Cohabiter avec un chat

Aka Mr Lupin, le monstre à quatre pattes de ma coloc’, partie en vacances dans sa famille, en Sicile.

Pour commencer, je vous présente la « bête ». Un chat noir, castré, avec des dents et des griffes que ne dédaignerait pas une panthère et surtout avec un put**n de caractère. Des exemples ? S’il adore s’installer sur les genoux, il estime toujours que tu te lèves bien trop tôt à son goût et te le fait comprendre vivement. Au minimum, une plainte sonore, parfois, il va jusqu’à souffler. Ou encore quand je lui dis « non » (quand il monte sur mon lit, quand il pleure devant ma porte la nuit, etc) en pointant le doigt devant sa tête, il a souvent tendance à me donner un coup de pattes avant de se détourner.

Bref. Autant dire qu’il n’est pas des plus faciles à vivre. Et pourtant, quand ma coloc’ m’a proposé de le laisser chez des amis, j’ai dit que ce n’était pas la peine. Et depuis samedi soir, je commence légèrement à le regretter.

Si tout avait bien commencé, ça s’est gâté depuis mercredi passé. Le jour de son départ, il m’a collé toute la journée, comme s’il fallait absolument qu’il m’ait à portée de regards. Sachant qu’il a l’habitude de dormir avec elle, et qu’il risquait de pleurer devant ma porte la nuit, je lui ai laissé un vieux pull à moi dans le salon pour la nuit. Il faut dire qu’il l’avait déjà squatté dans l’après-midi. Le truc a bien fonctionné….les quatre premières nuits.

Ensuite, il a repris ses mauvaises habitudes. C’est-à-dire pleurer devant ma porte, faire ses griffes dans le pêne de la porte et gratter la porte. Trois à quatre fois chaque nuit quand je vais dormir, à la quatrième fois, après l’avoir attrapé par le cou et tapoté son nez à chaque fois (il parait que c’est ce que font les « mamans chats » quand leurs chatons font des bêtises), il semble enfin comprendre… Du moins, jusqu’au petit matin. Et selon les jours, j’ai droit à un réveil qui peut être trèèès matinal comme 4h15 du matin ! Oui, oui. ça c’était ce matin, par exemple. Et tous les quarts d’heure, jusque 5h. Puis, quand je me suis levée à 6h, il dormait roulé en boule sur un coussin. Autant dire que je commence tout doucement à avoir les nerfs et à m’énerver sérieusement à chaque fois. Mais ça n’a pas l’air de l’affecter le moins du monde.

Alors, oui, je pourrais lui ouvrir la porte et le laisser dormir avec moi. Sauf que je n’en ai pas envie. Que ce n’est pas mon chat. Et que si je le laisse faire, je ne vais plus pouvoir dormir tranquille. Dès qu’il aura envie de dormir sur mon lit, il viendra pleurer à ma porte. Résultat, depuis ce weekend, je suis comme les enfants, je compte les nuits jusqu’au retour de ma coloc’ !

Je pourrais aussi l’enfermer dans la cuisine, par exemple, mais vu qu’il a l’habitude de dormir sur un lit ou dans un fauteuil, je doute qu’il apprécie et j’ai peur des dégâts qu’il pourrait faire ou du niveau sonore que pourraient finir par atteindre ses plaintes et qu’il finisse par incommoder les voisins.

Et puis, j’ai beau râler, avoir un chat à la maison, j’aime ça. Même si il est loin d’être très calme, l’avoir sur mes genoux quand je regarde la télé ou quand je suis installée à mon bureau devant le pc, comme maintenant, j’aime bien.

Si seulement, il pouvait dormir seul…

Advertisements

4 thoughts on “Cohabiter avec un chat

  1. Je n’ai pas pu m’empêcher de sourire en lisant ton article ! 🙂 Mon chat aussi dort avec moi et j’avoue que, parfois, ça présente des inconvénients (le réveil TRÈS matinal étant le plus important, mais heureusement, ce n’est pas très fréquent). Néanmoins, je ne pourrais pas me passer de lui ! 🙂
    Si Lupin a l’habitude de dormir avec sa « maitresse », il est peu probable qu’il te laisse tranquille… Les chats tiennent à leur petit confort et à leur routine ! Bon courage jusqu’au retour de ta coloc’ ! 😉

    • J’imagine que si je le laissais dormir avec moi, il serait peut-être un peu moins matinal. En tout cas, en semaine, comme je me lève tôt, vers 6h15, je doute qu’il soit plus matinal que moi. Par contre, quand ma coloc’ est là, il arrive parfois qu’il vienne pleurer devant ma porte le weekend. Sans doute qu’il trouve qu’il est plus que temps que l’une de nous se lève et s’occupe un peu de lui.
      Avec les quatre premières nuits qui ont juste été parfaites, j’avoue garder l’espoir de passer encore une ou plusieurs nuits tranquilles d’ici dimanche…mais c’est sûr que c’est pas gagné. Enfin, on verra.

  2. Ah Ah les chats! Et la porte de la chambre de ta coloc’ elle est ouverte la nuit? Peut être qu’il aimerait aller dormir dans sa chambre, comme à son habitude!
    Savannah dors avec nous mais j’ai de la chance, elle se lève en même temps que nous! Parfois le week end si on reste trop longtemps à dormir, elle vient sur nous et ronronne! Par contre si je me lève mais que mon chéri reste au lit, elle pleure devant la porte, si c’est l’inverse, elle s’en fou l’ingrate!

    • Oh lalala, qu’est ce que je vous envie !
      Oui, la porte de sa chambre est grande ouverte mais il n’a pas l’air d’avoir envie d’y dormir seul, malheureusement pour moi 😥

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s