Où la fatigue est la conséquence d’une foule de bonnes petites soirées

Oula, quel long titre, non ? Pourtant, il résume parfaitement cette semaine. De chouettes petites soirées qui m’ont causé une grosse fatigue. Mais bon, il n’y a pas de secrets : quand on décide de profiter du moment et de ne pas être tout à fait raisonnable, le lendemain, ça se paye en retard de sommeil et combat pour s’extirper de son lit.

Mardi soir, tout d’abord, mon coloc’ hébergeait un couchsurfer français. Évidemment, tout accueil est subordonné à l’accord de l’autre et si il était l’hôte principal, je n’allais pas pour autant m’enfermer dans ma chambre. Bref, on a papoté tous les trois dans la cuisine une bonne partie de la soirée et il était passé 23h quand je suis allée me coucher. Pas si tard que ça, peut-être, mais quand on se lève à 6h le lendemain, ça fait mal.

Le jour suivant, c’était barbecue et soirée rock au programme. À la base, je pensais y aller pour papoter et finalement, j’ai quand même dansé… même si je n’avais pas vraiment prévu le coup : nouveaux escarpins aux pieds avec un talon de … 8 cm ! Autant dire qu’elles ont passé le test haut la main, ces nouvelles chaussures. La soirée fut très agréable…mais le réveil le lendemain nettement moins. Si j’accusais déjà un retard de sommeil de la veille, là, un peu moins de six heures de sommeil, ça m’a flingué le reste de ma semaine.

Mais après ces deux soirées « éprouvantes », j’ai retrouvé avec plaisir mon lit le jeudi soir à une heure nettement plus raisonnable même si le réveil a encore sonné trop tôt.

Rien de tel, donc, que de profiter du vendredi après-midi pour s’octroyer une petite sieste. Musique douce à un volume tout doux en fond sonore, c’était juste parfait. Et en soirée, un petit film, histoire de rentabiliser l’abonnement au cinéma qui n’a pas encore beaucoup été utilisé ce mois.

Journée toute douce samedi aussi, en mode relax à la maison. Juste une petite séance de ciné l’aprèm.

Et pour terminer en beauté, aujourd’hui, on fêtait mon anniversaire en famille (trois semaines après la date ndlr). Très chouette journée, comme toujours.

Signature

Advertisements

2 thoughts on “Où la fatigue est la conséquence d’une foule de bonnes petites soirées

    • Tout à fait 😉 En même temps, native d’août, je crois que j’ai très rarement fêté mon anniversaire le weekend avant ou après. C’était souvent deux semaines avant ou deux semaines après, en fonction des vacances des uns et des autres. J’ai appris à relativiser donc…et ça ne gâche en rien la surprise des paquets à déballer !

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s