À partir de quand faudrait-il prendre ses distances ?

À partir des premiers sms où apparaissent ces mots « content de t’avoir vu » ou « je suis content d’aller ce soir à tel événement et de te voir » ? Ou serait-ce précipité ?

Après ce moment étrange où un baiser a été refusé ?

Après ces nouveaux sms qui contiennent ces mêmes mots après ce premier refus ?

Où est la limite ?

Rien n’a été franchement et directement exprimé. Ces sms pourraient passer pour ceux d’un ami très proche ou que l’on ne voit pas souvent. Mais on ne se connaît que depuis deux mois et on se voit environ une à deux fois par semaine.

Mis à part ce moment étranger de la tentative de baiser dans le couloir de la pension où nous logions (chambre à part, inutile de le préciser) et quelques regards insistants remarqués par des amis, je n’avais perçu aucun signe. Partis ensemble à Bilbao par « semi-hasard » (j’avais déjà réservé mes billets d’avion et ma chambre quand il a dit qu’il envisageait de s’y rendre…sauf que cette décision s’est faite assez vite après notre discussion), je n’ai vu aucun signe annonciateur de cet étrange moment. Ni dans son comportement ni dans son discours la veille et le jour même.

Dois-je maintenant mettre une certaine distance ? Distance, que suite aux remarques d’amis concernant ses regards appuyés, j’ai essayé de mettre assez vite en restant un peu froide, de ne jamais terminer mes sms par « bisous » ou ce genre de choses. Mais c’est un peu contre ma nature, moi qui affiche un sourire énorme quand je retrouve un ami.

Dois-je attendre qu’il aborde le sujet ? Entre samedi soir et lundi en fin d’après-midi, malgré un certain nombre de moments passés en tête-à-tête (dans l’avion et à l’aéroport, vu que le premier avait une bonne heure de retard), il ne l’a pas fait. Moi non plus, remarquez, j’ai plutôt fait comme si il ne s’était rien passé.

De mon côté, comme vous l’aurez compris, je ne le vois que comme un ami et je ne pense pas que cela pourrait changer dans le futur. Et donc, que dois-je faire ? Laisser courir comme si rien ne s’était passé et me détourner encore une fois si il retente quelque chose ? Ou mettre les pieds dans le plat ? Je n’ai pas envie de le perdre comme ami mais c’est vrai aussi que depuis samedi soir, je ne suis peut-être plus tout à fait moi-même non plus en sa présence, je fais attention aux paroles et gestes que je pourrais avoir. J’ai d’ailleurs été limite impolie en lisant non-stop (ou presque) en attendant l’avion ou dans l’avion. Bref, je suis un peu indécise, la situation est délicate.

Advertisements

8 thoughts on “À partir de quand faudrait-il prendre ses distances ?

  1. Ma best a le même dilemme. Elle n’ose pas être directe de peur de perdre un ami et dans un autre sens, elle se dit qu’il ne fait rien de mal et qu’il ne cherche pas à aller plus loin. Bref, attends l’occasion qu’il recommence par sms ou en étant avec toi et dis-lui clairement les choses, avec beaucoup de délicatesse, bien entendu. Sans pour autant oublier de préciser que tu l’adores… mais en tant qu’ami.

    Oui, ça reste compliqué…

    • Oh que oui, c’est bien compliqué… D’autant plus que je fais attention à certaines choses, je freine certains gestes que je pourrais avoir avec d’autres personnes où il n’y a aucune ambiguïté, je surveille mes paroles mais c’est difficile. Être trop amicale, c’est risqué qu’il le prenne comme un signe et en même temps, être trop froide, trop distante, un peu bitch, c’est risqué de perdre un ami.
      Mais oui, je pense que je fais attendre et voir…

  2. Aïe. Effectivement, c’est délicat. Je crois que vu mon caractère, je laisserais courir en me disant que je me trompe, quitte à lui expliquer les choses si jamais il tente quelque chose de plus « concret »…
    Bon courage en tout cas !

  3. Si c’es vraiment un bon ami, et vu que ça à l’air de te perturbé un peu , tu devrai lui en toucher un mot. Une fois où vous serez seul, mais dans un lieu public, en plein jour. Genre aller boire un café ensemble, et là tu pourra lui dire gentiment que tu as repensé à ce moment et que ça te gêne terriblement. Que tu l’apprécie en tant qu’ami mais seulement en ami et pas plus. Que tu ne veut pas perdre son amitié, que tu ne veut pas devoir agir differement mais que pour toi il n’est qu’un ami. après de toute façon dans la mesure où il a essayé quelque chose, ça a changé la donne entre vous et que tu lui dise quelque chose ou non, vos relations vont s’en trouvé changer. Lui voulait plus et toi non, c’est un fait qui restera tel qu’il est et cela vous fera toujours un beu bizarre à chacun. Désolée.
    J’espère que ça ira et que vous arriverez à surmonter ça!

    • C’est sans doute un peu prématuré de lancer « la grande discussion »… D’autant plus, qu’on ne se connaît que depuis deux mois. Il fait partie du groupe qui participe à la table de conversation d’espagnol et avec lequel je sors généralement le we.
      Pour l’instant, j’ai pris un peu de distance… entre lundi et mercredi, il m’a envoyé trois ou quatre texto, parmi lesquels je n’ai répondu qu’à un seul. Pas vraiment de question directe dans les autres messages en fait ou quelque chose sur quoi rebondir…
      On verra comment ça évolue et si il faudra que je mette les choses au clair avec lui ou pas.

    • C’est ce que je fais…du moins par sms interposé. Après, en face à face, je suis du genre à être très (trop) souriante et parfois un peu trop enthousiaste et peut-être que ça pourrait être mal interprété… Quoique si l’ambiguïté s’affirme, je vais me fermer, inévitablement.

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s