La vallée des oranges de Béatrice Courtot

Il y a des thématiques, des mots qui, glissés sur un quatrième de couverture, me poussent à acquérir un ouvrage sans plus y réfléchir. Ce fut le cas ici, avec une brève (finalement) évocation de la guerre civile espagnole.

Résumé : Marseille, 2016
En démontant le faux plafond d’un hôtel, un ouvrier tombe sur une boîte contenant les souvenirs d’une vieille dame, Magdalena. Son arrière-petite-fille, Anaïs, tenancière du Café de l’Ensaïmada, une institution culinaire à Paris, décide alors de partir à la recherche de ses origines majorquines…
Majorque, 1935
Magdalena, jeune pâtissière, confectionne chaque jour des ensaïmadas, ces brioches majorquines entortillées et saupoudrées de sucre glace. Mais très vite, la guerre civile espagnole frappe aux portes de son village. Au péril de sa vie, Magdalena s’engage alors dans la résistance. Entre Majorque et Marseille, deux destins de femmes bousculées par la Guerre d’Espagne et un secret de famille, mais unies par une même passion : la pâtisserie. (Quatrième de couverture)

 

41192028._sy475_

Mon avis : La véritable « star » de ce roman, c’est la ville de Sóller, ses oranges, sa gastronomie et ses habitants. Car, en fermant ses pages, c’est le souvenir de sa vallée des oranges, de sa douceur de vivre et de ses rues qui me vient à l’esprit. L’auteure a donc merveilleusement recréé l’ambiance, l’atmosphère et la douceur de vivre majorquine ou, du moins, c’est l’impression que j’en ai, n’ayant jamais mis les pieds à Majorque à ce jour.

Il n’en reste pas moins une jolie saga familiale, où Anaïs part à la recherche des origines de sa grand-mère et va découvrir des secrets de famille. Les chapitres alternent entre la voix de Magdalena de 1936 au début de la Seconde Guerre Mondiale et celle d’Anaïs de 2016 à 2017. Le reste, la romance naissante entre Anaïs et Miquel, est peut-être un peu trop convenu, attendu mais il est vrai que la littérature sentimentale n’est pas mon genre de prédilection.

En bref, une lecture dépaysante et agréable qui m’a fait voyagé et m’a donné l’envie de découvrir Sóller.

signature

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s