Brèves de vacances

En fait de vacances, j’ai accompagné ma mère et ma sœur pour l’installation de celle-ci à Trieste, dans le cadre d’un semestre en Erasmus. Et rien ne s’est passé comme prévu, pour elles, comme pour moi.

J’avais prévu de visiter Trieste de mon côté pendant qu’elles s’occupaient des diverses démarches (recherche d’appart’ etc), de partir deux jours en Croatie et ensuite deux jours à Venise avant de retrouver ma mère pour prendre l’avion.

IMG_20171011_215053_315[1]

Trieste – Piazza Unità d’Italia La plus grande place d’Europe (ou du monde) donnant sur la mer

En fait de tourisme à Trieste, à part une soirée où j’ai fait un tour de la ville avec un Couchsurfer et bu un verre, je n’ai pas vu grand-chose. Je n’ai d’ailleurs vu certains monuments ou endroits intéressants que cette soirée-là. Quant au fameux château de Miramare, niente, j’ai pas eu le temps d’y grimper… (et quand je vois les photos sur internet, je ne suis que regret).

IMG_20171011_215556_637[1]

Trieste – Plazza Unità d’Italia La mer, tout au bout. Les lumières bleues indiquent jusqu’où l’eau arrivait, avant.

Quant à Venise, les deux jours se sont réduits à une paire d’heures. La faute à un hébergement AirBnb annulé deux jours avant mon départ, le message de mon hôte était même tellement bizarre que ça sentait limite l’arnaque, j’ai d’ailleurs craint de ne pas être remboursée. Résultat : j’ai simplement déambulé au hasard dans Venise quelques heures avant de reprendre l’avion, en compagnie de ma mère qui n’avait pas du tout, mais alors pas du tout, la tête à faire du tourisme. J’ai quand même pu déguster une glace à tomber : pistache de Sicile et réglisse de Calabre, un régal.

IMG_20171011_213603_900[1]

Venise… et ses gondoles

Par contre, j’ai bien profité de mon séjour en Croatie, et plus précisément en Istrie. Une région qui vaut assurément la peine d’être visitée et qui regorge de paysages à couper le souffle, entre mer limpide et montagnes verdoyantes. Le tout sous le soleil, pour ne rien gâcher. Je n’avais pas précisément préparé mon voyage et j’ai eu la chance que le Couchsurfer qui devait m’héberger était finalement en congé lors de mon séjour. Visite de Porec à mon arrivée et petite promenade en pleine nature le premier soir avant de déguster une pizza à tomber. Le lendemain, direction Pula et son magnifique amphithéâtre avec vue sur la mer, avec quelques arrêts en chemin comme le fjord de Lim ou Rovinj. J’ai beaucoup beaucoup aimé et n’ai fait quasi aucune photo. La majesté et la grandeur des paysages auraient été tellement fades en photos, comparées au réel.

20171004_113507[1]

Rovinj

J’ai eu énormément de chance dans cette rencontre avec ce couchsurfer parce que j’ai vraiment pu avoir un aperçu de la région. J’ai tellement apprécié que je pense que cela vaudrait la peine d’y retourner un jour.

Pendant que je gambadais allégrement à travers l’Istrie, pour ma mère et ma sœur, ça a été nettement moins agréable. La recherche d’appart’ n’a pas tourné comme prévu et a même ressemblé par moments à un tour des horreurs. Quand je les ai retrouvées après mon escapade croate, elles étaient assez stressées : l’appart venait d’être déniché, il ne restait plus qu’à signer le contrat le lendemain. Mais jusqu’à la signature, elles ont gardé une boule au ventre. Et alors que je pensais pouvoir profiter de ce dernier jour pour faire un peu de tourisme, j’ai dû les accompagner pour la signature du contrat et pour faire quelques achats pour l’installation dans l’appart. Sans oublier les aller-retour avec les trois valises de ma sœur.

IMG-20171005-WA0000[1]

Trieste

Le lendemain, jour du retour pour ma mère et moi et de la séparation, a été plutôt dur pour elles deux.

IMG-20171005-WA0016[1]

Trieste – Amphithéâtre

Bref, on était loin des vacances « idéales ». J’ai quand même été agréablement surprise par Trieste (enfin, ce que j’ai pu en voir) et complètement bluffée par l’Istrie. Quant à Venise, c’est effectivement très beau…mais on ne m’aurait pas à y aller en pleine saison touristique ! Nous y étions un samedi après-midi début octobre, le temps était magnifique, et c’était juste super bondé.

N’empêche, même si ma mère m’avait dit, au départ, que pour l’Italie, elle n’aurait pas besoin que je l’accompagne, ma présence fut loin d’être inutile. Ne fut-ce que pour se rendre de Trieste à l’aéroport de Venise.

signature

Advertisements

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s