Le passage au bio : bilan pour ma peau

Fin août, je vous avais parlé de mon envie de tester les produits bio pour ma peau, histoire de voir si cela se révélait plus efficace sur mon acné. Après un peu plus de deux mois, je dois dire que je suis satisfaite.
J’avais donc porté mon choix sur les produits de la marque Dr. H*uschka. J’utilise donc matin et soir la crème purifiante (précédée le soir de l’eau micellaire Novid*rm les jours où je me suis maquillée), suivie de la lotion clarifiante et de l’huile protectrice. En complément, une fois par semaine (parfois j’en saute une, aie) le bain de vapeur et le masque purifiant. De plus, je continue à utiliser les deux crèmes qui m’ont été prescrites par ma dermato.
Alors, je suis totalement convaincue par l’huile protectrice ! En une semaine, ma peau est devenue beaucoup moins grasse, plus aucune brillance en cours de journée.
Globalement, si je n’ai pas (encore) vue la disparition totale de mon acné, ça reste contrôlable. Côté teint, je le trouve totalement plus net, plus clair. Limite, je ne me maquille plus que pour masquer ces imperfections et les cicatrices qu’il m’en reste.
Et puis, depuis deux semaines, je fais un test. Depuis un peu moins de deux ans, j’ai des petits boutons et comédons sur les joues, en paquet. Plus ou moins au niveau de la zone sur laquelle je pose mon blush… Je ne suis pas tout à fait sûre qu’il y ait là un résultat de cause à effet entre son utilisation et leur apparition, mais je me suis dit qu’il suffisait de l’arrêter quelques bonnes semaines et voir si il y avait amélioration ou pas. Là, ça ne fait que deux semaines mais j’ai quand même l’impression d’un petit mieux. Reste à voir avec le temps si j’ai en effectivement trouvé la cause ou s’il s’agit juste d’une coïncidence.

Moi et ma peau… un mieux en vue !

Depuis mon premier rendez-vous chez la dermato mi-juin, force m’est de constater que ma peau me semble plus belle. Surtout ces deux dernières semaines.
Alors, cette amélioration est-elle due au traitement prescrit par la dermato ou à un nouveau changement dans mes cosmétiques, aucune idée. Toujours est-il que je compte continuer à utiliser ces produits nouvellement entrés dans ma « routine ».
Dernièrement, j’ai donc commencé à utiliser le masque frais « La guerre des boutons » de L*sh. Plutôt efficace je dirais, malgré une odeur très forte d’ail qui est assez désagréable, il faut bien l’avouer.
Toujours chez L*sh, un peu influencée par une vendeuse, j’ai acheté le gel « spotlight » à appliquer directement sur les boutons. D’après celle-ci, ça les diminue mais aussi, à long terme, empêche leur réapparition dans les zones où ils reviennent fréquemment. Difficile à dire pour l’instant concernant le long terme, mais il fait son boulot sans trop dessécher ma peau…
Et puis, déçue par les produits N*viderm (enfin, surtout la crème de jour) que je venais d’acheter, je me suis décidée à me tourner vers le bio. Comme les descriptifs et promesses de la plupart des marques se ressemblent, je me suis tournée vers une marque qui a une très bonne évaluation : Dr H*uschka. Et pour l’instant, si je ne vois pas d’amélioration miracle, j’ai au moins l’impression d’avoir le teint plus net.
Dans un premier temps, j’ai commandé le coffret d’essai et plutôt satisfaite du résultat, je viens de racheter l’ensemble des produits (sauf les masques et le bain de vapeur, que je suis encore loin d’avoir vidé).
Alors, côté nettoyage, c’est la crème purifiante. Uniquement le soir dans mon cas, vu que depuis quelques mois, le matin c’est eau micellaire (celle de N*viderm qui fait bien son boulot). Un petit doute concernant le geste exact pour son utilisation mais d’ici une dizaine de jours, j’espère être un peu éclairée après un soin visage dans un institut qui utilise ces produits (je vous en parlerais si ça vaut le coup). Une texture un peu granuleuse, à mélanger avec un peu d’eau et une odeur très agréable.
Ensuite, vient la lotion clarifiante. À vaporiser sur la peau avant de la faire pénétrer par un massage doux. Là, le coffret d’essai est un peu décevant parce que la lotion dans une petite fiole en verre à déboucher, et bien, tu peux toujours essayer de la vaporiser. Bref, j’en versais une petite quantité dans ma main avant de l’appliquer sur le visage. J’ai d’ailleurs dû perdre une bonne partie du produit dans la manœuvre. Pour le reste, c’est un geste qui change, pas de coton à passer sur le visage après l’application et la peau l’absorbe assez vite.
Enfin, vient l’huile protectrice. Une à deux gouttes à faire pénétrer dans la peau. Encore une fois, la version essai est un peu difficile à utiliser, même si plus facile à manipuler que la lotion. La peau semble hydratée, elle est douce au toucher et le sébum est régulé. C’est le produit que je préfère pour son odeur agréable et sa texture.
Bref, pour l’instant, je trouve que ces produits font leur boulot et je les ai donc rachetés. Si pour le coffret d’essai, j’avais passé commande sur un site internet spécialisé dans le bio, quand j’en ai racheté, je suis allée en boutique. Et là, la bonne surprise : des prix de deux à trois euros moins chers que sur internet et évidemment pas de frais de port (10 euros sur le site où j’avais passé commande). Bref, une belle économie en sus !

Ma "routine" visage

Un bien grand mot que celui-là, il faut bien l’avouer. Je suis bien loin de faire usage d’un mille-feuille ou autre, mais ces derniers mois j’ai beaucoup cogité sur quels produits/quelles marques utiliser, me tourner ou pas vers le bio, tout ça à cause d’un ras-le-bol vis-à-vis de cette acné qui ne me lâche pas.
Il y a encore quelques mois, j’utilisais quasi uniquement la gamme Sébium H2O de Bioderm*, à l’exception d’un tonique vu que cette gamme n’en propose pas (ou que ma parapharmacie habituelle ne le propose pas). Suite à un changement de crème visage dans la même gamme qui ne m’a pas du tout réussi, j’ai eu envie de changement…sauf que j’avais fait le plein de produits lors d’un passage en France. Il faut dire que cela faisait quelques années que j’y étais fidèle et les prix sont moins élevés en France.
Bref. J’ai caressé un moment l’idée de passer aux cosmétiques bio. Mais il faut dire que le fait de devoir commander sur internet et la multitude de marques et de produits dont les promesses se ressemblent fort ne m’ont pas permis de me décider franchement.
J’ai alors pensé revenir aux produits Clin*que que j’utilisais il y a quelques années. J’ai d’ailleurs utilisé la crème de jour jusqu’il y a encore quelques jours et il doit me rester du tonique pour quelques mois. Et à côté de cela, j’ai encore mon gel nettoyant Bioderm* à terminer. Sans oublier l’eau micellaire Abs*lution reçue dans la little box d’avril. Franchement, ce produit n’aurait pas été bio, je ne suis pas sûre que j’aurais osé l’utiliser. Par contre, il y a rien à faire, rien de tel que les produits qui se rince pour avoir une sensation peau nette.
Et puis, la semaine passée, je suis allée chez la dermato. Prescription d’un antibiotique et du soin Triacnéal d’Av*ne mais elle m’a aussi fortement conseillé la gamme B*réade de N*viderm qu’elle m’avait déjà recommandé il y a dix ans et que j’ai utilisé longtemps. Elle a quand même ajouté qu’en général la plupart des marques de parapharmacie se valait donc libre à moi de faire mon choix.
Et donc, comme je devais remplacer ma crème Cl*nique vide, j’ai fait le tour des rayons de ma parapharmacie. Et je me suis laissée séduire par N*viderm. Attention à l’empreinte écologique des produits, plus de 90% des ingrédients d’origine naturelle et aucuns paraben, phénoxyéthanol ou dérivés pétrochimiques. Qui plus est, et c’est la première fois que je remarque cela, la gamme propose une crème pour les peaux adultes à imperfections qui promet un effet lissant contre les rides et les imperfections. Je ne pense pas avoir déjà besoin d’un produit anti-rides, même si je suis dans la catégorie d’âge où il serait temps que je m’en préoccupe, et donc l’idée d’un produit qui fait les deux me séduit…
Bref, je pense donc petit à petit remplacer mon arsenal un peu hétéroclite dernièrement par des produits B*réade. Rendez-vous dans quelques mois pour les résultats…

Moi et ma peau

J’ai l’impression, depuis l’adolescence, de vivre une espèce de conflit avec ma peau. Il y a encore dix à quinze ans d’ici, naïvement, j’espérais que ces imperfections disparaitraient avec l’âge. Et aujourd’hui, je dois bien me résoudre au fait que ce n’est malheureusement pas le cas.
Il y a cependant eu des hauts et des bas. En feuilletant de vieilles photos, d’il y a cinq ans environ, je trouvais que j’avais une beau nettement plus belle et plus nette que ces derniers mois. Et il y a deux ans, à la suite de l’utilisation d’une huile démaquillante pas du tout adaptée à mon type de peau, c’était la vraie cata. Un peu comme aujourd’hui, sauf que j’utilise une gamme spéciale pour peau à imperfection qu’on trouve en pharmacie.
Face à cet état des choses, j’ai décidé dans un premier temps, de prendre un rendez-vous pour un soin purifiant dans un institut. Ce ne sera pas miraculeux, mais j’espère une petite amélioration.
Et ensuite, lorsque j’aurais épuisé mon stock de produits actuel (malheureusement, j’ai profité des vacances en France pour constituer une petite réserve de produits à un prix moindre qu’en Belgique), je me tournerai vers autre chose. J’avais d’abord pensé à me tourner vers les marques bio. Mais vers quelle marque me tourner ? Et puis, acheter sur internet ou me « limiter » aux marques accessibles et disponibles près de chez moi ? 
Réfléchissant un peu plus à la question, je me suis dit : et pourquoi ne pas revenir à ce que j’utilisais il y a cinq ans et qui avait bien fonctionné ? Il y a cinq ans, j’utilisais encore les produits Clin*que. Il parait qu’ils sont assez agressifs mais le résultat était là (et puis, ma peau n’est pas sensible et l’avait bien supporté à l’époque). Et peut-être une fois l’aspect de ma peau amélioré, me tourner alors vers le bio…