relations à distance et/ou de courte durée, je n’ai jamais eu l’occasion d’en parler. Et puis, autour de moi, je connais peu de gens qui ont un petit bout ces dernières années. Autant dire que cela restait quelque chose de très virtuel.
Ces deux-trois dernières années par contre, c’est un sujet que j’ai vu abordé plusieurs fois. Des amies, des collègues, sur les blogs… Les pros et les contres débattent régulièrement. J’ai aussi l’occasion de passer une journée entière avec une amie et son petit bout de quelques mois et pu me rendre compte du boulot, du temps et de la responsabilité que ça représente.
Bref, aujourd’hui, avoir des enfants n’est pas pour moi quelque chose d’aussi clair, d’aussi naturel ou d’aussi logique qu’il y a quelques années. Si je ne suis pas de celles qui rêvent maternité et qui soupirent d’angoisse à chaque année qui passe sans bébé à l’horizon (franchement, j’en suis loin), je ne repousse pas l’idée à 100% pour autant. Il faut dire que célibataire, vivant chez mes parents (pour quelques mois encore, une année maxi j’espère), ce n’est pas franchement de l’ordre de mes préoccupations et  je me vois très bien vivre et vieillir sans enfants (mais ce n’est pas un point de vue tranché et définitif).
Bref, pour moi, c’est plutôt non mais on verra… Et vous, vous vous situez dans quel camp ?

10 réponses sur « Et toi, t’en veux ? »

  1. oh moi tu sais bien, je suis dans le non catégorique. et plus j'avance en âge, plus je vois mes amies avec leurs gosses et plus je confirme mon choix.

  2. Moi, je suis une girouette à ce propos en ce moment. Je pense que j'en aurai, tôt ou tard. Mais je reporte sans cesse le moment. Et là, j'oscille entre l'envie de transmettre à la génération suivante et l'appréhension face à la charge de travail que cela représente. Et puis, je continue de penser que ça reste un peu égoïste d'amener un être sur cette terre… Mais je pense également que je réfléchis trop. 😉

  3. @Unicks : oui, je sais 😉 . Peut-être aussi que c'est un peu grâce à l'un de tes articles sur le sujet que j'ai commencé à considérer que ce n'était pas si évident que ça ;)@Stella : lol 😉

  4. Bonsoir,Il y a dix ans de ça, quand j'avais ton âge, la réponse était claire : non, non et non…. et maintenant (mais c'est peut-être la crise de la quarantaine), j'en ai très envie… sauf que je n'arrive pas à vivre des relations longues (les hommes de mon âge ont souvent déjà fait leur vie et ne veulent pas refaire des enfants, ça les soûle). Snif… c'est compliqué la vie de femme !

  5. Pour moi, ce n'est pas aussi clair que cela semble l'avoir été pour toi (ou du moins, ce n'est pas définitif). Après, c'est sûr qu'il y a toujours le risque de le regretter par après. Difficile de savoir quelles seront nos envies et notre vie dans quelques années.

  6. Avoir ou ne pas avoir des enfants, c'est un marronnier dans le petit monde de la blogosphère féminine. Si j'en crois les quelques articles que j'ai lus à ce sujet, il est plutôt de bon ton de (prétendre) ne pas en vouloir. Il faut croire que je suis à contre-courant puisque, moi, j'en veux. Oh, pas tout de suite. A 26 ans, je me sens encore un peu jeune et je souhaite expérimenter d'abord d'autres choses. Mais je sais qu'un jour, j'aurai la volonté d'agrandir mon horizon (de dépasser la zone de mon nombril…), de partager, de "construire". Je n'ai jamais compris comment on pouvait penser qu'avoir des enfants, c'était égoïste. Les personnes qui pensent cela regrettent-elles à ce point d'être sur terre, d'être en vie ? Personnellement, je pourrais remercier mes parents tous les jours de m'avoir donné la chance d'exister. Mais je dois être une foutue idéaliste ! 🙂

  7. @Sarah : Je te comprends et je ne voulais pas, par mes propos, vexer ou blesser les gens qui souhaitent des enfants. Je sais que j'en aurai tôt ou tard mais, mes relations avec mes parents et une enfance chahutée font que je réfléchis beaucoup, voire trop. Comme toi, j'ai l'envie de partager, de transmettre (ce que j'ai déjà fait avec les enfants rencontrés dans le cadre professionnel) mais je sais également que la vie n'est pas un long fleuve tranquille, que mes enfants passeront eux aussi par des épreuves et je ne suis pas encore sûre de mes capacités à les aider à les traverser. Ceci dit, parfois, je me dis que de me poser ces questions est justement ce qui m'aidera à m'occuper d'eux… ;-)Si tu es une "foutue idéaliste", je suis de mon côté une indécrottable pessimiste mais je me soigne, défendant même une sorte d'idéalisme sur certains thèmes. D'ailleurs, c'est peut-être cette aspiration à un idéal inaccessible qui m'empêche de sauter le pas. 😉

  8. @Sarah : Ce post, ça me trotte dans la tête depuis quelques mois et ce sont des discussions récentes, quelques posts lus ailleurs aussi qui m'ont décidé à l'écrire… Je n'ai pas l'impression de suivre une mode, en tout cas. D'ailleurs, je ne suis pas catégorique dans mon non-désir d'enfant actuel.Par contre, j'envie ta certitude absolue sur la question et ton idéalisme. Merci d'avoir exprimé ton opinion sur la question ici !

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s