Me before you

Alors ça, c’est la surprise de la semaine passée. Mardi, jour de conseil européen, je rejoins une amie du côté de la Porte de Namur pour manger et, vu que ça va être un peu compliqué de me déplacer l’après-midi (car la station de métro où je descends habituellement sera fermée jusqu’au lendemain), j’en profite pour aller au cinéma. Pas du tout planifié, quand on se quitte, j’ai le choix entre trois films dont la séance a déjà débuté (je vais d’ailleurs raté les trailers, pubs et peut-être une demi-minute de film). Bref, ce fut un peu le hasard qui m’a amené jusque dans cette salle, me basant uniquement sur le titre et l’affiche pour mon choix.

Synopsis : Une charmante petite ville de l’Angleterre rurale. Si elle est originale et artiste dans l’âme, Louisa « Lou » Clark, 26 ans, n’a aucune ambition particulière. Elle se contente d’enchaîner les boulots pour permettre à ses proches de joindre les deux bouts.
Jeune et riche banquier, Will Traynor était un garçon plein d’audace et d’optimisme jusqu’à ce qu’il se retrouve paralysé, suite à un accident survenu deux ans plus tôt. Devenu cynique, il a renoncé à tout et n’est plus que l’ombre de lui-même.
Autant dire que ces deux-là auraient pu ne jamais se rencontrer. Mais lorsque Lou accepte de travailler comme aide-soignante auprès de Will, elle est bien décidée à lui redonner goût à la vie. Et peu à peu, les deux jeunes gens s’éprennent passionnément l’un de l’autre. La force de leur amour pourra-t-elle survivre à leur destin qui semble inexorable ? (Allociné)

Mon avis : Alors, bonne ou mauvaise surprise ce choix au hasard ? Eh bien, alors que ce n’est pas trop le genre de film que j’affectionne (j’évite en général les romances, à quelques exceptions près), j’ai passé un très bon moment, le sourire aux lèvres pendant une bonne partie du film.

S’il s’agit bien d’un drame, la petite larme au coin de l’œil n’a pourtant pas pointé le bout de son nez même à la fin du film. Et ce n’est pas par manque d’émotion tout au long du film. Si elle est bien présente, elle n’est à aucun moment lourde ou pesante, la légèreté insufflée par le personnage de Lou fait que l’on ne peut décrocher ce sourire de nos lèvres. Sa joie de vivre, son humour et surtout sa fantaisie (qu’elle exprime notamment dans ses tenues) ont été pour moi l’élément le plus plaisant du film. Car il faut bien le dire, l’intrigue autant que la fin sont plutôt convenues et attendues.

Bref, c’est un film plutôt agréable, sans prise de tête, parfait pour se vider l’esprit et passer un bon moment.

signature

Advertisements

2 thoughts on “Me before you

  1. Boudiou tu as aussi succombé :p Je n’ai pas trop envie de le voir au ciné, peut-être quand il sortira en DVD… Trop de bruit autour de ce livre/film, je n’ai pas du tout envie de me pencher dessus pour le moment.

    • Succombé totalement par hasard, je ne savais même pas que c’était tiré d’un livre ! Je ne suis pas sûre que, sans l’abonnement, je l’aurais vu, donc attendre la sortie DVD ne me paraît pas être une mauvaise idée… 😉

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s