Envie d’hiberner et pourtant…

Pourtant, je me force à sortir et je finis toujours par y trouver du plaisir. Même si en ce moment, j’aurais bien besoin de sommeil, de longues nuits à dormir et pas de celles où j’arrive tout juste à mon quota d’heures…

Néanmoins, malgré la fatigue, je continue, j’avance, je me fous des coups de pieds au cul pour sortir de chez moi au lieu de rester devant mon clavier/ma télé (ouais, enfin, pour ça, si je l’allume une fois par mois, c’est beaucoup)/le dernier livre commencé.

Lundi, j’avais salsa, mais ça, c’est l’exception de la semaine, je ne dois pas me forcer, mais alors, pas du tout pour y aller. Lundi, on révisait les bases quand la prof a fait une remarque et m’a pris en exemple. Au début, je me suis dit « Mince, qu’est-ce que je fais mal ? » et en fait, c’était parce que, parmi les filles, je bougeais bien, je me déhanchais… J’étais un peu gênée finalement de me retrouver au centre de l’attention et encore un peu plus quand elle m’a demandé de danser avec un autre élève pour que les autres voient ce qu’elle entendait par là… Après coup, ça fait quand même plaisir, mais sur le moment, je ne savais pas où me mettre.

Mercredi, je me suis secouée pour aller à la table de conversation d’espagnol. Je n’y étais plus allée depuis le départ de mon amie pour Madrid. Beaucoup de nouvelles têtes, ça m’a fait du bien même si, comme à mon habitude, je ne suis pas restée très tard.

Quelques fous rires au boulot, une après-midi de libre et un cadeau pour la fête des mères trouvé. Yeah !

Et puis, mon premier trajet domicile-travail en vélo cette semaine. Qu’est-ce que ça m’a plu ! La météo était avec nous mercredi matin, il y avait même quelques timides rayons de soleil. Et puis, ma coach avait choisi un itinéraire agréable, pas trop fréquenté, deux côtes et quelques passages où il faut faire attention pour pas que ce soit trop simple non plus. Et l’arrivée au boulot, un peu essoufflée mais bien réveillée… Le vélo, c’est plus fort que la caféine !

Le weekend fut plus tranquille pour une fois. Mis à part une soirée d’au revoir d’une amie qui retourne en Espagne (encore une), ce fut cocooning. J’ai reçu des amis à la maison samedi midi pour discuter de notre city-trip à Copenhague en juin, soirée télé le soir et un dimanche studieux à préparer mon test de demain.

Ah, Heidi, Ingrid et Camille-Fraise, si vous souhaitez toujours que je vous envoie une carte postale de Rio, envoyez-moi votre adresse postale à l’adresse eamil suivante : etcroquerlavie(a)gmail.com .

Advertisements

2 thoughts on “Envie d’hiberner et pourtant…

    • Oui, j’ai juste un petit retard de sommeil et le contre-coup de la très moche météo de cette semaine qui pèse un peu sur mon moral et mes envies en ce moment.

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s