D’acier – Silvia Avallone

C’est l’un des livres qui ont fait partie de ma « récolte » 2016 de la Foire du Livre. Un roman dont j’avais lu beaucoup de bien, j’ai donc sauté sur l’occasion en le voyant sur un présentoir.

Résumé : Il y a la Méditerranée, la lumière, l’Ile d’Elbe au loin. Mais ce n’est pas un lieu de vacances. C’est une terre sur laquelle ont poussé brutalement les usines et les barres de béton. Depuis les balcons uniformes, on a vue sur la mer, sur les jeux des enfants qui ont fait de la plage leur cour de récréation. La plage, une scène idéale pour la jeunesse de Piombino. Entre drague et petites combines, les garçons se rêvent en chefs de bande, les filles en starlettes de la télévision. De quoi oublier les conditions de travail à l’aciérie, les mères accablées, les pères démissionnaires… Anna et Francesca, bientôt quatorze ans, sont les souveraines de ce royaume cabossé. Ensemble, elles jouent de leur éclatante beauté, rêvent d’évasion et parient sur une amitié inconditionnelle pour s’emparer de l’avenir. (Quatrième de couverture)

Mon avis : Silvia Avalonne nous dépeint là une Italie loin des clichés touristiques, celle des ouvriers qui triment pour survivre et de leurs familles. Pourtant, le ton n’est pas lourd, Francesca et Anna, leurs espoirs, leurs rêves, leur amitié et cette période de la vie où, telles des funambules, elles oscillent entre l’enfance et l’adolescence apportent un peu de poésie, de légèreté à tout ça. Ce qui n’empêche pas les drames d’arriver, lors de cet été à Piombino. Et même si pour un regard extérieur, ces deux héroïnes ont l’air de vraies pimbêches qu’on adorerait détester, leurs failles, leur sensibilité à fleur de peau, leur émerveillement encore face à la vie et leurs rêves et espoirs nous les attache.

C’est un roman qu’on lâche difficilement, tant on s’y sent aspiré. Il ne s’y passe peut-être pas grand-chose, ou en tout cas, rien d’énorme, de retentissant, Silvia Avalonne nous offre un instantanée d’un lieu, d’une époque, d’une communauté et le résultat est plus que réussi. Je ne peux que vous en conseiller sa lecture, pour ma part, je compte bien me plonger dans ses autres romans dans le futur.

Signature

Advertisements

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s