Monsieur a la migraine – Valérie Cohen

Voilà l’un des titres qui faisaient partie de mon butin annuel de la Foire du Livre et qui avait donné lieu à une petite discussion avec une amie à propos de l’auteure (dont j’avais précédemment beaucoup aimé Le hasard a un goût de cake au chocolat … et dont j’avais complètement zappé le nom).

Résumé : Vous pensiez tout connaître sur le désir féminin ? Anna, Noémie, Lucia et Julie aussi, jusqu’à ce qu’elles rencontrent Patrice Denis, un sexothérapeute aux méthodes originales.

Mariée depuis trente ans, Anna simule le plaisir sexuel et est bien plus attachée à son chien qu’à son acariâtre époux. Noémie, très amoureuse de son compagnon, supporte de plus en plus mal la libido fatiguée de ce dernier. Julie, fraîchement divorcée et mère de quatre enfants, enchaîne les relations sans lendemain tout en espérant trouver l’amour. Quant à Lucia, après avoir quitté Buenos Aires et son amant destructeur, son corps s’est éteint et le plaisir l’a désertée.

Quatre personnalités attachantes, confrontées à la même difficulté de se sentir pleinement Femme.

Leur point commun ? Patrice Denis, architecte du désir. Cet homme organise des soirées de partage sur le désir féminin auxquelles elles s’inscrivent. Cet adepte du développement personnel va les inviter à un voyage tumultueux dans les tréfonds de leur histoire. Entre rires, pleurs et actes symboliques, elles y livreront leurs secrets les plus intimes, leurs ombres et leurs désirs inavouables. (Babelio)

bm_cvt_monsieur-a-la-migraine_1471

Mon avis : C’est un moins grand coup de cœur que Le hasard a un goût de cake au chocolat mais il s’est avéré une lecture agréable.

Je crois que ce qui m’a manqué ici c’est un goût de trop peu. J’aurais souhaité suivre un peu plus ces quatre personnages de femmes attachants et si différents, les découvrir un peu plus. J’aurais voulu vivre entièrement, complètement, ces quatre séances à leur côté et non pas récolter ces quelques miettes. Bref, j’en voulais plus !

Reste un roman plein de tendresse, d’émotion et de pudeur. Du feel good donc, et qui se clôt de manière un peu trop « happy end » à mon goût.

signature

 

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s