Impressions madrilènes

Si la météo n’a pas été au beau fixe, c’est d’ailleurs bien le cas de le dire, mon séjour madrilène a été des plus satisfaisants. Hébergée chez une amie, nous avons donc eu l’occasion de passer pas mal de temps ensemble. Et c’était bien là le but du séjour.

De plus, j’ai eu la chance qu’une amie de Logroño vienne passe le weekend dans la capitale espagnole…juste pour passer du temps avec moi. Pas mal quand on sait qu’il y ait pas loin de 400 km entre les deux villes et donc 4h de bus.

Si le temps ne s’est donc pas prêté à de longues balades dans le centre ou dans les parcs, il fut l’occasion de belles découvertes. Le microthéâtre tout d’abord. Un concept auquel j’ai vraiment accroché. Enfin, comme pour toute pièce de théâtre, forcément, si elle est bonne, on est séduit… Côté culture toujours, j’ai enfin franchi la porte du « Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia » où j’ai donc pu voir « en vrai » le Guernica de Picasso. Impressionnant. Et puis, on ne peut pas le louper, c’est la salle où il y a un attroupement dingue…et le bruit de fond qui va avec. J’allais d’ailleurs éviter cette salle avant de me rendre compte du joyau qu’elle contenait. Et puis, j’ai aussi visité le « Museo de Arte Thyssen-Bornemisza » que j’ai d’ailleurs préféré au Reina Sofia, souvent trop contemporain pour moi.

Sans oublier le carnet de bonnes adresses que je me suis créé. Hop, cartes de restaurants et de bars empochées pour ne pas en oublier le nom et l’adresse (je vous en reparle tout bientôt). Des restaurants végétariens, des restaurants « exotiques », des bars mignons, branchés ou un brin décalé, du bio aussi parfois.

Et alors, la chose qui m’a un peu perturbée et sur laquelle j’ai eu beaucoup de mal à mettre un mot, c’est le métro. Dès mon premier voyage, je me suis rendue compte qu’il y avait quelque chose de différent. Mais quoi ? Et c’est en lisant « Madrid ne dort pas », roman d’un auteur belge, que j’ai mis le doigt dessus : le métro arrive dans l’autre sens qu’à Bruxelles (en gros, à Bruxelles, il arrive du côté gauche et à Madrid, du côté droit) ! Perturbant. D’ailleurs et contrairement à mes souvenirs, je ne l’ai pas trouvé très agréable, ce métro madrilène. Des wagons étroits, avec peu de places assises; une opinion contrastée avec celle que j’en avais gardée lors de mon séjour en 2010. Mais bon, à l’époque je n’avais pas vraiment de point de comparaison.

Advertisements

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s