1, 2, 3…petits bonheurs de la semaine et plus !

Si mes journées me semblent longues et bien chargées dernièrement, c’est qu’elles le sont. L’air de rien, un cours de salsa et un autre de néerlandais, c’est quand même huit heures en moins de soirée libre sur la semaine (sans compter les trajets) et ça me pèse un peu. Pas pour les cours en eux-même, pour le temps que je n’ai plus pour d’autres choses, pour mes nuits un peu courtes ces jours-là et pour l’impression d’à peine avoir le temps de souffler entre le boulot et ces activités. C’est aussi l’une des grandes raisons pour laquelle je déserte ces pages dernièrement. Si je ne trouve pas le temps d’écrire quelque chose le weekend, eh bien, c’est foutu, en semaine je n’arrive à dégager aucun moment pour écrire ici.

Et pour autant, la semaine ne fut pas mauvaise, loin de là.

Le petit plaisir du lundi, c’est bien sûr mon cours de salsa. Plus j’y vais, plus j’aime ça. Et plus encore que les cours, ce sont les soirées salsa. Franchement, c’est vraiment le truc sur lequel je ne pourrais pas faire l’impasse.

Mardi, ça a été la course. Vu qu’on était en plein paiements, je suis restée jusque 16h au boulot et j’ai donc eu l’impression de ne faire que courir le reste de la journée. Rentrer, manger un truc rapide et zou, direction le cours de néerlandais. À peine une heure pour se poser à la maison qu’il faut déjà repartir… Et puis, quand je rentre, le temps d’une douche, lire un peu, regarder un bout de série à la télé et il est déjà plus que temps d’aller dormir.

Mercredi, comme je le disais hier, c’est ma soirée off. Et j’en ai bien profité. Se poser devant la télé, le chat sur les genoux, un vrai luxe.

Jeudi, rebelote, néerlandais. Mais je suis partie un peu plus tôt du boulot, ça m’a permis de souffler un peu.

Et puis vendredi. Déjeuner en presque terrasse avec une amie, suivi d’un poil de shopping, même si je n’étais pas très motivée, et surtout, après tout ça, trouvée la terrasse vide en arrivant à ce petit café éthiopien dans le centre de Bruxelles, s’installer et déguster un ice latte avec une part de tarte aux fruits de la passion, le tout sous le soleil.

Rentrer à la maison, exténuée mais heureuse, penser à passer une soirée télé, bien calée dans le canapé et recevoir un sms. Salsa ce soir au Tiago, tu viens ? C’est à quelques centaines de mètres de chez moi, pas d’autre choix que de dire oui. Envisager de ne rester qu’une heure ou deux et finalement, rentrer à la maison à 4h du matin après un tour dans le centre, une fois le Tiago fermé.

Samedi, journée plus sérieuse avec la visite du parlement flamand avec un groupe d’hispanophones. Une visite qui faut vraiment le détour, tant pour le bâtiment, son histoire et les œuvres d’art dont il recèle que pour en apprendre plus sur le fonctionnement de l’institution.

En soirée, tenter la Nuit Blanche et se faire doucher par une belle drache. Chercher désespère ment un café où se poser et boire un chocolat et puis rentrer. Bon, on en profitera l’année prochaine…

Et aujourd’hui, journée « je ne sors pas de chez moi ». Et puis, ça tombe bien, le temps n’invite pas trop à mettre le nez dehors.

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s