Un nouveau nid

Il y a un peu plus d’un mois maintenant, mon coloc’ m’a informé qu’à la rentrée prochaine, il serait en Erasmus à Barcelone et qu’il souhaitait donc mettre fin au contrat de bail. A priori, je ne comptais pas nécessairement prolonger celui-ci quand il serait arrivé à son terme fin janvier, mais le fait d’y mettre fin de manière anticipée génère quelques angoisses chez moi.

Tout d’abord, il faut fixer une date précise et envoyer un courrier recommandé à la propriétaire. Fixer la date, ça a été assez rapide. Juillet, c’est trop tôt et puis trop tard pour le délai de préavis. Août, pourquoi pas ? Septembre, entre le mariage de l’une de mes sœurs et l’Erasmus de l’autre, c’est hors de question.

Bref, me voilà donc à la recherche d’un nouveau nid pour début août (voir courant juillet). Et là, cette fois, je n’ai plus l’envie de vivre en colocation. Plus l’envie de m’habituer à une/des nouvelle(s) personne(s) et peut-être surtout l’envie d’être plus tranquille.

Et puis, il faudra aussi se mettre en quête de nouveaux locataires, histoire d’éviter l’indemnité de départ. Sans oublier de se débarrasser de toutes les meubles, récupérés de la (des)  précédente(s) colocataire(s) et qu’aucun de nous ne veut garder. À moins de tomber sur quelqu’un qui souhaiterait les conserver, ça s’annonce drôle aussi de régler tout ça.

Bref, un peu de stress, que tout se goupille bien, entre la sortie de l’ancien appart’ et l’entrée dans un nouveau qu’il me reste encore à trouver.

signature

Le simulateur d’aube, ça change quoi ?

Jusqu’il y a encore quelques semaines, j’utilisais mon vieux réveil (qui doit dater minimum des mes douze ans, il approche donc de l’âge canonique des vingt ans de bons et loyaux services) couplé à mon gsm. Radio, buzz, puis gsm, étalés dans un intervalle de 20-25 minutes.

Et puis, j’ai eu envie de changement et je me suis acheté un réveil simulateur d’aube. Maintenant, le matin, c’est augmentation progressive de la lumière pendant 20 minutes, radio et puis gsm. Sans oublier, la nouvelle routine nocturne : baisse progressive de la lumière avec les vagues en fond sonore.

Et alors, qu’est-ce que ça change ?

Au niveau du réveil, en tout cas au début, j’ai trouvé ça nettement plus agréable. Pas de réveil en sursaut et l’impression d’être mieux réveillée qu’avant (ce fut moins le cas la semaine passée, entre autres à mon avis, à cause de cette demi-semaine de vacances et la rupture de rythme que ça a créé). Plus besoin d’attendre la sonnerie du réveil, une fois la lumière au maximum et les infos terminées à la radio, je sors de mon lit (sauf cette semaine). Et puis, le son de la radio est plus clair, moins crachotant que sur mon antiquité et ça, c’est quand même un sacré bonus.

Pour l’endormissement, j’étais hyper fan au début de cette fonction crépuscule, je m’endormais souvent avant la fin des 20 minutes et puis, pareil, ma semaine de congé a un peu bousculé tout ça et je n’ai pas toujours les yeux clos quand le cycle se termine.

Bref, je suis plutôt satisfaite de l’objet. Même si il m’a fallu un peu de temps pour comprendre certaines subtilités de son fonctionnement (notamment comme éteindre le rétro éclairage, éblouissant, la nuit quand le réveil n’est pas programmé) mais je gère maintenant plutôt bien la bête.

Et vous, le matin, c’est quoi votre réveil ?

signature

En vrac

  • Sensation d’être encore crevée cette semaine, j’ai les yeux qui se ferment tout seuls passés 20h30, la semaine va encore être longue…

 

  • C’est dingue comme un bon oreiller, ça change une vie ! J’avais régulièrement mal dans le haut et le milieu du dos le matin au réveil, j’envisageais d’acheter un nouveau matelas ou un surmatelas quand ma mère m’a proposé de plutôt acheter un vrai bon oreiller. Pour commencer. J’ai donc maintenant un oreiller à mémoire de forme et le mal de dos du matin, c’est fini !

 

  • Plus d’un an que mon ordinateur rame régulièrement mais ces derniers temps, ça devient vraiment agaçant. Sans compter le bruit qu’il fait, on dirait qu’il va décoller. Âgé de maintenant un peu plus de six ans, je pense qu’il va falloir penser sérieusement à le remplacer… ça tombe bien, c’est bientôt les soldes !

 

  • J’en ai marre de ma cheville droite qui me joue des tours… Des tiraillements, des crampes lors des cours de salsa et moi qui flippe comme une malade après mes deux dernières entorses l’année passée, coup sur coup.

 

  • Un vrai plaisir que ce calendri-thé de l’avent. De belles découvertes et d’autres que j’apprécie moins. En tout cas, tous les matins, je décroche la petite enveloppe pour découvrir quel sera le thé du jour et le soir je note scrupuleusement son petit nom et mon appréciation. Histoire de savoir quoi racheter plus tard…

Signature

DIY – Adoucissant maison

Après la lessive, l’adoucissant ! Et pour ne rien gâcher, c’est encore plus simple que la lessive !

Ingrédients :

  • 250 ml de vinaigre blanc
  • 500 ml d’eau
  • 2 cuiller à soupe de bicarbonate de soude
  • quelques gouttes d’huile essentielle et une pincée de cristaux de soude (c’est bon pour la machine !)

Et là, il suffit simplement de tout mélanger ! Attention par contre, le vinaigre et le bicarbonate de soude ensemble produisent une petite réaction chimique : le liquide mousse fortement et le niveau monte rapidement. L’astuce, c’est de tout simplement verser le bicarbonate de soude petit à petit, en attendant un peu entre chaque ajout de produit que le niveau du liquide redescende.

Signature

DIY – Lessive maison

Je ne saurais plus trop dire comment tout cela a commencé. Un reportage à la télé peut-être et puis ma mère en a cherché des recettes sur internet. Pendant un temps, elle a fait sa lessive elle-même (avant d’abandonner par manque de temps), j’en emportais de temps en temps un bidon et puis, je lui ai piqué la recette. Cela doit bien faire plus de six mois maintenant que je n’achète plus de lessive.

Par contre, si pas mal de recettes demandent de laisser reposer ou de faire plusieurs manipulations sur plusieurs jours, la recette que j’utilise est ultra simple et ne demande pas plus de 10 minutes (allez 15 peut-être, pour une première fois).

Ingrédients pour une lessive « linge blanc »

  • 40 grammes de copeaux de savon de Marseille
  • 1 cuiller à soupe de vinaigre
  • 1 cuiller à soupe de bicarbonate de soude
  • 1 litre d’eau chaude
  • de l’huile essentielle (facultatif, pour parfumer légèrement la lessive)

Une fois tout cela réuni, il suffit de dissoudre les copeaux de savon de Marseille dans l’eau chaude. Petite astuce : il vaut mieux verser les copeaux petit à petit.  Une fois dissous, il faut ajouter le vinaigre et le bicarbonate de soude. C’est alors le moment un peu délicat : il faut verser le mélange, qui a une texture un peu gélifiée, dans un récipient (bouteille, bidon de lessive, etc). Alors, au début, j’effectuais cette étape à l’aide d’une louche et puis j’ai fait l’acquisition d’un entonnoir et ça change tout ! Il ne reste plus alors qu’à secouer vivement le récipient et y ajouter quelques gouttes d’huile essentielle, si vous le souhaitez. Et voilà !

Normalement, les proportions ici donnent une lessive dont la consistance ne bougera pas trop. Par contre, si il y a un peu trop de savon, il est possible que celle-ci durcisse entre les utilisations. Pas de souci, si vous vous retrouvez face à un bloc de produit solidifié : en secouant vivement et en y ajoutant un peu d’eau chaude, la lessive redevient liquide.

Au vu de la texture du produit, je n’ai jamais osé la verser dans le réservoir de ma machine à laver. J’utilise une boule/doseur que je mets directement dans le tambour. Je la remplis généralement à moitié, en y ajoutant parfois de l’eau chaude si la lessive est plus solide que liquide.

Il peut aussi arriver parfois d’avoir des résidus blancs sur les vêtements sombres. C’est souvent causé par une lessive trop solide, des copeaux de savon mal dilués. Un peu d’eau et ça disparaît. Il faut donc prêter une attention particulière au linge foncé et vérifier qu’il n’y ait pas de grumeaux dans la lessive (il suffit juste de remélanger pour les casser, rien de sorcier).

Et en parlant de couleur, pour le linge de couleur, il suffit de remplacer le bicarbonate de soude par des cristaux de soude dans la recette.

Et vous, la lessive, vous l’achetez en supermarché ou vous la faites vous-même ?

Signature

Une semaine de vacances, enfin !

Aujourd’hui, premier jour de mes dernières vacances de l’année. Au programme des jours à venir : me reposer et faire toutes ces choses que je n’ai jamais le temps de faire et/ou pour lesquelles je ne prends pas le temps.

Bref. Pas toujours des choses hyper fun, il y aura beaucoup de rangement et différents tris à faire mais au final, je pense que ça me fera plus que du bien de me débarrasser de toutes ces choses qui encombrent l’espace et qui ne me sont pas utiles.

Évidemment, j’en profiterai aussi pour faire un tas de choses agréables. Comme aujourd’hui, où j’ai passé une partie de l’après-midi avec des amies. Un très bon moment. Ou encore le programme de ce lundi, un petit coucou à mes parents ainsi qu’une sortie sur Namur.  J’irai sans aucun doute au cinéma. Plusieurs fois. Peut-être trouverais-je un peu de temps pour faire du shopping. Du sport, j’aimerais. Zumba mardi et mercredi et peut-être essayer d’aller deux fois à la piscine.

Pas de dépaysement à l’étranger de prévu mais du repos, (re)mettre de l’ordre dans ma chambre, mon appart’ et sans doute un peu dans ma tête aussi. Un break pour mieux repartir et affronter les mois à venir (qui s’annoncent pas évidents-évidents au boulot).

Signature