Une fois n’est pas coutume, deux bd !

Les BD, je n’en lis presque pas. Pas parce que je n’aime pas ça. Juste que je trouve qu’on arrive toujours trop vite au bout. Beaucoup plus que pour un roman. Ajouté à cela le prix de ces ouvrages qui est aussi bien plus élevé qu’un poche (mais, on est d’accord, c’est pas la même chose et il est certain que ça les vaut), c’est tout un pan de la littérature que je zappe, sans tout trop souvent.

What a wonderful world – Zep

Résumé : Après Happy Sex et Happy Parents, Zep nous livre une nouvelle salve d’humour décapant ! Au fil d’un journal de bord quotidien (publié initialement sur le site lemonde.fr), il traite de sujets intimes ou universels comme « Pourquoi je me suis rasé la barbe », « Le djihadisme amateur » ou « La sexualité compliquée des super-héros »… Sous l’acuité du regard zeppien, le monde est une scène… de comédie ! (Babelio)

Mon avis : Une chouette découverte, moi qui ne connaissais de Zep que son personnage le plus célèbre, Titeuf, et encore en version dessin animé. De sujets très personnels à l’actualité, en passant par des sujets « juste » pour faire rire ou de la philosophie, on obtient un bel instantané de notre société. À mettre entre toutes les mains…mais pas trop jeunes quand même.

Deuxième génération – Michel Kichka

Résumé : Deuxième Génération n’est pas un règlement de comptes avec l’Histoire. C’est un récit autobiographique à travers lequel Michel Kichka retrace les instantanés décisifs d’une enfance, d’une jeunesse et d’une vie passées dans l’ombre de la Shoah, du plat pays à la terre promise, entre cauchemars, souvenirs drôles, moments joyeux et actes de délivrance.
Célèbre auteur israëlien et caricaturiste majeur, Kichka n’est pas seulement un fervent partisan de la paix au Proche-Orient, il est aussi le fils d’un homme qui fut l’unique survivant de sa famille après la guerre. À 20 ans, son père est revenu dans sa Belgique natale. Il y eut deux filles et deux garçons. Et un vécu si pesant que ses enfants n’ont eu de cesse de vouloir s’en émanciper, chacun à sa façon. Un ton unique et touchant, une histoire intime et poignante. Deuxième génération est un roman graphique qui tient à la fois du récit et du documentaire historique, une bande dessinée splendide et déroutante. (Babelio)

Mon avis : Que dire de plus que ces quelques mots de l’éditeur ? Tout y est. Une histoire personnelle touchante, sensibles sans mièvrerie ou volonté de faire pleurer dans les chaumières. Une recherche personnelle aussi, de sens à donner, de réponses à trouver face à une histoire familiale qui est parfois plus devinée que racontée.

Deux styles différents, deux objectifs différents, deux coups de crayon différents mais deux bd à lire absolument.

Signature

Advertisements

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s