Foutue semaine

Je m’en doutais, je l’ai senti venir dès vendredi passé, je n’ai donc pas été étonnée de cet appel de ma mère lundi après-midi m’annonçant le décès de mon grand-père. La semaine n’a donc pas été folichonne, même si j’ai tenté de me garder le plus occupée possible.

Le jour même, j’ai hésité à aller à mon cours de salsa et je m’y suis finalement rendue. J’ai bien fait, ça m’a fait un bien fou de décharger les tensions.

Mardi, diner de préparation du mariage de ma sœur avec ses demoiselles d’honneur. Une chouette soirée malgré les circonstances et une belle petite bande. Ça promet pour son EVJ et le mariage !

Mercredi, veille de l’enterrement, je me suis couchée tôt. Deux nuits que je rentrais tard, mon corps a dit stop.

Jeudi, drôle de journée. Une cérémonie froide à l’église et une situation plus que compliquée avec la famille. Ce fut un soulagement une fois terminé.

Le reste de la journée a été plutôt agréable, histoire de me changer les idées. Cours de yoga, quelques parties des « Aventuriers du rail » et puis, je suis allée boire un verre avec des amis. La soirée s’est prolongée, on a dansé un peu et on a bien dû se résoudre à rentrer en taxi.

Vendredi, j’ai eu le contrecoup de cette semaine où je n’ai pas arrêté une minute. Il a suffit d’une journée à la maison pour que ce que je cherchais à fuir débarque furieusement. Chouette soirée jeux de société, par contre.

Et puis samedi, j’ai bien cru que j’allais aller me recoucher direct. Le gsm qui refuse de s’allumer (enfin, après une demi-heure, j’ai finalement trouvé une solution) mais je me voyais déjà passer l’après-midi en magasin et à devoir claquer une somme astronomique pour le remplacer. Autant je ne m’en sens pas dépendante (je peux tout à fait sortir de chez moi sans mon téléphone), autant la sensation de me retrouver « coupée du monde », m’a fait légèrement fait flipper.

Et puis ce midi, diner en famille, ça va être sympa, comme d’hab’ !

N’empêche, cette semaine aura aussi été marquée par mon côté tête de linotte : mardi, j’ai oublié mon agenda et mon carnet « préparation du mariage » chez ma sœur et jeudi, j’ai oublié mon parapluie chez mes parents et enfin ma gourde au cours de yoga. Si pour les deux premiers, ce n’est pas trop grave, la gourde est portée disparue (j’ai appelé plusieurs fois, ils ne l’auraient pas retrouvée et je n’ai pas eu le courage de retourner jusque là pour vérifier.)

signature

Sérénité… ou presque

La semaine a été globalement bien agréable, avant ce coup de fil imprévu vendredi en soirée.

Reboostée par un weekend de trois jours, j’ai commencé la semaine en douceur au boulot. Par contre, ce fut une semaine assez inégale au niveau de l’affluence, assez bizarre finalement.

Quelques bons fous rires sur les temps de midi avec les collègues, ça met toujours la pêche, mine de rien. Sans oublier ce moment « so cute » : ma collègue qui m’annonce qu’elle m’a préparé un sachet avec différents thés mais qu’elle l’a oublié chez elle. J’ai hâte de voir ça !

Un petit peu de shopping ce weekend, il était temps que je me rachète des pantalons ! Et franchement, ça fait plaisir de rentrer dans des pantalons deux tailles plus petites que d’habitude. Triomphe en cabine ! Par contre, j’ai un peu déchanté sur la balance ce matin, mais à mon avis, c’est juste un effet « mauvaise semaine du mois ».

J’ai enfin terminé le quatrième tome d’Outlander. Autant j’en apprécie la lecture, autant après deux à trois semaines, je vois arriver la dernière page comme une délivrance. J’aurais peut-être dû les lire en français…

Et puis, ce coup de fil du vendredi soir, du médecin de famille, parce qu’il n’arrivait pas à joindre mes parents. Mon grand-père est sur la fin, inconscient et sous morphine, il ne s’alimentait plus depuis 2-3 jours. Et sans le coup de fil du médecin, on aurait pas été prévenu… Ni le home, ni ma grand-mère, ni ma tante ne nous ont tenus au courant.

Et le petit moment qui fait déborder les larmes, c’est quand ma sœur qui ne veut plus entendre parler de mes grand-parents maternels, m’appelle pour voir si ça va, comment je vais, comment j’ai pris la nouvelle.

Bref, ce weekend, j’essaie de m’occuper un maximum pour ne pas trop penser, ne pas trop y penser.

Et vous, votre semaine ?

signature

Franchement, les weekends de trois jours, qu’est-ce que ça fait du bien ! Surtout, quand le samedi matin, on a cours. Autant je ne traîne pas les pieds pour aller au cours de néerlandais, autant je commence à avoir du mal à perdre tous mes samedis matins. Enfin, c’est bientôt la fin…

Et contrairement à ce à quoi on aurait pu s’attendre, la semaine a été relativement calme au boulot, malgré un ou deux jours un peu plus intenses. Et puis, on a pas mal rigolé entre collègues aussi, ce fut vraiment une chouette semaine.

Parmi les petits trucs sympas, il y a aussi eu le cocktail des cours de langue ou l’occasion de grignoter des spécialités des quatre coins du monde. Et puis, l’afterwork au boulot. Vraiment une belle manière de terminer une journée.

Le weekend a été relativement calme avec une après-midi shopping imprévue entre déstockage M*r du N*rd et petite promenade au D*cks. Ça tombait bien, je n’y avais encore jamais mis les pieds. Pas d’extase sur les boutiques présentes pour ma part mais il faut dire que le centre commercial est plutôt bien conçu et qu’il est agréable de s’y balader.

Et puis, un dimanche tout en douceur, avant de jouer les prolongations demain, encore une semaine de quatre jours qui s’annonce pour moi.

signature

Douce semaine

Douce… car, malgré la fin du mois, on a pas eu droit à la grosse affluence, donc pas trop de stress. Enfin, ça ne fait peut-être que retarder l’échéance à mardi…

Douce… car plutôt calme, ça fait du bien de temps en temps.

Douce…car nous avons organisé la deuxième soirée de préparation de l’EVJ de ma sœur. Après le moment papote, on passe à l’organisation à proprement parler, ça fait de chouettes soirées.

Douce…comme la mousse du tchai latte prise en sa compagnie ce mercredi.

Douce… comme de voir, encore, le chiffre sur la balance, baisser.

Douce…comme un pique-nique au soleil avec des amis ce dimanche.  Mais là, trop de soleil, je suis lessivée.

Mais bon, elle n’a pas eu que des bons côtés cette semaine, mais ceux-là, là, tout de suite, je préfère les oublier…

signature

Long weekend et petite semaine

Eh bien, elle fut bien belle, cette semaine. Un long weekend et une semaine off, qu’est-ce que ça m’a fait du bien !! Par contre, je n’ai aucune mais alors aucune envie de retourner au boulot demain.

Le long weekend s’est magnifiquement terminé de manière inattendue mais bien agréable. De quoi bien démarrer ma semaine de congé !

Si je n’ai pas pu faire tout ce que je voulais faire niveau rangement à l’appart’, j’ai quand même bien avancé dans certaines choses.

Par contre, ma douleur dans le mollet n’a pas (encore) disparu… Mardi, je me suis mise à courir pour avoir le bus, et paf, ça n’a pas loupé, grosse douleur. Résultat, médecin le lendemain et échographie vendredi. Ce qui a eu pour conséquence de m’empêcher de profiter de cette semaine de congé pour sortir danser la salsa.

Vendredi, un vrai moment de détente et de bien-être avec un superbe massage du dos chez Therapy. Une fois encore, j’ai profité d’un bon et une fois encore je me suis dit que ça vaudrait vraiment la peine de réserver une fois un vrai massage ou soin « normalement ».

Samedi, il a fallu reprendre le pli du cours de néerlandais. Après deux semaines de répit, ça a été un peu compliqué mais c’était sympa de retrouver les autres élèves. Et puis, vu le temps dégueu qu’il faisait, un petit ciné et une soirée à cocooner, ça a été une journée très cool.

Sans oublier la bonne surprise de ce jour lorsque je me suis pesée au réveil, ça y est, c’est reparti à la baisse !

Et vous, votre semaine ?

signature

Légère, légère

Une semaine toute light au boulot, quatre jours seulement, on a pris un peu d’avance sur le lundi férié et franchement, ça fait du bien (même si on perd un peu le sens des jours).

Sur la balance, par contre, statu quo complet. Pas un gramme de plus ou de moins que la semaine passée. Mais bon, il y a eu quelques petits accrocs dans le programme ces deux derniers jours, donc c’est pas trop mal quand même. Il va falloir garder le cap !

Une douleur dans le mollet qui ne me lâche pas depuis mercredi matin, une espèce de crampe assez désagréable. Enfin, assise, en général, ce n’est pas douloureux, mais il se rappelle à mon bon souvenir dès que je me remets en mouvement. Mais bon, ça ne m’empêchera pas de tenter la soirée salsa ce soir 😉 .

Un début de long weekend passé chez mes parents et l’occasion faisant le larron, j’en ai profité pour caser un moment avec ma Best. On a donc passé une chouette soirée, ça faisait longtemps.

Hier, troisième souper témoins pour le mariage de ma sœur. Faut dire que ça rigole pas, mais là, on est plutôt en vitesse de croisière. On a reçu chacun un « Petit livret du témoin parfait » avec, outre les détails pratico-pratiques, un petit test du témoin parfait, une présentation des trois autres témoins (autant dire qu’on s’est échangé les livrets pour voir ce que les mariés avaient indiqué pour chacun de nous) ainsi qu’un petit texte expliquant pourquoi on avait été choisis. Très touchant, à la limite de la petite larme pour ma part.

Et vous, votre semaine ?

S’organiser avec un bullet journal – Valérie Debrut

Début d’année, j’ai eu l’envie de tester à mon tour l’outil parfait pour l’organisation : le bullet journal. Depuis lors, je tâtonne à trouver mon style, ce qui me convient. Et puis, quand j’ai vu passer cet ouvrage en promotion, pas d’hésitation, quelques clics et hop, sur la liseuse !

Résumé : À la fois agenda fait maison, système de planification et outil de productivité, le Bullet Journal (ou bujo) est un mode d’organisation personnel. Ce simple carnet vierge rempli au stylo vous permettra de gérer votre emploi du temps à l’aide de calendriers, de listes et d’indicateurs adaptés à votre vie et à vos envies. Personnalisable à l’infini, il se couvrira progressivement de symboles, d’annotations et de couleurs qui donneront de la clarté et de la hauteur à vos projets. Idéal pour reprendre votre vie en main, amorcer un changement d’habitudes ou simplement arrêter de procrastiner, votre bujo deviendra un rituel quotidien, aussi apaisant qu’inspirant. Ce guide pratique propose une démarche pas à pas très complète pour créer et faire vivre votre propre bujo. Il fourmille également d’idées pour porter un regard neuf sur vous-même et avoir enfin la vie que vous voulez. Essayez-le et vous verrez ! (Amazon)

41bndtcp56l

Mon avis : Et bien, globalement, l’auteure reprend les grands principes du bujo et propose quelques manières de faire, de gérer l’outil et de l’apprivoiser.

Grand point positif  par rapport aux conseils que vous pourrez glaner sur internet, c’est qu’elle propose différentes manières de faire alors que sur Pinter*st ou sur un blog, chacun présente la manière qui lui convient. C’est donc plus pratique de se rendre compte de l’éventail de possibilités que le système du bujo offre.

Petit bémol : le manque d’images et d’illustrations. Pour moi qui ne suit pas très créative ou très visuelle, expliquer en quelques lignes, quelques phrases, une mise en page ou la réalisation d’un élément graphique, ça reste un peu flou.

En bref, j’y ai glané quelques informations intéressantes et des techniques que je vais mettre en œuvre prochainement. Sans oublier la bibliographie qui recense groupes f*cebook, blogs et articles de presse sur le sujet. C’est donc pour moi un très bon complément aux diverses informations sur le sujet que vous pouvez glaner sur internet.

signature

On stagne !

Bon, après de très bons résultats les deux premières semaines, là, ce que j’ai perdu cette semaine est absolument ridicule. Mais bon, point positif, ça descend toujours ! Et puis, surtout, j’ai réenfilé un pantalon que je ne portais plus car trop serré et limite, il flotte un peu maintenant (sauf que mes hanches débordent toujours mais c’était déjà le cas quand je l’ai acheté il y a deux ans).

J’ai commencé « Americanah » de Chimamanda Ngozi Adichi cette semaine et j’a-do-re. Je l’avais laissé un peu de côté, refroidie par ma vitesse de lecture d’escargot dans Outlander (je mets trois semaines pour lire un tome en VO) et là, ça passe tout seul et c’est une lecture vraiment agréable et intéressante. Après, c’est écrit tout petit et je ne suis pas sûre de le terminer avant ma semaine de vacances (que je me réservais pour lire le 4e tome d’Outlander, justement).

Un petit diner à l’appart’ mercredi avec mon coloc et des amis. Un petit écart sans doute, aussi, mais une très très bonne soirée. Un Time’s Up joué en étoile, on a pas mal ri mais qu’est-ce que c’est difficile, les personnages (d’habitude, on joue avec la version « œuvres » mais on en a un peu fait le tour maintenant).

Un samedi matin sans cours de néerlandais, qu’est-ce que ça fait du bien. Même si je n’ai pas réussi à dormir plus tard que d’habitude, j’ai démarré ma journée tout en douceur, sans stress.

Et puis, un weekend en famille, à prendre un peu le soleil sur la terrasse et à se choper un léger coup de soleil sur le nez.

Allez, on est reparti pour un tour (et cette fois, la semaine est plus courte, yes !).

signature

De plus belle

Ce film, je suis allée le voir parce que l’horaire s’y prêtait plutôt bien et surtout parce qu’une amie m’en avait parlé. Je ne savais pas grand-chose de l’histoire, juste qu’elle, elle voulait aller le voir.

Synopsis : Lucie est guérie, sa maladie est presque un lointain souvenir. Sa famille la pousse à aller de l’avant, vivre, voir du monde…
C’est ainsi qu’elle fait la connaissance de Clovis, charmant… charmeur… et terriblement arrogant. Intrigué par sa franchise et sa répartie, Clovis va tout faire pour séduire Lucie, qui n’a pourtant aucune envie de se laisser faire.
Au contact de Dalila, prof de danse haute en couleur, Lucie va réapprendre à aimer, à s’aimer, pour devenir enfin la femme qu’elle n’a jamais su être. Pour sa mère, pour sa fille, pour Clovis…(Cinenews)

de-plus-belle-20170321121034

Mon avis : J’ai passé un agréable moment. Malgré un côté « comédie romantique » dont la fin est assez prévisible (comme toujours), le chemin est sinueux pour y arriver et c’est ça qui rend ce film intéressant.

Le sujet en touchera plus d’une. La vie après un cancer du sein, comment on se réapproprie ce corps qui n’est plus tout à fait le même et qui nous a trahi et comment reprendre le fil de sa vie ou reprendre sa vie en main, finalement.

Il y a une belle galerie de personnages et de femmes, en particulier, tour à tour, touchants ou agaçants, émouvants ou qu’on a envie de faire taire. C’est un film où l’on rit et où l’on est ému, où l’on vit tout simplement et parfois, on aimerait plonger dans l’écran et se retrouver dans cette salle de danse, par exemple.

J’ajouterais encore que ce film a un côté surprenant et qu’il aborde bien des aspects de son thème central, le cancer, sans pour autant être pesant.

Bref, un joli moment que je vous conseille d’aller voir en salles.

signature

Cre-vée

Je sais pas vous, mais ce coup-ci, j’ai eu énormément (mais alors, vraiment) de mal avec le changement d’heure. Je n’ai jamais eu autant de mal à m’extirper de mon lit et même mon super réveil-simulateur d’aube n’y a rien fait… Il faut dire que mardi, sans mon gsm qui me sert de réveil de secours, je ne sais pas à quelle heure j’aurais émergé…

Côté régime, on continue sur la bonne lancée de la première semaine. J’ai l’impression de passer énormément de temps dans la cuisine (et donc j’en ai moins pour tout le reste) mais aussi à chercher et trouver de nouvelles manières de préparer les légumes. Globalement, c’est plutôt positif, mais c’est des changements qui doivent se faire sur le long terme, donc on verra.

Rien de particulier sinon, cette semaine. Un petit ciné entre amis vendredi soir, un autre tout à l’heure et une journée de samedi passée à comater dans le canapé, histoire de se remettre de ce changement d’heure. Cocoon, cocoon donc.

Et chez vous, c’était comment ?

signature