Blanès -Hedwige Jeanmart

Et voilà. J’ai enfin repris un rythme de lecture un peu plus « normal » pour moi depuis la fin de ce roman. Un livre prêté par ma Best, comme tant d’autres et comme souvent, dont je n’ai pas lu le résumé avant de me plonger dans ses pages…

Une auteure belge, une « intrigue » qui se déroule en Espagne, cela s’annonçait prometteur.

Résumé : «Et si on allait à Blanès? C’était mon idée. Je l’avais lancée le samedi 10 mars vers onze heures du matin, après mes deux cafés, consciente de ce que je disais et aussi du fait que je le disais pou lui faire plaisir, sans soupçonner une seconde que cette phrase innocente serait celle qui me ferait chuter tout au fond du gouffre où je suis. Pourtant des phrases, j’en ai dit. J’ai trop dit je t’aime alors que je savais que cela le fatiguait, j’ai dit des choses intelligentes aussi, puis des conneries comme tout le monde. Mais je n’aurai pas survécu à cette phrase-là. Samuel a répondu pourquoi pas? Ça te dirait? J’ai dit oui ça me dirait, on n’est jamais allés à Blanès, ce n’est pas si loin, une heure en voiture depuis Barcelone, à peine plus. On s’est mis d’accord, on irait le lendemain. Le soir, on s’est couchés en chien de fusil dans des draps blancs comme un linceul, j’ai respiré son odeur du soir, un peu âcre, et senti la chaleur de sa cuisse sur laquelle j’avais posé la main. Je me suis endormie heureuse sûrement, sans doute, pourquoi pas? Je ne savais plus bien à présent, et le matin du dimanche 11 mars, en fin de matinée, nous avons pris chacun un livre et nous sommes partis pour Blanès.» (Babelio)

8cd34364a2d334e40a3862e90e2e7957-1408363591

Mon avis : C’est une lecture qui s’annonçait bien, deux premiers chapitres plutôt entraînants que j’ai avalés assez rapidement et puis, une sensation d’engluement qui a duré jusqu’aux deux derniers chapitres. En bref, j’ai vibré au tout début de l’histoire et à la fin.

Au milieu, je me suis plutôt ennuyée. En grande partie, parce que l’obsession de la narratrice ne m’a absolument pas touchée et a encore moins éveillé en moi ne fut-ce qu’un brin d’empathie ou de sympathie. J’avais envie de la secouer, un point c’est tout. Son côté un peu parano, « moi contre le reste du monde » m’a aussi plutôt saoulée et il faut dire que pendant les trois quart du roman, il ne se passe rien. Ou presque rien.

Le dernier quart a quand même réussi à réveiller mon intérêt et puis la fin, qui laisse plein de questions en suspens, en attente m’a laissée, là, légèrement frustrée.

À part une intrigue et une « héroïne » qui ne m’ont absolument pas touchée, le style est plutôt agréable. C’est un sacré bon point pour ce livre. Mais pour le reste, je n’ai pas été convaincue…

À vous de voir donc.

Signature

Advertisements

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s