Mood

ça doit au moins faire deux semaines que je cherche ou le temps ou le courage d’écrire par ici, en tout cas autre chose que des brèves jetées sur le clavier le dimanche (ou parfois écrites petit à petit tout au long de la semaine) ou une critique sur le dernier livre que j’ai lu et voilà qu’aujourd’hui, j’ai la motivation, le temps et je regarde l’éditeur de texte, le regard vide. Foutu manque de synchronisation.

Peut-être en profiterais-je pour faire le point sur cette nouvelle année qui démarre ?

Si l’année a superbement bien fini et commencé, en mode « relax » au boulot avec ces jours de congé éducation, là je suis retombée dans une petite routine et depuis deux semaines, peut-être trois,  j’ai un mal de chien à sortir de mon lit le matin. La radio se met en route, un peu après le réveil sonne, puis le gsm et je le retarde encore de 10 minutes. C’est d’ailleurs drôle comme plus la semaine avance, moins l’effort est important et plus tôt j’arrive au boulot.

Un manque d’envie parfois aussi. Qui balance entre la flemme de mettre le nez dehors et le regret de moins voir mes amis (et d’avoir moins de plans le weekend) maintenant que le conjoint de l’un est en Belgique et que l’autre s’est casée. Mais je vous rassure, ils me ménagent des moments où l’on se voit et je sais que c’est tout à fait normal qu’ils aient moins de temps à me consacrer et je ne leur en tiens pas rigueur, loin de là. Et puis, les moments passés ensemble, les invitations ou les propositions de dernière minute sont toujours aussi agréables. À chaque fois, je me dis que je devrais en remercier l’amie qui avait créé cette dynamique dans notre petit groupe. Sans elle, on aurait peut-être fait que se croiser…

Bref, ces dernières semaines ont apporté leur lot de changements, et le plus important a été l’arrivée d’un nouveau colocataire. Des démarches à faire avec le départ de l’ancienne et l’arrivée du nouveau, des choses à racheter, mes marques et un rythme à retrouver… Ces quelques semaines sont passées finalement à une allure sans que j’ai vraiment eu/pris le temps de me poser un peu. Chaque jour, quelque chose à faire, à programmer, à régler, à discuter.

Au final, toutes ces petites choses jouent un peu sur mon moral, sur mon impression d’hiberner légèrement, d’avoir un peu le vague à l’âme de temps en temps… mais les bons moments finissent toujours par prendre le dessus. Et c’est ce qu’il faut retenir.

Advertisements

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s