The midnight library – Matt Haig

J’avais entendu parler de ce roman et lorsque ma petite sœur m’a proposé de me le prêter, j’ai sauté sur l’occasion, malgré son peu d’enthousiasme pour ce titre.

Résumé : À trente-cinq ans, Nora Seeds a l’impression d’avoir tout raté. Lorsqu’elle se retrouve un soir dans la mystérieuse Bibliothèque de Minuit, c’est sa dernière chance de reprendre en main son destin. Si elle avait fait d’autres choix, que se serait-il passé ?
Avec l’aide d’une amie bibliophile, elle n’a qu’à prendre des livres dans les rayonnages, tourner les pages et corriger ses erreurs pour inventer la vie parfaite. Pourtant, les choses ne se déroulent pas comme elle l’imaginait.
Avant que minuit sonne, pourra-t-elle répondre à l’énigme la plus importante : qu’est-ce qu’une vie heureuse ? (Goodreads)

Mon avis : Malgré l’avis très mitigé de ma sœur sur ce titre, j’ai adoré retrouver Nora Seeds après chaque interruption de ma lecture. Où allait l’emmener son prochain souhait ?

Chaque vie qu’elle essaye lui apportera son lot d’émerveillement sur ses capacités et possibilités et lui en apprendra plus sur elle-même. Au fur et à mesure de ses « essayages », elle s’apercevra aussi qu’aucune vie n’est parfaite, que chacune a ses bons et mauvais côtés et que tout dépend de la manière dont on perçoit les choses et pas tant de ces choses en elles-mêmes. 

Si ce roman commence de manière assez sombre avec son suicide, il délivre un message plutôt positif au final sans être trop parfait, trop positive vibes only… mais je ne peux en dire plus sous peine de vous en divulgacher la fin. Une lecture que je vous recommande donc complètement !

signature

Instantanés #191

Le bonheur est fait de petites choses, toutes petites choses simples pour qui sait les percevoir… Voici les petites perles de cette semaine

Photo de RODNAE Productions sur Pexels.com

  • Diner d’une 🍕 en terrasse après avoir enfilé ma nouvelle robe  et finir cette soirée improvisée par une petite balade.
  • Toujours, mes deux séances de la semaine à la salle de fitness 🤸🏻‍♀️. Qu’est ce que ça fait du bien !
  • Cartes et enveloppes enfin trouvées et achetées grâce à une amie. La réalisation des faire-parts est prévue pour le début du mois prochain.✨
  • Et une deuxième soirée « resto ». Asiatique, cette fois. Ça faisait longtemps.
  • Une semaine relativement douce au boulot, malgré un imprévu et une matinée en solo. Le  travail a quand même bien avancé.
  • Un diner des cousins organisé par ma sœur. C’était chouette de tous se retrouver… Et vu le temps magnifique d’hier, ça s’est achevé en bataille de fusils à eau 💦 avant que l’on se décide à enfiler les maillots et profiter de la piscine.
  • Terminer ce roman commencé il y a plus de trois semaines. Fatigue et manque de temps font que j’ai peu avancé malgré une intrigue intéressante.

Et vous, vous retenez quoi de la semaine écoulée ?

signature

Instantanés #190

Le bonheur est fait de petites choses, toutes petites choses simples pour qui sait les percevoir… Voici les petites perles de cette semaine.

L’extérieur de notre espace privatisé ce samedi après-midi aux Thermes de Kain.
  • Une première semaine de mois, moment parfois un peu chargé au boulot, qui a bien tournée.
  • Cette paire d’heures de lèche-vitrines en compagnie de ma sœur et de ma mère.
  • Aller déposer ma robe pour la faire recouper car elle est trop longue. Ce sera quand même vachement mieux. Et puis, lorsque j’ai demandé à la couturière où je pourrais acheter une housse pour la ranger, elle a proposé de m’en laisser une. Un nouveau « problème » de régler. Sans oublier, que vu la difficulté de la fermer dans le dos, elle a proposé d’y ajouter un crochet pour nous faciliter la tâche.
  • Ce weekend d’EVJF du côté de Tournai. Au programme, elles m’avaient préparé un atelier pour faire un gel douche, un mini-jeu de piste, une après-midi spa dans un espace privatisé, deux restos, une soirée dans un bar à jeux et des petites épreuve, suivis d’une journée chill. Un joli weekend.
  • Mon premier cours de PowerBound. J’ai fini par choper la technique et j’ai surtout tenu toute l’heure de ce cours très très cardio. J’en suis d’ailleurs sortie dégoulinante.

Et vous, que retenez-vous de la semaine écoulée ?

signature

Instantanés #189

Le bonheur est fait de petites choses, toutes petites choses simples pour qui sait les percevoir… Voici les petites perles de cette semaine.

Photo de Lum3n sur Pexels.com
  • Cette sortie improvisée, après avoir récupéré cette paire de sandales que j’avais commandée. Un vrai coup de cœur. Je suis vraiment contente d’avoir pensé à prendre une photo de la référence dans cette boutique de Rome.
  • Essai coiffure et maquillage validé, encore une chose de faite et à laquelle il ne faudra plus penser.
  • Et ça y est, il a trouvé son costume. Ouf ! Par contre, quelle épopée en train et bus !
  • Ko technique ce dimanche… alors que je pensais me reposer une petite heure, la sieste a duré 3 heures. Oups. Mais ça m’a fait du bien.
  • Un roman bien agréable à lire, en cours de lecture.
  • Recevoir la liste de la petite valise à préparer pour mon EVJF le weekend prochain.. Entre impatience et stress, vivement samedi.

Et vous, que retenez-vous de la semaine écoulée ?

signature

Instantanés #188

Le bonheur est fait de petites choses, toutes petites choses simples pour qui sait les percevoir… Voici les petites perles de cette semaine.

Photo de ROMAN ODINTSOV sur Pexels.com
  • Ce diner en terrasse avec les collègues. Histoire de prendre l’air et quitter le bureau, devenu étouffant.
  • Le cours de zumba, ça me fait un bien fou à chaque fois.
  • Journée de manif’, cela faisait longtemps. 
  • Ce petit resto avec des amies en début de semaine. Une chouette soirée.
  • Resto avec les collègues, encore. Ça s’enchaîne ce mois-ci…
  • J’ai finalement renvoyé ces sandales et j’ai bien fait. D’après le mail que j’ai reçu ensuite, elles avaient un défaut.
  • Un dimanche tout en détente, ça faisait longtemps.

Et vous, que retenez-vous de la semaine écoulée ?

signature

 

Espérame en la última página – Sofía Rhei

Avant de partir en vacances, j’avais envie d’une lecture légère. Venant de renouveler ma carte de lectrice de la bibliothèque électronique de l’ Instituto Cervantés, c’est au hasard de mes recherches sur leur site, que je suis tombée sur cet ouvrage dont le titre m’a interpellée : Attends-moi à la dernière page (il semble ne pas exister de traduction française mais bien en anglais : I’ll meet you on the last page , ndlr).

Résumé : La littérature possède-t-elle la capacité de soigner ? Ce roman nous montre qu’être avec la mauvaise personne peut nous transformer à notre tour en mauvaise personne et que la vie nous offre toujours une deuxième chance, il faut juste trouver le livre approprié.

Celui-ci pourrait être le tien.

Il y a des romans qui servent de baumes, d’autres qui provoquent la catharsis, des titres qui nous emplissent de joie et d’autres qui nous aident à transformer la tristesse.

Dans les livres se trouvent des clés qui peuvent donner du sens au passé ou illuminer le chemin vers le futur.

Tous, nous sommes un jour tombés amoureux de la mauvaise personne. Silvia aussi.

Elle a découvert que, parfois, un livre peut être le meilleur remède.

Silvia est sur le point de célébrer son quarantième anniversaire et vit à Paris. Elle est la maîtresse d’Alain, un homme marié qui lui raconte toutes les nuits la même histoire pour la garder. Même si elle sait cette histoire n’est pas vraie, elle ne peut s’empêcher de céder à la tentation d’y croire.

Sa meilleure amie la convainc de consulter un conseiller enthousiaste et énigmatique capable de soigner avec la littérature. Grâce à des auteurs comme Oscar Wilde, Italo Calvino, Gustave Flaubert, Terry Pratchett ou Mary Shelley, Silvia apprendra de précieuses leçons, qui ne lui serviront pas lorsque Alain réapparaîtra et détruira ce qu’elle avait construit : « Je me suis trompé. J’ai besoin de toi, tu ne sais pas à quel point. » Et elle retombera dans ses filets comme un papillon de nuit dans la lumière.

Grâce au pouvoir des histoires, Silvia affrontera les pages obscures de sa propre vie, à toutes les zones sombres d’elle-même. Mais  ce chemin de pavés multicolores ne sera pas exempt d’obstacles (Essai de traduction du quatrième de couverture).

Mon avis : C’est effectivement une lecture plutôt légère et agréable, parfaite à emmener en vacances. Comme dans beaucoup de romans de ce genre, la protagoniste a des comportements qui m’horripilent ou pourraient me faire lever les yeux au ciel. Silvia n’échappe pas à cette règle mais ceux-ci ont une explication.

L’intérêt de ce roman réside dans ce mystérieux conseiller que Silvia, après quelques réticences, finit par consulter et par cette méthode particulière de lui recommander des lectures pour leurs sessions. Ces lectures  résonnent dans sa vie et sa problématique; expérience que toute lectrice et tout lecteur a un jour expérimenté avec un ou plusieurs romans.

Bref, si il ne s’agit pas d’une trame novatrice, le moyen d’aider la protagoniste à sortir de cette relation toxique est, par contre, original. Dommage que cette piste ne soit pas assez exploitée. L’histoire reste cependant agréable à lire, j’ai d’ailleurs même fini par m’attacher à Silvia malgré ses réactions et comportements qui m’horripilaient légèrement au début.

signature