Ma première soirée rock

Mercredi soir, à l’invitation d’une amie, je me suis rendue à un barbecue, suivi d’une soirée rock. À la base, ne le dansant pas du tout,  je n’étais pas super motivée pour m’y rendre. Et puis, mon amie m’a vendue la chose… « T’es pas obligée de danser, d’ailleurs, Machine vient aussi et elle ne dansera pas. Vous pourrez papoter ». Bref, Machine n’est pas venue et j’ai dansé.

Première partie de soirée très sympa. Malgré mon petit quart d’heure de retard, il n’y avait pas encore trop de monde. J’étais peut-être un poil trop habillée pour le dress code « tenue décontractée », mais l’envie de porter une robe m’a prise subitement. Je n’étais pas épilée donc collants et puis, je venais de recevoir une paire d’escarpins, il me fallait l’essayer (8cm, quand même, il fallait les essayer rapidement pour voir si je les gardais ou les renvoyais). Bref, j’ai sortie une petite robe noire toute simple et super confortable. Limite, c’est encore une de ces pièces que je sors trop peu souvent de ma garde-robe en me demandant pourquoi je ne la mets pas plus souvent. Dans ce cas précis, c’est tout simplement parce que même si elle ne va pas mal, elle n’est pas tout à fait adaptée à ma morphologie. Trop droite pour le A que je suis… ce que j’ai d’ailleurs remarqué pour la première fois.

Vers 22h, la soirée proprement dite s’est lancée et je n’ai pas dû attendre trop longtemps pour être invitée à rejoindre la piste. Difficile de me défiler, c’était l’organisateur et prof qui est venu me chercher. Globalement, si j’ai eu l’impression d’être à côté tout le temps (enfin, surtout mes pieds, je me suis lancée sans connaître le pas de base, alors les figures, avec l’habitude de la salsa, ça passait plus ou moins mais les pieds, je faisais un peu n’importe quoi), apparemment c’était pas aussi catastrophique que ce qu’il me semblait… L’ambiance était plutôt décontractée et bon enfant, et je me suis pas mal amusée.

J’en ai profité pour noter quelques différences par rapport à la salsa. J’ai eu l’impression que c’était plus participatif. Dans le sens où à la salsa, on laisse toujours les mains au même endroit et dans la plupart des figures, c’est l’homme qui la prend ou la demande de la même façon. En rock, quand on ne connaît pas les passes, il faut parfois chercher un peu pour trouver où l’homme attend qu’on donne notre main (genre dans le dos).  J’ai aussi noter que la plupart des danseurs croquaient leur bras droit (je crois, à moins que ce ne soit le gauche) et laisse reposer la main libre dans le bas de leur dos.

Bilan de cette soirée : plutôt positif. Je serais même carrément tentée de faire quelques cours, histoire d’avoir les bases pour le danser en soirée… Ce qui était le but de la soirée, vu le bref debrief qu’on en a fait avec l’amie qui m’avait invité. Je me suis faite avoir, je crois, mais avec plaisir.

Et vous, rock ou pas rock ?

Signature

Advertisements

4 thoughts on “Ma première soirée rock

  1. Moi ça me manque le rock. Mon homme dit qu’il n’était pas doué mais on manquait juste d’entraînement et de suite dans les enchaînements.

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s