[El camino] Calzadilla de la Cueza – San Nicolás del Real Camino

May the torch of your soul light the flame in others until the end of our infinite days and know that our paths will cross exactly when they need to, not a mile too early or a second too late

Moral : bien meilleur

Physique : toujours mal aux pieds, même si ça va de mieux en mieux

Auberge : Laganares, privée.

Ce matin, au petit-déjeuner, encore des bollos industriels. Qu’est-ce que j’en ai marre ! Plus ça va et plus j’en rêve, de ces tostadas le matin !

Aujourd’hui, on sent clairement que les températures ont baissé. Plus de dix degrés en moins, on est passé en une journée de 30°C à 17°C maximum. Pas de quoi trop se plaindre néanmoins, c’est plus agréable pour marcher mais moins efficace pour le bronzage. Enfin, tant que j’arrive à destination avant que la pluie ne tombe, j’aurais gagné ma journée !

img_20160925_192630

Lever de soleil du côté de Ledigos

La marche a été relativement facile aujourd’hui. Un premier tronçon de 6 km pour arriver au premier village et puis un village tous les 3 km. Même si je ne m’arrête pas à chaque fois, ça rompt au moins la monotonie de certains tronçons. Ce petit changement n’a l’air de rien, mais ça fait du bien.

En chemin, je discute aujourd’hui avec deux catalanes qui m’ont conseillé, afin d’épargner mes pieds, de sauter le tronçon « Sahagún – Puente Villarente » en prenant le bus. C’est ce qu’elles ont prévu de faire, à l’instar de pas mal de pèlerins parait-il.  Même s’il s’agit d’une distance importante (24 km), l’idée me chatouille. Reste que ça ne sera pas si simple, vu qu’il n’y a qu’un bus tous les deux jours… Enfin, un pas après l’autre, un jour à la fois, on verra.

Rien de bien particulier sur le trajet aujourd’hui. Le soleil a à peine réussi à franchir la couche nuageuse et le vent est monté en fin de matinée. Clairement, on sent que l’averse se rapproche. Heureusement, je suis arrivée à destination à temps.

14425417_10154063105807523_1223807011301321805_o

La meseta, entre Terradillos de los Templarios et San Nicolás del Real Camino

Quelle bonne idée j’ai eue de m’arrêter ici, à San Nicolás del Real Camino ! Par chance, et à cause de la pluie très certainement, nous ne sommes que trois à dormir ici cette nuit. Résultat, je partage une chambre de 4 avec Chris, une canadienne et Guillermo, un espagnol, a droit à une chambre pour lui tout seul.

Et puis, que dire de cet après-midi ? Le rez-de-chaussée de l’auberge fait office de bar du village et de restaurant pour les pèlerins. L’ensemble est tenu par une famille, les parents et la fille ainsi que le fils en été. Tout l’après-midi, le village a défilé et l’ambiance était très agréable. J’ai écouté les conversations avec beaucoup de plaisir, m’y mêlant de temps en temps. J’ai pas mal ri aussi, vraiment, je m’y suis sentie super à l’aise.

Le souper m’a semblé carrément divin après les deux précédents. Enfin, de la vraie cuisine casera. Tout à fait à la hauteur de mes attentes, voire plus. Une sopa de verduras, suivie d’albondigas con patatas fritas et un yaourt en dessert (sans oublier les morceaux de melon que m’a gentiment passé Chris). C’était peut-être simple mais c’était vraiment bon. Et puis, j’ai passé cette soirée en très bonne compagnie et j’ai un peu joué l’interprète entre mes deux compagnons de la soirée, jonglant entre l’anglais et l’espagnol.

Et puis, José, l’hospitalero, m’a rappelé un principe essentiel : le camino n’est pas dur, c’est nous, les pèlerins, qui le rendons difficile. À quoi bon s’imposer des étapes, des objectifs et ne pas plutôt avancer à son rythme, en s’écoutant et en se laissant porter. Et ça, vu les jours difficiles que j’ai vécu, ça a évidemment beaucoup résonné en moi. J’ai voulu m’imposer d’arriver à León en un peu moins de huit jours, prenant comme (kilo)mètre-étalon les distances quotidiennes parcourues par beaucoup. Sauf que moi, le chemin, je le fais par petit bout et j’ai une à deux semaines (trois l’année prochaine) de moins dans les jambes que ceux qui partagent ma route et qui sont donc bien rodés. Sans compter que je ne m’entraîne jamais vraiment avant de partir. Petits déplacements à pied en ville et quelques marches de 15-20 km un peu avant le départ (et encore, cette année, je m’y suis prise méga-tard). Bref, pour les 2-3 jours qu’il me restent, je vais donc me limiter à cette quinzaine de kilomètres qui est ma norme ces deux derniers jours. Et si je n’arrive pas à León, je prendrais un bus ou un taxi jusque là afin de pouvoir rentrer sur Madrid et je repartirai de là où je me suis arrêtée l’année prochaine. No stress.

Plus que ravie donc de ce séjour dans cette auberge où j’ai retrouvé tout ce que je cherche dans le camino. Quel changement par rapport aux deux derniers jours ! Cette « nouvelle » perspective, que j’avais perdue de vue cette année, va sans doute me rendre plus sereine aussi… du moins, jusqu’à vendredi ! Il faut dire que cet objectif de León avait avant tout un but pratique : comment rentrer chez soi, arriver à l’aéroport, quand certains villages ou petites villes ne sont desservis en bus que de manière hebdomadaire ? Il reste toujours la possibilité du taxi mais bon, quand on peut payer 2-3 euros pour faire 25 km, il n’y a pas photo, c’est le bus qu’on prend.

Enfin, chaque année, j’apprends quelque chose sur le chemin et parfois, la leçon est douloureuse. Cette année en tout cas, mes pieds s’en souviendront !

Donc, voilà, peut-être que je n’arriverai pas à León cette année, mais finalement, ce n’est pas grave !

signature

Advertisements

One thought on “[El camino] Calzadilla de la Cueza – San Nicolás del Real Camino

  1. Ping : Mon "camino" 2016 | Et cr0quer la vie...

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s