Quelques adresses de mode éthique à Bruxelles

Cet été, alors que je n’avais pas trouvé mon bonheur à Louvain-la-Neuve, j’ai cherché si il y avait d’autres points de vente de ce pantalon en chanvre bio que j’aime tant. Et oui, il y en avait deux à Bruxelles. Aussitôt dénichés, aussitôt visités !

La première boutique est une coopérative dont le « projet est de promouvoir le commerce équitable et la consommation responsable ». Il s’agit d’Ozfair. On y trouve un peu de tout, de l’alimentaire, des cosmétiques, de la papeterie, des accessoires, une table d’hôtes et des vêtements. Je ne m’y suis rendue en période de soldes et n’ai malheureusement pas trouvé mon bonheur ce jour-là, je n’ai pas encore eu l’occasion d’y retourner. L’endroit est agréable, je dirais peut-être en bémol que le fait d’avoir un éventail aussi large de types de produits fait que le choix est parfois réduit sur certains produits. En vêtements, il y avait lors de mon passage des pièces Marie Cabanac, Braintree et Up rise (la marque que je cherchais) parmi d’autres.

L’endroit est agréable et vaut très certainement une petite visite si vous êtes du côté du parvis de Saint-Gilles ou de Porte de Halle.

Le deuxième magasin est situé dans les Marolles, pas loin de Porte de Halle non plus. Il s’agit d’Ethika, shop bio-éthique et créateurs. Pas mal d’accessoires et des vêtements donc. J’y ai déjà acheté deux jeans de la marque Kuyishi, que j’aime beaucoup. J’ai aussi craqué lors de ma dernière visite sur des chaussettes et un top Braintree, super confortables ! Petit point plus, comme il s’agit d’une toute petite boutique, en cas de retouche, c’est effectué dans la demi-heure sous réserve du passage d’éventuels autres clients. Sans oublier que la vendeuse est super agréable. Bref, à ne pas louper si vous êtes dans le coin !

Et vous, vous avez des bonnes adresses de mode éthique/bio/éco-responsable à me conseiller ?

Les adresses :

Ozfair : Avenue Jean Volders 9, Saint-Gilles.

Ehtika : Rue Blaes 128, Bruxelles.

signature

Quelques endroits sympa où manger à Barcelone

Barcelone, Barcelona… ça fait déjà un peu plus de trois mois (oups) que cette semaine de vacances est derrière moi et je n’ai toujours pas pris le temps de coucher ici quelques idées de bars ou restaurants où tapear ou diner, plus simplement.

Le premier jour à midi, on a tenté una cervecería, un peu par hasard, et franchement, on a pas été déçus. Menu du jour (pour moins de 15€ si mes souvenirs sont bons, je n’ai plus les prix exacts en tête) ou tapas à partager (ou pas). En plus des 6-7 raciones (je crois) que l’on pensait commander, on s’est laissés influencer par le serveur et on a pris en plus, le pan con tomate et le jamón en « entrée ». Un régal ! Plutôt pas mal, les raciones sont arrivées par deux, peut-être une fois par trois, nous laissant donc le temps de terminer avant d’attaquer la/les suivante(s). Je ne saurais plus trop dire ce qu’on a commandé (à part les croquettes, j’en raffole) mais globalement, on a beaucoup apprécié ces premiers tapas de notre séjour. Bref, je vous recommande donc la cervecería « Taller de tapas » qui est apparemment une chaîne sur Barcelone. Lors de ce premier repas, nous nous sommes allées à celle de la Carrer Comtal et nous avons aussi testé celle de la plaza Sant Josep Oriol (attention, sur cette place, il y a un surcoût à toutes les terrasses), avec une préférence pour la première.

Le deuxième jour, après être grimpé à pied depuis le centre jusqu’au Recinte Modernista de Sant Pau, on s’est arrêtés à la terrasse du 1902 (à l’entrée du Recinte, sur la gauche) pour se remettre de nos efforts et prendre une collation. Le temps était magnifique, pas trop de monde donc c’était plutôt tranquille et les croquetas étaient juste sublimes. Vraiment. De jamón, setas ou bacalao, nous avions pris un assortiment des trois. Jusqu’à ce jour, je m’étais limitée aux croquettes de jambon mais là, même celle de bacalao étaient pas mal (bon, je ne mange pas de poisson, je n’aime pas ça donc je ne courrais clairement pas après mais j’ai mangé ma croquette sans faire la grimace !) donc, une très bonne adresse si vous êtes, comme moi, fan de croquettes !

Après la visite du Recinte Modernista, il faisait clairement faim et la journée s’annonçant comme la plus belle de notre séjour, nous avons décidé de descendre vers la Barceloneta où nous nous sommes arrêtés à la terrasse du Surf House (Almirall Aixada 22). Des jus de fruits frais et des petits plats sains, voilà leur promesse. Pour ma part, j’ai plutôt choisi l’option bière de filles (une shandy citronnée en souvenir de ces longues après-midi en terrasse entre filles) et un bagel. Le service était super agréable, les menus sont en anglais ou espagnol et, comme son nom l’indique, l’inspiration principale du bar c’est le surf. Assez sympa.

Autre adresse intéressante, en plein centre cette fois, le self-service à volonté « La Vaca Paca » (Paseig de Gràcia 21). Pour 12€ et quelques (si je ne me trompe), entrées, plats et desserts à volonté parmi les choix du jour et une boisson. Pratique avec des enfants, puisqu’il y a toujours au moins un plat de pâtes et une pizza proposés, les végétariens (vu les nombreuses salades en entrées et les différents plats proposés) et puis la possibilité de découvrir à chaque service un plat typique. Peut-être pas de la grande gastronomie, mais de quoi satisfaire des goûts variés et manger (plus ou moins) équilibré.

Si vous avez, comme nous, loué un appartement, n’hésitez pas non plus à tapear « à la maison » en vous arrêtant dans une épicerie de quartier. Nous en avions juste une quasi en face de notre logement et nous y avons fait un arrêt pour acheter des pimientos rellenos con queso, du fromage de chèvre (avec les conseils de l’épicier) et du jambon. Avec une baguette achetée à la boulangerie du coin, ce fut un dîner parfait ! Pour infos, cette petite épicerie se trouvait dans la carrer de la Diputació au carrefour précédant Tast (voir ci-dessous) sur le trottoir d’en face.

Quant au petit-déjeuner, on l’a presque chaque fois pris à l’appart. À l’exception du dernier jour, où nous sommes allés au bar-restaurant situé juste à côté. Il faut dire que le granola annoncée sur l’ardoise me faisait de l’oeil depuis le premier jour ! Un peu comme le Surf House, le concept de Tast  (carrer de la Diputació 291) est jus de fruits frais et nourriture saine. De nous trois, nous avons été deux a opté pour le granola et la troisième a penché pour les œufs brouillés. Autant dire que l’un comme l’autre donnait envie et qu’on s’est tous régalés ! À noter qu’il y a aussi moyen d’y manger à midi ou le soir (franchement, la carte donnait envie, on a presque regretté de ne pas en avoir franchi le seuil plus tôt !).

Enfin, dernière adresse que nous n’avons pas testée (trop loin de notre point de chute après une journée à crapahuter à travers la ville), Pepa Tomate (Plaça de la Revolució de Setembre 1868, n°17 ). Comme nous n’y sommes pas allées, tout ce que je peux vous en dire c’est que c’est un restaurant qui m’a été chaudement recommandé et que la carte me fait plutôt envie.

Voilà, voilà ! Si lors d’une prochaine escapade à Barcelone, vous décidez de vous arrêter dans l’un de ces endroits, n’hésitez pas à me faire part de vos impressions par la suite !

signature

Un moment rien qu’à soi

Souvent, je me dis « Ah, tiens ça fait longtemps, j’en referais bien un » mais je ne prends pas mon téléphone pour fixer un rendez-vous et les semaines passent. C’est ça qui y est bien avec les offres de ce magazine, il y a une deadline et on doit donc la respecter.

Il y quelques semaines, ce célèbre magazine belge a à nouveau sorti un petit guide avec des soins visages à 25€. J’avais hésité à l’acheter après l’avoir feuilleté et puis l’avais reposé en rayon…avant de le retrouver chez mes parents et de me l’approprier. Deux adresses uniquement à Bruxelles, dont une que j’ai déjà testée plusieurs fois, je me suis donc lancée dans l’inconnu.

Et j’ai bien fait ! Dès le démaquillage, le massage commence et la relaxation, l’apaisement s’installent. Ce fut un vrai plaisir de m’abandonner dans les mains expertes de Corinne. Je me suis vraiment sentie chouchoutée pendant une heure et ça m’a fait un bien fou. Et ce qui ne gâte rien, les produits utilisés sont ceux de la marque N*xe.

Bref, pour un petit moment de luxe et de temps pour soi, je vous conseille l’espace Therapy les yeux fermés !

Adresse : Therapy, Rue Jean-Baptiste Lepage, à Woluwé-Saint-Pierre.

signature

Pssst, lors de ma visite, Corinne m’a aussi annoncé qu’il y aurait de prochains guides soins et massages d’ici la fin de ce mois et dans le courant du mois d’octobre… Amies belges, surveillez vos librairies !

Un brunch chez God save the cream

Voilà encore un endroit que j’ai pris plaisir à découvrir et où je retournerais sûrement à l’occasion. Mon coloc’ souhaitait tester leur formule brunch depuis longtemps et à la faveur du passage d’une amie à lui, nous sommes allés bruncher samedi.

L’endroit n’est pas très grand mais heureusement, on avait réservé et plutôt avant midi. Et franchement, à moins d’être juste deux et d’avoir un peu de chance, il vaut mieux réservé pour le brunch du samedi midi ! La déco est plutôt sympa et le lieu est agréable.

IMG_20160123_112334

Au menu : une boisson (froide) maison au choix, une boisson chaude au choix, un granola, yaourt à la vanille et fruits pochés, un oeuf constantinople (avec feta, tomates, poivrons et épinards), une assiette de crudités et salade, deux tranches de pain et une pâtisserie maison au choix. Le tout pour 25€. C’est copieux, et absolument délicieux. J’ai même mangé ma salade, de la crétonne de cuba si je ne me trompe (un exploit pour ceux qui me connaissent) mais pas toutes les crudités (c’est vraiment pas trop mon truc à la base).  Côté pâtisserie, le choix fut difficile et on s’est d’ailleurs mis d’accord par deux pour se partager nos gâteaux : croquant au caramel et noix de pécan et chocolade fudge pour moi et ma comparse. Un ré-gal !

IMG_20160123_114935

La partie « salée » du brunch

Seul bémol peut-être : les tables ne sont pas très grandes et si, comme pour nous, on vous apporte le tout d’un coup, c’est carrément short ! Sans compter le cappucino qui a eu le temps de refroidir le temps que je fasse un sort à la partie salée du brunch.

Mais à part ça, franchement, rien à dire ! Ce fut d’ailleurs tellement copieux que je n’ai plus rien mangé de la journée (à part une pomme et un yaourt au souper).

Bref, si vous avez envie de bruncher à Bruxelles, pensez à God save the cream !

God save the cream : Avenue de Stassart 131, 1050 Ixelles

Signature

Au Vieux Spijtigen Duivel

Ouf, j’ai réussi à l’écrire ! 😉

Il y a presque deux semaines maintenant, alors que nous avions décidé de nous retrouver pour souper, il ne nous restait, à cette amie et moi, qu’à nous décider sur le type de cuisine et le lieu. Son copain lui ayant parlé de cet endroit (mais n’étant pas très sûr de l’orthographe- on le comprend !), j’ai entamé des recherches sur internet et après un bref coup d’œil sur leur site, notre choix s’est donc porté sur ce restaurant du côté d’Uccle. Pas franchement le centre-ville donc.

Premier bon point : la possibilité de réserver une table via leur site internet et leur rapidité à répondre (réservation introduite en soirée, réponse le lendemain matin). En même temps, c’était assez simple de dégoter une table pour deux, deux jours avant la date, peut-être que pour plus de convives, ça n’aurait pas été si simple… En tout cas, c’est un service que j’apprécie parce qu’il n’a pas toujours évident d’arriver à joindre quelqu’un pour réserver une table.

Deuxième bon point (pour ceux qui aiment ça) : la carte des bières est plutôt pas mal étoffée. Je me suis « contentée » d’une Pêcheresse et mon amie d’une Gueuze, « nos » classiques dirons-nous, mais le choix est plus large.

Et alors,  vient la superbe surprise : le vol-au-vent était tout simplement sublime et vraiment maison. Il suffit de tremper les dents de la fourchette dans la sauce et de la goûter pour s’en rendre compte et en trouver confirmation dans les beaux (et parfois grands pour ce genre de plat) morceaux de blancs de poulet. Un ré-gal ! Qui vaut bien les efforts consentis pour y parvenir en transports en commun de chez moi ! Par contre, les frites n’avaient rien d’exceptionnel, on ne peut pas être le meilleur en tout…

Quant à la salle, elle n’est pas très grande et bien remplie… Quand je suis arrivée à 20h, c’était carrément comble et un poil (hum) bruyant mais une à deux heures plus tard, c’était déjà plus calme. Bref, si vous préférez manger dans la tranquillité, ne vous y présentez pas trop tôt. La déco est plutôt traditionnelle, belge, le genre d’endroits qui semblent n’avoir pas bougé d’un iota depuis quelques dizaines d’années. Un peu brut sans doute, mais d’agréable manière.

Bref, c’est un endroit que je vous recommande !

Au Vieux Spijtigen Duivel : Chaussée d’Alsemberg 621 à Uccle

Signature

Un moment détente chez Secrets Marins-Sothys

Il y a de ça pas loin de deux mois, alors que je passais à la librairie pour récupérer un colis, j’ai vu ce guide « soin visage à 25€ » d’un magazine belge bien connu. Je l’ai d’abord feuilleté, ce fut rapide, il n’y avait que trois adresses à Bruxelles et puis je l’ai emporté…

J’ai ensuite sélectionné parmi ces trois offres, le centre où j’irai me faire chouchouter. Parmi les trois, j’en connaissais déjà une, le choix entre les deux autres s’est fait sur base du descriptif du soin.

Et c’est comme ça que jeudi passé, je me suis retrouvée chez Secrets Marins-Sothys à Ixelles. L’endroit est tout d’abord sobre, élégant et agréable.  Et premier bon point, le « paréo » a enfilé au-dessus du jeans pour ce soin visage (démaquillage, gommage, masque et massage qui comprenait la nuque et les épaules aussi). Ensuite, le fait que j’ai été complètement recouverte par un drap de bain. Ça donne un sentiment un peu cocoon, je trouve, et j’aime bien.

Le soin en lui-même, bien. Le massage était quant à lui juste parfait. J’ajouterai encore un bon point à la personne qui m’a reçue  et qui a réalisé le soin. Bref, très satisfaite. Le seul bémol peut-être, la composition des produits qui ne sont sûrement pas bio et que je n’ai pas pu trouver sur internet. Mystère donc à ce sujet.

Une adresse où je n’hésiterai pas à retourner, avec ou sans bon !

Secrets Marins- Sothys : Avenue Brugmann 227 à Ixelles

Signature

 

Une bulle de bien-être

Ce samedi, j’ai profité avec ma sœur d’un forfait intéressant pour un soin complet visage et massage facial, un soin contour des yeux, une épilation sourcils et lèvre supérieure, un massage du corps, une manucure, gommage et vernis permanent. Eh bien, comme d’hab’, ça valait le coup ce petit bon 🙂 ! Nous nous sommes donc rendues dans le quartier du Chatelain, chez Beauty Designer, en milieu d’après-midi.

On a commencé par la manucure. Bon, j’ai pas trop l’habitude, j’imagine que plutôt normale. Et puis, on verra à long terme la tenue du vernis.

Ensuite, épilation. Premier hic, l’esthéticienne est passée des sourcils à la lèvre supérieure sans me demander mon avis (ma sœur, elle, a décliné, moi, j’aurais quand même essayé de toute façon, même si je n’en ai pas vraiment besoin). Bref, ça, ça fait mal et j’ai eu une sensation de tiraillements tout le reste de la journée et des petits boutons le lendemain (so glam’). La prochaine fois, je passerais mon tour…

Vient alors le moment des soins et massages. Première bonne surprise : la table chauffante ! Ensuite, comme souvent, un essuie pour recouvrir le corps et un plaid par-dessus. Très bon point donc, car c’est hyper embêtant d’avoir froid pendant un massage.

Niveau soin visage, c’était plutôt bien. Je n’ai par contre aucune idée des étapes qui ont été suivies, vu qu’elle n’a plus dit un mot une fois que j’étais bien installée en cabine. Et ça, ça m’a quand même manqué de savoir si on en était à l’étape démaquillage, gommage ou masque et de tout simplement savoir ce qu’elle faisait. Le massage visage a cependant été intercalé avant le masque, c’est tout ce que je pourrais en dire.

Niveau massage, c’était impeccable. Une petite chose que j’ai remarqué, c’est le massage du ventre, zone qui, en général, est zappée lors des massages corps, accordant alors plus d’attention au dos.

En conclusion, ce fut donc un vrai moment de détente que l’on a toutes les deux beaucoup apprécié.

Adresse :

Beauty Designer

Rue de Livourne 119, 1050 Ixelles

02/640.43.93

Page Facebo*k

Signature

(Madrid) Des endroits sympas où boire un verre ou manger un bout

Bon, ça y est, j’ai bientôt fini ma revue des différents endroits où je suis allée manger ou boire un verre à Madrid. Alors, aujourd’hui, des petits bars sympa où l’on peut aussi casser la croûte…

Un petit bijou vintage et à la déco dépareillée très seventies dans Malasaña, c’est le Lolina. J’ai vraiment beaucoup aimé l’endroit, mon chaï était très bon…et la tostada de tortilla aussi ! N’hésitez pas à aller jeter un oeil à leur site web pour vous faire une idée de la déco et en prendre plein les yeux.

Une peu plus loin, dans la même rue (ou presque, vu qu’il fait plutôt le coin avec une autre rue), il y a le Ojala et sa plage. Et oui, vous avez bien lu… Au sous-sol, vous vous retrouverez transporté à la plage. Les lumières, le sable, les chaises basses, il ne manque que le bruit de la mer et l’air iodé. On y a plutôt pris un smoothie dans l’après-midi, mais je crois qu’ils proposent des hamburgers et quelques tapas ainsi que des cocktails.

10916369_10153209880279721_2898136934756215270_o

La « plage »

Toujours dans Malasaña, mais un peu plus profond dans le quartier, il y a le Manuela. Encore plus vintage mais plus classe aussi (du moins, quand on y regarde pas de trop près, avant que la peinture ne s’écaille), où l’on peut boire un verre et jouer à un jeu de société. Sans oublier leur fameux cocktail « volcan » que je n’ai malheureusement pas pu tester, le resto argentin juste avant m’avait achevée. Un lieu où il faut mieux réserver une table en soirée.

Et puis, pour des jus, thés, gâteaux ou petite restauration bio, il y a le AbonaVida à coté de Callao (et à deux pas de la chocolaterie Valor). L’endroit est plutôt sympa, vaste choix d’infusions bios ou de thé Yogi Tea mais vraiment pas très grand. Il y a apparemment une salle en bas, où des ateliers sont parfois organisés et des films projetés le dimanche après-midi à tout petit prix.

Voilà donc encore une petite sélection d’adresses testées et approuvées 😉

Adresses :

Lolina, calle del Espíritu Santo 9 (Malasaña)

Ojalá, calle de San Andrés 1 (au croisement de la calle Espíritu Santo)

Manuela, calle San Vicente Ferrer 29 (Malasaña)

AbonaVida, calle Navas de Tolosa 3 (métro Callao)

Madrid : où manger végétarien/bio/macrobiotique ?

Ce fut un peu par hasard que nous nous sommes retrouvés le jeudi de San José à La Biotika. Mon amie souhaitait m’emmener ailleurs, du côté de l’arrêt de métro Sevilla mais l’endroit choisi ne permettait pas de réserver et il était plein. Changement de plan donc…et surtout, coup de fil rapide pour réserver. L’endroit était lui aussi plein à craquer mais nous avons réussi à obtenir une table pour 15h30.

La Biotika, c’est à la fois un magasin bio et un restaurant. Au choix, plusieurs types de menu végétarien et/ou macrobiotique. Pour 13.5€ les weekends et jours fériés (c’est moins cher en semaine), vous avez un menu avec une soupe miso ou un velouté de légumes, une salade, le plat composé de trois plats (cette semaine-là, c’était : gâteau de viande végétarienne, aubergines aigre-douces et couscous curry-ananas), un dessert et un thé. Et bien, je me suis régalée malgré les propositions un peu particulières parfois.

Pour un repas végétarien et à petit prix, vous avez aussi la possibilité de vous diriger vers le centre Hare Krishna dans Malasaña. Mon amie y est arrivée un peu par hasard, en accompagnant une amie qui fait de la méditation. Tous les jours de la semaine, sauf le dimanche et les jours fériés, vous avez la possibilité d’y manger pour 6€. L’endroit est évidemment un peu particulier, vous êtes d’ailleurs invités à vous déchausser à l’entrée et il faut arriver tôt si vous ne voulez pas manger assis par terre sur un coussin. Pour 6€ donc, vous avez un plateau avec une salade, du riz et des légumes, des boulettes de légumes sauce tomate, un dessert et un thé (enfin, c’était le menu du jour, très bon et d’ailleurs l’un des meilleurs que mon amie ait eu l’occasion de goûter). À savoir que pour 6€, vous pouvez vous resservir et la nourriture en trop est distribuée aux personnes dans le besoin du quartier.

Les adresses :

La Biotika : Calle Amor de Díos, 3.

Centre Hare Krishna : Calle del Espiritú Santo 9.

Madrid : où manger ? (cuisine espagnole et internationale)

Durant les cinq jours de mon séjour, nous n’avons mangé « à la maison » que deux fois. Bref, autant dire que j’ai eu l’occasion de tester les adresses préférées de mon amie.

Un grand classique si l’on veut être dépaysé, c’est d’aller manger indien dans la calle de Lavapiés. Attention, par contre, si il y a de nombreux restaurants indiens dans cette rue, tous ne se valent pas. Comme je n’ai absolument pas fait attention au nom de celui où nous sommes allées, je vous partagerais donc le conseil de mon amie quand vous ne savez pas où aller : faites confiance au nombre de clients déjà attablés. Un restaurant vide ou presque vide est plutôt mauvais signe (mais tout dépend de l’heure aussi, si vous vous présentez à 19-20h, c’est bien évidemment trop tôt pour que l’affluence soit un indice de la qualité du restaurant). Le bon plan, c’est aussi de choisir le menu : entrée, un plat, un accompagnement, le dessert et une boisson pour un peu plus de 10€. Qui dit mieux ?

Envie de cuisine plutôt européenne et méditerranéenne ? Dirigez-vous vers Callao et le Maricastaña. Là, la fourchette de prix tournera plutôt autour des 20€ mais la présentation des plats est plutôt recherchée. N’hésitez pas à partager une entrée, ça se fait beaucoup en Espagne et ça épargnera un peu votre estomac (les portions sont souvent conséquentes au restaurant) et votre portefeuille. Pour ma part, j’avais donc pris des croquettes jambon et gorgonzola (il me semble) que nous avions partagées et un confit de canard. Première fois que je mangeais de ce volatile et je me suis laissée tenter car mon amie m’a assuré que la cuisson était top. C’était effectivement très bon. D’autres plats à la carte comme des hamburgers, des quiches et d’autres plats plus espagnols.

Pour les amateurs de viande, rien de tel qu’un restaurant argentin. Sous les conseils d’un collègue, mon amie nous avait donc emmenées au Por una cabeza, du côté de la Calle Mayor et du mercado San Miguel. Autant dire qu’on a bien mangé, et copieusement. En entrée, nous avons partagé des champignons à l’aioli. Ensuite, chacune sa pièce de viande et des pommes de terre au four au roquefort que nous avons partagées. Pour ma part, j’avais choisi une escalope napolitaine et autant dire que le morceau de viande que tu reçois dans ton assiette prend vraiment toute l’assiette et est deux à trois fois plus gros (au moins) que ce que tu peux avoir dans un restaurant italien par ici ! Je n’ai clairement pas pu finir mon assiette, à regret, j’ai dû renoncer à un peu plus de la moitié. Bien repues, nous avons évidemment zappé le dessert mais nous sommes vues offrir, à l’instar des autres clients, une coupe de sorbet agrume-champagne. Un délice qui fait passer le repas plus que copieux !

Et enfin, pour de la cuisine espagnole, entre les tapas et un « vrai » plat, Según Emma. Des raciones à partager, en général, on en commande autant que de convives et chacun pioche dans toutes les assiettes. Nous avions choisi le gazpacho et les raviolis à la citrouille, un régal. Sans oublier le yaourt grec maison, une tuerie tout en douceur. En mode plus restaurant, la même chaîne, propose aussi Emma cocina; les deux du côté du Mercado San Miguel.

Les adresses :

Maricastaña : Calle Corredera baja de San Pablo 12, métro Callao.

Por una cabeza : Plaza Comandante las Morenas 3, à proximité du mercado de San Miguel, au bout de la Calle Mayor.

Según Emma : Plazuela del Conde de Miranda 4, à proximité du mercado de San Miguel, au bout de la Calle Mayor.

Emma cocina : Plaza de San Miguel 4, à proximité du mercado de San Miguel, au bout de la Calle Mayor.