Mon « camino » 2016

Plus de trois mois après mon retour de cette semaine sur le camino, il était temps de faire le bilan de l’épisode 2016.

Alors, la première chose à laquelle je pense, c’est à la difficulté ressentie cette année. La chaleur (quoique ça allait encore) et mes pieds qui ont beaucoup souffert alors que j’avais enfilé les mêmes chaussures que l’année dernière.

Et puis, il y a aussi cette difficulté que je m’étais imposée moi-même : celle d’arriver à León en huit jours, avec une moyenne de 25-27 km par jour, alors que je ne m’étais pas entraînée. Et dès le deuxième jour, mes pieds ont refusé cette cadence. Si je m’étais fixée cet objectif cette année, c’est que l’année passée, j’avais appris que toutes les étapes du camino ne sont pas bien desservies par les transports en commun. Et donc, quand on a un billet d’avion avec une date de retour bien précise, il faut quand même veiller à s’arranger pour terminer ce périple dans une ville qui permet de rejoindre l’aéroport facilement et plus ou moins rapidement. D’où le choix d’une grande ville comme objectif. Je retiendrai donc de cette année que rien ne sert de courir et de se fixer des objectifs trop ambitieux, il faut savoir écouter son corps et trouver son propre rythme.

Plus j’avance dans le camino, et plus je croise des gens qui le font en une seule fois. Résultat, comme ils ont déjà deux-trois semaines de marche dans les jambes, ils font souvent 20 à 30 km par jour. Objectif que je ne peux atteindre et dont je devrais me détacher la prochaine fois. Ce qui signifie qu’il faudra donc accepter des rencontres plus fugaces, vu que la différence de rythme fera que je ne retrouverai pas les gens d’un jour à l’autre. C’est peut-être aussi l’une des difficultés, vu que je le fais seule, de me retrouver chaque soir avec des gens différents. C’est en tout cas bien différent que de partager chaque soir son repas avec des têtes plus ou moins connues, avec qui l’on peut créer des liens (ou pas).

La dernière page (pour le moment) de ma credencial

La dernière page (pour le moment) de ma credencial

Une chose que j’ai apprise cette année, c’est l’importance du choix du lieu où l’on va passer la nuit et/ou souper. Il y a autant d’auberges et d’ambiances différentes que de pèlerins. De celle un peu commerciale avec un dortoir gigantesque et la nuit à 5€ mais où tout le reste à côté est payant, à celle familiale où ça vit réellement, avec ou sans pèlerins. Si l’année passée, j’avais bien préparé cet aspect de mon périple, cette année ce ne fut pas le cas et j’ai vu un peu la différence. J’ai dormi dans des endroits absolument fantastiques, avec des gens merveilleux et puis j’ai aussi connu des endroits où tu passes juste une nuit sans en garder un souvenir quelconque.

Bon, après ces points plus ou moins négatifs, passons au positif. Cette année, j’ai réussi le challenge du sac à dos, c’est-à-dire qu’il pesait moins de 10kg (poids maximal conseillé, même si idéalement, il ne devrait pas peser plus d’un dixième du poids de celui qui le porte). Rien ne m’a manqué finalement (à part les comp**d que j’espérais trouver facilement si besoin), j’ai juste mieux gérer la partie fringues et chaussures.

Malgré certaines auberges moins agréables, j’ai quand même eu droit à des endroits qui valent la peine de s’y arrêter : le convento de San Antón, une expérience inoubliable, l’auberge végétarienne de Reliegos del Camino et sa salle de méditation/yoga ou encore l’ambiance familiale de celle de San Nicolás del Camino. Ce furent aussi les endroits où le partage de moments et les rencontres ont été les plus intéressants.

Globalement, si cette année, l’expérience a été difficile, je crois que je repartirais sur le camino. Peut-être pas en 2017, j’ai d’autres projets, mais certainement en 2018 !

signature

Advertisements

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s