Esprit d’hiver – Laura Kasischke

Ouhlala, le « stress » que j’ai eu en en lisant plusieurs critiques négatives sur les blogs. Je me suis dit « Mince, entre « La grâce des brigands » qui ne m’a pas emballé et celui-ci, je me suis peut-être plantée dans mes choix de livres pour les Matchs de la rentrée littéraire de Price Minister. Et finalement,…

Quatrième de couverture : Réveillée tard le matin de Noël, Holly se voit assaillie par un sentiment d’angoisse inexplicable. Rien n’est plus comme avant. Le blizzard s’est levé, les invités se décommandent pour le déjeuner traditionnel. Holly se retrouve seule avec sa fille Tatiana, habituellement affectueuse, mais dont le comportement se révèle de plus en plus étrange et inquiétant…

Mon avis : La tension est palpable tout au long du roman. On sent le drame pointer, on le touche du doigt et il se dérobe à nous jusqu’à la dernière page. Tout au long de ma lecture, je me suis demandée sur quoi tout cela allait déboucher : un événement surnaturel ? un drame familial ? Autre chose ? Mais quoi ?

Laura Kasischke nous tient en haleine jusqu’à la fin, l’ambiance est pesante et l’on a qu’une hâte, découvrir le fin mot de l’histoire pour pourvoir échapper à ce huis-clos qui met nos nerfs à l’épreuve. Et puis, on arrive à la dernière page et l’on est surpris et à la fois, on s’attendait à cette fin…

Une belle surprise donc, pour ce roman qui m’a absorbée et où Laura Kasischke maintient la tension au fil des pages, jusqu’au final.

Ma note : 16/20
Advertisements

7 thoughts on “Esprit d’hiver – Laura Kasischke

  1. Dooonc maintenant que je l'ai fini et que la critique est écrite, je viens lire ton avis. ^^Je suis mitigée moi… Si je m'étais écoutée, j'aurai abandonné la lecture au milieu parce que c'était lourd tous ces passages inutiles sur les souvenirs, quand Tatty était enfant et qu'on lui disait qu'elle avait une dentition parfaite (wtf? on s'en fout, non?). Du coup, les autres passages sur la Sibérie m'attiraient moins aussi alors qu'ils étaient porteurs d'infos sur l'histoire… Mais je l'ai fini et j'ai beaucoup aimé la fin (enfin pas ce qu'il se passe dans l'histoire hein mais la façon dont s'est tourné ^^). J'avais compris une dizaine de pages avant de terminer, j'étais résignée mais la forme était vraiment bien.

  2. Moi, ça ne m'a pas gênée toutes ces répétitions, je trouve que ça renforce la tension, d'une certaine manière… et c'est vrai que la fin on la devine un peu avant la dernière page.

  3. Ping : Les revenants – Laura Kasischke | Et cr0quer la vie...

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s