Un weekend, deux films (ter)

Eh oui, encore un weekend où j’ai trouvé le temps de m’enfermer par deux fois dans les salles obscures. Deux films totalement différents, deux ambiances différentes mais ce qui les rejoint, c’est une légère déception que j’ai ressenti au moment de quitter mon strapontin.

Boomerang

Synopsis : À l’aube de la quarantaine, Antoine est un peu dépassé par les événements : sa femme l’a quitté, ses filles le considèrent à peine… Le bilan est peu glorieux. Pour lui changer les idées, sa sœur Agathe l’entraîne à Noirmoutier, sur les traces de leur enfance. Des souvenirs et certaines questions sans réponse remontent à la surface… En voulant percer un secret de famille vieux de trente ans, Antoine croise le chemin de la surprenante Angèle. Le début d’une nouvelle vie ? (Cinenews)

Mon avis : Un secret de famille qui va éclater, sans épargner personne. Une famille qui va se retrouver finalement et où l’on va enfin se parler vraiment. Un sujet prometteur à la base mais le film m’a légèrement déçue. Il m’a manqué un petit quelque chose, le petit plus qui l’aurait rendu inoubliable.

J’avais lu le livre de Tatiana de Rosnay dont le film est inspiré il y a quelques années, mais je n’en avais gardé aucun souvenir. Je pense cependant que celui-ci doit être plus fort. En émotion, en chocs, en libération.

Un bon divertissement, mais il ne m’a pas transportée.

Masaan

Synopsis : Bénarès, la cité sainte au bord du Gange, punit cruellement ceux qui jouent avec les traditions morales. Deepak, un jeune homme issu des quartiers pauvres, tombe éperdument amoureux d’une jeune fille qui n’est pas de la même caste que lui. Devi, une étudiante à la dérive, vit torturée par un sentiment de culpabilité suite à la disparition de son premier amant. Pathak, père de Devi, victime de la corruption policière, perd son sens moral pour de l’argent, et Jhonta, un jeune garçon, cherche une famille. Des personnages en quête d’un avenir meilleur, écartelés entre le tourbillon de la modernité et la fidélité aux traditions, dont les parcours vont bientôt se croiser… (Cinenews)

Mon avis : J’avais beaucoup aimé « The lunch box » du même réalisateur et là, je ne sais pas, l’histoire ne m’a pas emportée, je n’ai pas été séduite. Mais il est vrai que ce n’est sans doute pas là l’objectif recherché de ce film.

Le film commence très fort, avec cette scène de l’hôtel, qui peut nous apparaître totalement surréaliste et en même temps réelle et choquante dans sa violence pour ces deux jeunes. Il ne fait visiblement pas bon être amoureux en Inde.

Et c’est bien là le fil rouge du film… Deepak et Devi, les deux protagonistes principaux, vont perdre l’être aimé dans des circonstances tragiques. On suit la naissance de la relation de Deepak et puis, cette fin brutale. Quant à Devi, on a à peine le temps de la découvrir à l’écran, que la tragédie frappe.

Corruption, « protection des bonnes mœurs », tradition et modernité, le quotidien d’une vie en Inde à travers quelques instantanés, à travers la naissance du sentiment amoureux. À voir, ne serait-ce que pour ça.

Signature

Advertisements

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s