La maison bleu horizon – Jean-Marc Dhainaut

Une fois encore, voilà une jolie surprise, une jolie découverte qui faisait partie du pack d’ebooks offerts avec ma liseuse.

Résumé : Janvier 1985. Tout commence par un message laissé sur le répondeur d’Alan Lambin, enquêteur spécialiste en phénomènes de hantises. Une maison, dans un village de la Somme, semble hantée par un esprit qui effraie la famille qui y vit. En quittant sa chère Bretagne, Alan ignore encore l’enquête bouleversante qui l’attend et les cauchemars qui vont le projeter au cœur des tranchées de 1915. Bloqué par une tempête de neige, sous le regard perçant d’un étrange corbeau, Alan réussira-t-il à libérer cette maison de ce qui la tourmente ? (Babelio)

518e-2k7nrl._sx195_

Mon avis : Si une phrase du roman m’avait mise sur la piste du twist final, je ne l’avais pas entièrement vu venir. Sans doute, parce très vite j’ai à nouveau été happée par le suspense et l’envie de savoir. Même si les premières pages, lues un soir où j’étais seule dans mon nouvel appartement, m’ont fait un instant douter de l’opportunité de lire ce roman à ce moment précis, me faisant craindre une mauvaise nuit.

Ce que j’ai trouvé intéressant dans cette histoire de fantômes, c’est l’ancrage territorial et historique de la maison hantée. Ces brèves incursions sur les champs de bataille de la Première Guerre mondiale, cette critique de la gestion, du commandement de celle-ci, en font plus qu’un « simple » récit de maison hantée.

Et puis, une fois le twist retourné, l’histoire ne s’arrête pas. Et la fin m’a fortement émue. Mais pour savoir de quoi il s’agit, il vous faudra le lire…

signature

Ajouter votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s