[El camino] – La fin de l’aventure…pour cette fois

Quatrième journée. Comme pressenti la veille, mes chaussures sont encore mouillées et ma veste de pluie humide. Bref, là, c’est clair, je ne marcherai pas aujourd’hui. Après avoir fait mon sac et être passée à la salle de bains, je retrouve Susannah dans la cuisine pour un petit déjeuner plutôt rapide. Ensuite, ne sachant pas quelle compagnie de taxi appeler, nous nous dirigeons vers la boulangerie-café-petite épicerie d’Atapuerca. Nous prenons un café et demandons conseil à la gérante…qui s’occupera ensuite de nous appeler le taxi.

Vingt minutes plus tard, le voilà. Il n’y a pas à dire, on profite d’un tel voyage après trois jours de marche… Il nous déposera un peu avant l’entrée de Burgos, à un arrêt de bus. De là, nous avons alors rallié le centre et trouvé l’hôtel de Susannah. Coup de chance, sa chambre était prête, on a donc pu y laisser nos sacs. Ensuite, alors qu’elle écrivait un email à sa fille à la réception, je me suis aventurée dans les rues avoisinantes à la recherche d’un hôtel un peu plus dans mes prix. Ce fut assez vite fait. J’ai donc mis une option sur une chambre et je devais revenir entre 12h et 13h pour en prendre possession.

J’ai ensuite retrouvé Susannah et nous nous sommes promenées dans le centre… sous la pluie. Encore. Ce ne fut pas une simple petite promenade. Il nous fallait trouver la gare routière, où elle devait retrouver sa fille le soir-même et moi, m’enquérir des horaires de bus vers Burgos depuis les villages alentours sur le chemin. Et c’est là que j’ai un peu déchanté : dans la plupart de ceux-ci, entre 20 et 60 km de Burgos, il n’y a qu’un bus par semaine vers Burgos ! Bref, pas évident ! Ensuite, direction la banque pour m’acquitter de ma dette du souper de la veille et puis, enfin, nous asseoir en dégustant des croquetas de jamón accompagnées d’un verre de vin pour elle et d’un mosto pour moi.

On est ensuite retournées à l’hôtel, j’ai récupéré mon sac et ce fut l’heure des adieux. Heureusement que je l’ai rencontrée, sinon je ne sais pas comment j’aurais fait pour cette journée ! Je suis retournée à mon hôtel, découvert la chambre, étalé toutes mes affaires là où c’était possible pour les faire sécher et envoyer un tas de messages et mails pour annoncer mon arrivée à Burgos. Et ensuite, zou, un bon bain chaud qui m’a fait un bien fou.

À la sortie du bain, un appel de ma mère m’attendait. Avec une très mauvaise nouvelle, le décès de mon grand-père. Le choc. Les larmes. Toute seule dans cette chambre d’hôtel. Une décision s’imposait : rentrer et donc contacter l’assurance pour savoir ce qu’ils prendraient éventuellement en charge. Pendant que ma mère les contactait depuis la Belgique, je suis allée manger dans une chaîne de restaurant italien que j’apprécie d’habitude, mais là, ça ne m’a pas si bien goûté. En sortant, le soleil ayant pointé le bout de son nez, je me suis mise à flâner dans le centre.

Je vous passerais les détails mais ensuite, l’assurance m’a contacté, ils m’ont réservé un billet d’avion pour le samedi et me rembourseraient mes trajets de Burgos à Bilbao mais à charge pour moi de me débrouiller pour y arriver. Je me suis alors arrangée pour rentrer à Logroño le lendemain et arriver à Bilbao le surlendemain pour mon vol de retour. Mis à part les circonstances pour le moins imparfaites, j’ai eu la chance de voyager très confortablement en classe « Flex&Fast » c’est-à-dire journaux à disposition, le lunch et les boissons. Sans oublier que ces cinq premières rangées dans l’avion étaient quasi vides et que j’ai donc voyagé sans voisins directs. Et puis, je dois aussi ajouter que j’ai été agréablement surprise par l’efficacité et la prise en charge de ma compagnie d’assurances. Le service était juste impeccable.

À l’arrivée à l’aéroport de Zaventem, ma sœur m’attendait. La veille, elle m’avait demandé si je voulais qu’elle vienne. J’avais répondu « oui » sans plus de conviction et franchement, ça m’a fait du bien qu’elle soit là. Plus tard, sont arrivées ma mère et ma plus jeune sœur, qui se rendait au concert des One Direction au Heysel. Le temps de vider mes bagages, souper et faire une lessive et je suis rentrée chez mes parents pour le weekend avec ma mère.

Signature

Advertisements

2 thoughts on “[El camino] – La fin de l’aventure…pour cette fois

  1. Ping : [El camino] Burgos – Rabé de las Calzadas | Et cr0quer la vie...

  2. Ping : [El camino] Burgos – Rabé de las Calzadas | Et cr0quer la vie...

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s