The wanderlust tag

Ça faisait longtemps qu’un tag n’était pas passé par ici et je pense bien que c’est le premier sur le thème des voyages… et je le dois à Wala.

1. Quel était ton premier voyage en avion ?

Vacances de pâques 2002, le voyage rhétos (dernière année de l’enseignement secondaire en Belgique) en Grèce, j’avais 17 ans.

2. Y a-t-il un endroit que tu revisiterais avec plaisir ?

Ça ne me dérangerait pas de retourner à Barcelone, qui a été un vrai coup de coeur cette année et l’Espagne en général reste une destination de choix pour moi.

3. Tu pars demain et l’argent n’est pas un problème. Tu pars où ?

Un voyage sur le continent américain avec étapes obligatoires au Costa Rica pour retrouver des couchsurfers rencontrés en Espagne, aller voir le Machu Picchu et boire un Pisco Sour au Pérou, visiter la Colombie Britannique au Canada ainsi que la province de Québec, la Nouvelle-Orléans ou alors un tour d’Europe, voire les deux !

4. Quel est votre moyen de transport préféré : train, avion, voiture ?

Tout dépend de la distance, du temps disponible et du coût ! En voiture, j’ai le mal des transports (même si ça va plutôt mieux ces dernières années). Le train, c’est pas toujours pratique quand les wagons n’ont pas été pensé pour accueillir les voyageurs et leurs bagages. L’avion, ça reste souvent le plus rapide quand on a pas de temps à perdre sur le trajet…

5. Ton site de voyage préféré

Eh bien, je crois que je n’en ai pas…

6. Où irais-tu juste par attrait pour la nourriture locale ?

Logroño (La Rioja, Espagne) sans hésiter et sa célèbre calle Laurel, pour les pinchos !

7. Y a-t-il un endroit où tu voudrais ne jamais retourner ?

A priori, aucune destination ne m’a jamais dégoûté à ce point. Maintenant, un restaurant ou un musée, ils doit sûrement y en avoir mais comme ça, je ne vois pas.

8. Peux-tu réciter ton numéro de passeport par cœur ?

Pas du tout ! Vive Schengen 😉

9. Préfères-tu un siège couloir, fenêtre ou milieu ?

Tout dépend de l’affluence dans l’avion… Si on peut se permettre une rangée pour soi (comme avec certains billets de Brussels Airlines), le siège du milieu est la meilleure option : lorsqu’on a aucun voisin, on a vue sur la fenêtre, on est pas bousculé lors de passage dans le couloir et on peut sortir facilement de sa rangée. Lorsque l’on a des voisins, la meilleure place est alors la fenêtre (si elle ne donne pas sur l’aile) ou le couloir, pour un long vol.

10. Comment passes-tu le temps dans un avion ?

Je lis, je dors parfois, je fais un sudoku, des mots croisés, j’écoute de la musique et si c’est un vol long, je regarde un film ou deux. Tout dépend de ce que j’emporte et de la durée du voyage.

Je passe maintenant le flambeau à Chibi, Maghily et Audrey Moo, sans obligation aucune.

signature

{TAG} Ce qui me rend heureuse

Ça faisait vraiment longtemps qu’un tag n’était pas passé par ici. Et puis, Chibi m’a tagguée et j’ai repris le flambeau…

Quel plat simplissime (sauf des pâtes) aimes-tu particulièrement manger ?

Un croque-monsieur. C’est dingue, mais j’adore ça. Et si j’ai des œufs dans le frigo, j’ajoute un œuf sur le plat par dessus.

La chanson qui te met de bonne humeur ?

Une chanson qui donne envie de bouger, de se remuer et avec du rythme. Ça peut aussi bien être une salsaton de Gente de Zona comme celle-là (et le clip me file encore plus la patate – pour les pressés, la musique commence à 30 secondes) :

ou quelque chose de « commercial » qui  a juste pour but de passer un bon moment sur le dancefloor.

Le moment de la journée que tu préfères ?

Ouf… De lundi à vendredi, je dirais quand on ferme la porte sur le dernier affilié de la matinée. Pause de midi, détente et papotages avec les collègues et parfois petits moments de déconne l’aprem quand on bosse sur l’administratif.

Une des plus jolies surprises que l’on pourrait te faire ?

Et bien, je ne sais pas, vu que ça doit être une surprise 😉 . Mais j’ai déjà eu la chance d’en avoir de belles : ce voyage gagné au Brésil par une amie et qui m’a proposé de l’accompagner, l’intégrale de Mafalda reçue pour mon anniversaire, les cadeaux qui font mouche de ma petite soeur, les petites attentions qui font mouche en général.

Ton vêtement fétiche ?

Pas glam pour un sou, mais je m’y sens trop bien, mon gilet-sweat bench à capuche en laine fourré polaire. Je le porte comme pull/veste en demi-saison et en hiver pour trainer à la maison. Confortable, chaud et réconfortant, que demander de plus ?

Le petit rien dans une journée qui pourrait te faire sourire ?

Un affilié content de ma prestation et qui repart avec le sourire, une correspondance de bus/métro/tram parfaite, recevoir un email d’une amie espagnole qui a le chic pour me faire rire, sourire avec ses anectodes et son ton si particulier.

Un de tes souvenirs les plus heureux ?

Ma première soirée de despedida en Espagne : regalitos, pintxos, bailes, risas et puis surtout un sublime tiramisu préparé pour moi par mon amie slovène (elle vient d’une petite ville près de la frontière italienne, ce qui explique le choix de cette douceur qu’elle réalise parfaitement).

Une fois où tu as pleuré de joie ?

De joie, je ne saurais dire, de rire, ça m’arrive assez souvent. La liste est donc longue et je ne me souviens pas d’une fois en particulier…

Une période de ta vie particulièrement cool ?

Mes années en Espagne. Si c’était pas toujours top-top niveau budget, entre le SVE et les années d’auxiliaire de conversation où j’avais une bourse et pas un salaire, le rythme était aussi super cool. 12h de cours/semaine maxi quand j’étais auxiliaire et si c’était un peu plus étoffé quand j’étais volontaire, c’était quand même plutôt relax. Et puis, j’ai des souvenirs dingues de toutes ces années, des rencontres et des amitiés qui durent encore aujourd’hui.

Un lieu que tu aimes/où tu te sens bien ?

J’aurais envie de dire mon salon, mais le fauteuil pourrait être un poil plus confortable pour lire/regarder la télé/buller en général. Mais je crois que ce sera quand même  cet endroit-là… surtout quand j’ai l’appart’ pour moi toute seule quelques jours. (ben oui, je passe finalement très peu de temps dans ma chambre en-dehors des nuits).

Ton plus grand bonheur du moment ?

Les repas en famille chez mes parents avec mes sœurs et leurs copains. Ce sont toujours de très bons moments où on rit beaucoup, on vanne un peu tout le monde et on finit souvent par un jeu de société.

Le souvenir auquel tu penses et qui te fait sourire à tous les coups ?

Feuilleter un album photo. Ceux des mes années en Espagne bien sûr mais aussi les plus récents. Je ne le fais pas souvent mais quand je m’y plonge, je peux y passer un long moment, le sourire aux lèvres.

Je n’oblige personne à suivre mais j’aimerais beaucoup découvrir vos réponses, Maghily, Miss Tamara, EmilieSunny et Xel0u le l0up, si tu passes par ici.

Signature

Nouveau design (deux mois plus tard)

Comme vous vous en êtes sans doute aperçu(e)s, il y a maintenant deux bons mois que mon blog a fait peau neuve. Si, au moment de cette mue, je n’en ai pas pipé mot c’est tout d’abord que je trouvais ça un peu inutile. C’était visible et le nom de celle qui m’a réalisé ce design sur mesure se trouve dans la colonne de droite. Bref, me fendre d’un simple article « merci », je ne suis pas sûre que ça avait un réel intérêt…

Et puis là, ça fait maintenant un petit temps que c’est installé et, contrairement à d’autres micro-changements (de « papier peint » et palette de couleur notamment), je ne m’en lasse pas. Mais alors là, pas du tout. Sans doute son côté tout simple, des couleurs que j’aime et surtout une bannière, une signature et une image de profil qui correspondent tout à fait à ce que je souhaitais.

Alors, pour celles et ceux que ça intéresseraient, je vous détaille un peu le processus. J’ai tout d’abord contacté Elsa du blog From Somewhere with love pour avoir une idée des formules qu’elle proposait et des tarifs. Ça, c’était fin 2014-début 2015. J’avoue avoir beaucoup hésité entre les deux premières formules et je crois que c’est finalement la deuxième qui l’a emportée.

Une fois décidée, j’ai recontacté Elsa qui m’a alors transmis un formulaire sur base duquel elle a pu commencer à travailler et me faire quelques propositions. On était déjà début fin mars et ce n’est que dans le courant du mois d’avril que j’en ai envoyé la version définitive à Elsa, y’a pas à dire je suis une rapide comme fille, hein ! À partir de là, il y a eu encore plusieurs échanges de mail pour mettre au point certains petits détails, chaque fois avec envoi des éléments sur lesquels Elsa avait travaillé. J’ai donc pu suivre toutes les étapes, tous les développements.

Comme je partais en vacances début juin, j’avais dit à Elsa de ne pas se presser, qu’on pouvait largement attendre mi-juin pour clôturer et installer tout ça. Bref, c’est donc depuis deux mois qu’existe ce nouveau chez-moi.

Et donc, deux bons mois plus tard, voilà donc un message public de remerciement pour Elsa !

Signature

Changer de peau, stop ou encore ?

Fin 2014, à l’approche de la fin de mon forfait « design » de wordpress, j’avais en tête de faire appel à une blogueuse pour s’occuper de mon design. Envie d’en faire quelque chose qui me ressemble peut-être un peu plus et auquel j’accroche. Histoire de ne pas changer de peau 10 fois sur l’année. Et puis, surtout, quitte à payer un forfait annuel à wordpress, autant payer en une fois un design qui me correspond plus et  qui soit, peut-être, aussi plus flexible.

Et puis, ces dernières semaines, je me suis fait plus rare ici. Pas le temps et une perte d’envie. Je me suis dit « À quoi bon dépenser des sous dans le design, si tu finis par ne plus écrire ici ou écrire moins souvent ? ». L’idée m’a trottée en tête, et puis, j’en suis quand même venue à la conclusion, que même si un jour j’arrête d’écrire sur mon petit quotidien, les critiques de livres (qui doit être ma rubrique la plus importante, mine de rien) l’alimenteront toujours. Peut-être pas toujours régulièrement, mais c’est un peu la colonne vertébrale de cet espace.

Sans compter que, malgré mon forfait terminé, quand j’ouvre mon blog, c’est toujours la version personnalisée du thème Adèle qui s’affiche; personnalisation qui devait prendre fin avec la validité de mon forfait.

Bref, ça ne m’a pas vraiment aidé à trancher. Je crois que je vais y réfléchir encore un peu… et puis, qui sait, un jour vous ouvrirez cette page et vous découvrirez l’une de mes nouvelles mues.

Alors, là, je n’en reviens pas !

C’est la première fois que ça m’arrive…

Tout à l’heure, je me baladais dans mon flux d’actualité sur Hell*coton. Je tombe sur un article parlant d’un livre que j’ai critiqué il y a deux semaines maintenant, « Le roi disait que j’étais diable« . Comme j’aime bien comparer mon avis avec ceux des autres, je file donc lire cette critique.

Et là, surprise ! Le premier paragraphe de la critique-même de cette blogueuse me semble, à la première lecture, terriblement familier. C’est à un tel point que, par curiosité tout d’abord, je vais relire la mienne et c’est alors que je m’aperçois qu’il n’est pas que fort semblable, il est carrément identique au mien ! Vous pouvez d’ailleurs en juger sur pièce ici.

J’avoue être un peu partagée, vacillant entre la colère de voir mes mots dans la « bouche » d’une autre et un certain contentement. Si elle a crû bon de reprendre mes mots, c’est qu’ils ont une certaine valeur…

Reste à savoir que faire maintenant. Et surtout, qu’est-ce que je peux réellement y faire ?

Ce genre de mésaventures vous est-il déjà arrivé ? Qu’aviez-vous fait ?

Stop ou encore

Dernièrement, je trouve peu de temps pour écrire ici. La seule chose à laquelle je me tiens, avec plus ou moins de régularité, ce sont les revues de mes lectures ou des films vus. Ah oui, et aussi cette espèce de récapitulatif de la semaine.

À un moment, j’ai même pensé à changer le nom du blog et à ne plus parler que des livres lus, films vus, restaurants testés (sauf que je ne prends jamais de photos des plats commandés), etc. Et puis, non, ce sera peut-être une page que je tournerai un jour, mais pas maintenant.

Bref. Je ne sais pas très bien si je vais parvenir à être plus régulière ici, alternant les semaines avec trois ou quatre posts et puis un ou deux maxi  par semaine pendant des semaines. J’ai quand même deux-trois choses à coucher, non pas sur papier, mais sur les pages de cet espace virtuel. Une belle découverte à vous faire partager et peut-être deux-trois choses, pas toujours drôles, à vous raconter.

J’ai l’envie aussi de réorganiser mes catégories, qui partent un peu dans tous les sens. Mais plus qu’en refaire une liste bien nette, il faudra après définir chacun des posts ici. Je crois que j’ai un peu la flemme aussi. Et comme d’hab’, plutôt que de prendre mon courage à deux mains et d’écrire, j’ai encore chipoté dans le design. Deux-trois bricoles, mettre les mains dans le html, c’est pas pour moi, une manière de fuir des occupations plus urgentes, plus précises.

Je crois aussi que cette espèce de flottement dans le blog n’est que le reflet d’un espèce de flottement dans ma vie. J’ai des envies, des micro-projets, des choses qu’il faudrait que je liste pour leur donner un brin d’épaisseur, de réalité, mais je ne prends pas ce temps et ça ne reste que des chimères.

Il faut peut-être juste que je me donne un petit bon coup de pied au c*l ?!