Dernière ligne droite et quelques flocons de neige

Continuant sur la lancée de ce mois où je ne travaillerais définitivement pas une seule semaine complète entre maladie, congé éducation et ponts, celle-ci ne dérogea pas à la règle. Et même si l’équipe était réduite, la charge de boulot ni trop élevée ni relax, les réveils difficiles, j’étais quand même bien contente d’être au boulot. Ce qui tranche avec les mois d’été et de septembre ou octobre où franchement, j’avais du mal…

Lundi soir, état de choc. Je regarde la télé avant d’aller dormir, pensant lire un peu après. Le chat s’installe sur mes genoux, je tombe sur « Happy feet » et décide de regarder la fin. Le générique défile à l’écran, je chasse le chat d’un « Allez » répété deux-trois fois, qu’en général il comprend. Sauf que. Ce soir-là, il n’avait manifestement pas envie de s’en aller. Et qu’il m’a retourné un coup de patte sur la joue. Une belle gifle, quoi. Avec quelques griffes dehors. Je n’en revenais pas, ma coloc’ non plus. Bref, faudra pas qu’il s’attende à ce que je m’apitoie sur son sort pendant les deux semaines où celle-ci sera absente et qu’il voudra dormir avec moi. Niet, il restera dehors (j’espère juste qu’il ne sera pas trop insistant ni trop bruyant).

Ah, mardi… mon premier mardi en mode relax à la maison depuis la mi-septembre ! Qu’est-ce que ça fait du bien.

Et puis, voilà déjà venu le réveillon. Matinée pas trop hot au boulot, on s’attendait à pire. Et puis, le temps de prendre un sandwich, rentrer à la maison, boucler le sac et préparer tout ce qu’il faut pour que le chat survive seul pendant 24h, je prenais le train avec ma sœur pour rentrer chez mes parents. Réveillon calme en famille mais très chouette. J’aime bien quand on se retrouve tous ensemble.

Comme d’hab’, Choupette a refusé d’ouvrir ses cadeaux. D’ailleurs, elle n’en voulait pas tant qu’elle n’avais pas transmis sa liste (qu’on attend toujours). Bref, on est passé au-dessus pour lui acheter quelques bricoles en attendant le vrai cadeau. Le lendemain, j’ai donc fait le forcing pour qu’elle ouvre. Par contre, le premier, le mien, j’ai dû l’ouvrir moi-même et finalement elle était contente. Et pour le coup, moi aussi !

Vendredi, j’ai rangé, étudié, fait une lessive et me suis rendue dans deux supermarchés pour remplir mon frigo.  Journée bien remplie finalement et pas désagréable de mettre enfin un peu d’ordre.

Samedi, je pensais aller faire un peu de shopping. Et puis, je me suis laissée décourager par le temps. Par contre, j’ai enfin ramené son appareil à raclette au copain de ma sœur. Mon arrivée a d’ailleurs coïncider avec leur envie de tester luges et vêtements chauds. Nous voilà donc partis pour une vingtaine de minutes de marche jusqu’au parc de Woluwé, quasiment désert, pour quelques descentes en luge. Un chouette moment. Même si j’ai eu bien du mal à remonter la dernière pente… à tel point qu’il a fallu faire un détour et malgré cela, j’ai essuyé quelques chutes dans la neige et parfois la boue.

Aujourd’hui, journée tranquille, je ne mettrai pas le nez dehors. Je vais étudier, regarder la télé, cuisiner, lire  et c’est tout !

Advertisements

2 thoughts on “Dernière ligne droite et quelques flocons de neige

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s