Judy Garland, splendeur et chute d’une légende – Bertrand Tessier

Ça faisait longtemps que je n’avais pas participé à un Masse Critique et j’ai eu la chance de recevoir cet ouvrage lors de la dernière édition « non-fiction », ce dont je remercie Babelio et les éditions de l’Archipel.

Résumé : Il y a 50 ans, à l’âge de 47 ans, disparaissait Judy Garland, célèbre interprète de Over The Rainbow » et mère de Liza Minelli. Un des plus grands mythes hollywoodiens, raconté par le biographe des stars Bertrand Tessier. »

Une star déchue Comédienne, danseuse, chanteuse, Judy Garland fut la reine incontestée de la comédie musicale et la  » petite fiancée de l’Amérique « . Privée de son enfance par une mère qui l’a propulsée sur scène dès l’âge de trois ans, engagée a treize ans par la MGM, elle devient une star en entonnant  » Over the Rainbow  » dans Le Magicien d’Oz (1939). Elle enchaîne alors les succès qui font d’elle une cash machine inusable… ou presque. Fragile et complexée, Judy s’épuise et ne résiste qu’a grand renfort d’amphétamines prescrites par le studio. Début d’une descente aux enfers que cinq maris – dont Vincente Minnelli, le père de Liza – ne sauront empêcher… Broyée par le système hollywoodien après son licenciement de la MGM, la star rebondit avec Une Etoile est née, avant de se consacrer a la chanson, devenant aux États-Unis le double féminin de Frank Sinatra. Mais elle n’échappe pas a ses démons – insomnies, alcool, crises suicidaires – et disparaît a quarante-sept ans, le 22 juin 1969, victime d’une overdose de barbituriques. Adulée du public, icône de la communauté gay, elle entre a jamais dans la légende. C’est ce parcours flamboyant et tragique que retrace Bertrand Tessier, a l’aide de témoignages inédits. (Amazon)

41prlyudoil._sx195_

Mon avis : Au-delà du parcours, personnel et professionnel, de Judy Garland, cette biographie nous plonge dans l’univers Hollywoodien de l’époque et les débuts du cinéma parlant. J’ai pas mal apprécié cet aspect de l’ouvrage : découvrir l’envers du décor, qui est loin d’être tout rose et paillettes. Et surtout, l’exploitation de l’actrice par la MGM, la poussant à bout, physiquement et mentalement à de nombreuses reprises… J’en suis même venue à me demander si elle aurait subi les mêmes traitements en étant un homme.

Au niveau de son parcours personnel, j’ai trouvé l’ouvrage plus pauvre. On sait peu ce que Judy pensait de tel ou tel événement, il s’agit de propos rapportés. J’aurais souhaité un récit plus proche de qui elle était vraiment… Dans la même veine d’idée, je trouve que les anecdotes de sa vie personnelle qui y sont racontées, sont aussi un peu trop accrocheuses, trop parsemées de scandales. Encore une fois ce parti pris, ce choix d’angle d’analyse ne correspond pas à ce que j’attends généralement d’une biographie. Pour moi, l’ébauche de la figure de Judy Garland reste un peu floue. En refermant l’ouvrage, je reste sur ma faim quant à savoir qui était la femme derrière l’actrice, le personnage public.

Bref, un ouvrage intéressant mais qui, pour moi, ne remplit pas toutes les attentes.

signature

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s