Une décision importante (la suite)

Il y a deux mois, je vous parlais d’une décision importante que j’allais devoir prendre. Au final, j’ai mis un peu plus de temps que prévu à me décider. En partie, parce que je n’ai pas trop eu le temps en juin, entre mes deux voyages, d’y penser clairement et puis aussi parce que, j’ai demandé à revoir l’ophtalmo qui m’opérerait…

Quand je vous en avais parlé, deux options (si on oublie la troisième, ne rien faire) s’offraient à moi  : le lasik (mais pas top-top pour ma forte myopie) et les implants (et ça, rien que le mot, ça fait un peu peur).

Comme je vous le disais la dernière fois, il n’y avait (et il n’y a) aucun consensus à ce sujet autour de moi. J’ai finalement repoussé la troisième option, celle de garder mes lunettes car si je veux passer un jour par l’étape opération, c’est maintenant ou jamais… Dans cinq ans, ce ne sera déjà plus aussi utile ou intéressant…

Alors, lasik ou implant ? Eh bien, une correction totale avec le lasik, dans mon cas, c’était pas vraiment envisageable. Si c’est pour me retrouver avec une vision nocturne pas au point et ne pas pouvoir prendre le vélo/la voiture (pas une option actuellement, mais bon…) la nuit, franchement, ça ne sert pas grand-chose.

Quant à une correction partielle, comme mon ophtalmo habituelle me l’avait proposé, c’est effectivement envisageable. Mais quand l’autre médecin m’a montré ce qu’il me resterait de myopie après avec les lunettes d’examen et après les avoir gardées une petite demi-heure, je n’étais plus du tout convaincue. Voir flou à 3-4 mètres, c’est hyper désagréable. Et l’un des avantages de l’opération, c’est quand même de ne plus devoir porter de lunettes… De plus, pour ce médecin, à mon niveau de myopie, ou on le fait bien (c’est-à-dire implants selon lui) ou on ne le fait pas.

Alors, si je me suis finalement décidée pour cette méthode assez invasive, c’est suite à un témoignage très positif d’un ami d’ami (plus ou moins) qui me disait ne regretter qu’une chose : ne pas l’avoir fait plus tôt, et à la démonstration du médecin. Mon ophtalmo à moi, par contre, n’est pas hyper chaude…mais elle ne m’a pas recontactée suite à mon dernier mail après le dernier rendez-vous, donc j’ai finalement pris ma décision sans la consulter une dernière fois.

Bref,j’ai rendez-vous fin octobre pour prendre les différentes mesures pour les implants et quelques semaines plus tard, ce sera la « pose », un œil à la fois et avec une semaine d’intervalle. Seul hic, dans cette semaine d’intervalle, je ne verrai que d’un œil, la différence entre l’œil opéré et l’autre sera trop forte pour que le cerveau supporte des lunettes avec correction que pour l’œil non opéré…

NB : ceci n’est que mon avis personnel sur la décision que j’ai dû prendre et concerne mon cas particulier, chaque situation est différente et je ne suis pas en mesure de donner un avis catégorique sur ces deux méthodes.
Advertisements

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s