La Route d’Istanbul

Ce film, je l’ai découvert lorsque je suis allée voir The Idol, en lisant les résumés des films à l’affiche. Le sujet  est plutôt d’actualité et puis, le résumé m’avait légèrement alléchée, et donc, la semaine suivante, malgré l’horaire pas du tout idéal de la seule séance quotidienne, j’étais dans la salle.

Synopsis  : Lorsque la police lui apprend qu’Elodie, sa fille unique de 19 ans, est en route pour rejoindre la Syrie, la vie d’Elisabeth bascule. Elle est sous le choc et ne comprend pas ce geste car cette guerre n’est pas la leur.
Elisabeth parvient à reprendre contact avec Elodie mais elle est vite démunie face à cette jeune femme qu’elle ne reconnaît plus. Seule dans son combat, elle décide alors de partir en Syrie chercher sa fille et la convaincre de revenir avec elle en Belgique.
Mère et fille arriveront-elles à se retrouver et à se comprendre? (Cinénews)

Mon avis : Je m’attendais à un film soit plus dans l’émotion, soit plus dans la compréhension, la description d’un phénomène et finalement, je me suis trouvée un peu à court des deux. On devine qu’Élodie va se convertir et puis suivre son copain en Syrie, mais à aucun moment on la suit dans son cheminement. Pareil, du moment où elle disparaît, on ne la voit plus. J’aurais aimé savoir quelles avaient été les étapes de son voyage car à part quelques sms envoyés à sa mère et une conversation skype assez courte, on ne sait rien de ce départ. Mais ici, on a droit qu’à un seul versant de l’histoire, l’incompréhension d’une mère et sa volonté de tout mettre en œuvre pour retrouver sa fille.

J’ai manqué d’émotion aussi, dans le sens où à aucun moment, je ne me suis sentie débordée, les larmes au bord des yeux. Et pourtant, la fin pourrait s’y prêter.

Bref, j’en suis sortie avec un avis plutôt partagé : le thème était intéressant, de nombreux passages sont instructifs (comme la séance d’informations pour les parents d’enfants radicalisés et/ou partis en Syrie où on leur explique comment maintenir le lien) mais mes attentes étaient sans doute trop importantes que pour être rencontrées.

C’est un film qui vaut la peine d’être vu, ne fut-ce que pour cette thématique tristement d’actualité.

signature

 

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s