Bilbao : quelques bonnes adresses

Alors, évidemment, partir pour un meeting couchsurfing, c’est l’assurance de ne pas avoir (trop) à se casser la tête pour savoir où loger et où (bien) manger, vu que, lorsque rien n’est prévu, il suffit de demander conseil aux locaux ! Petite sélection des lieux parcourus pendant ce weekend.

Pour le logement, n’ayant pas trouvé rapidement de couch, j’ai décidé assez (trop ?) vite de réserver trois nuits dans une pension. Et je venais à peine de réserver quand j’ai reçu une proposition de couch… Bref. Ne sachant pas trop où chercher, j’ai fait confiance à mon guide « Espagne Nord et Centre » de Lonely Planet version 2007. Je cherchais donc quelque chose de pas trop cher et dans le centre (casco viejo). Ils conseillaient deux pensions, de situation très proche et de services similaires, la pensión Mendez et la pensión Mardones. Ayant eu un meilleur contact par mail avec la première et les prix étant un chouia moins élevés, c’est donc la pensión Mendez que j’ai choisi. Effectivement en plein casco viejo et dans une rue où il y a de nombreux bars à pinchos, c’est plutôt animé en soirée…à éviter si vous compter aller vous couchez tôt le weekend ! Pour ma part, j’avais choisi une chambre individuelle au premier étage (l’autre étage de l’immeuble consacré à la pension est dédié aux chambres avec salle de bain à partager). Juste ce qu’il faut pour un weekend où l’on ne passe par la chambre que pour se changer et dormir. Et pourtant…je disposais quand même d’une petite terrasse fermée et de la télévision. Pour le reste, le bâtiment est assez vieux et l’insonorisation pas trop au rendez-vous. Donc, si vous avez le sommeil léger, cherchez autre chose. Et niveau tarifs, c’est 35e la nuit sans petit déjeuner (mais il y a profusion de bars aux environs où déjeuner pour 2-3e maxi), tout à fait correct pour un 2 étoiles.

À savoir : il y a pléthores de pensions et petits hôtels dans le casco viejo de une à deux étoiles…et plus, selon ce que vous cherchez, bien sûr.

Côté restaurants et bars, autant vous dire que le choix est vaste. Vendredi midi, en arrivant, nous nous sommes décidés en fonction des menus pour un restaurant dans une rue adjacente à celle de la pension. Menu avec primer plato, segundo plato, dessert, pain et vin compris de 9 à 12e selon les restaurants et la proximité avec le centre névralgique du casco viejo.

Samedi midi, j’avais choisi le dîner à la polleria Zubiburu, dans le quartier de San Francisco. Le long de l’eau et à proximité de l’église San Anton, la terrasse est plutôt agréable…quand il y reste de la place ! Au menu : des plats traditionnels, une cuisine simple et des gâteaux à tomber pour un prix plutôt démocratique.

Samedi soir, rien n’était prévu à chacun de se débrouiller. Nous avons donc suivi les conseils d’une amie et sommes allés dans un bar alternatifs de hamburgers maison délicieux, le Muga. Un lieu assez connu, on a pourtant eu la chance de trouver une table rapidement, juste le temps de passer commande.

Bar Muga - © L. P.
Bar Muga – © L. P.

Et puis, dimanche midi, pinchos dans différents bars du casco viejo. L’organisateur avait choisi des bars connus pour leurs pinchos assez travaillés, originaux et bien sûr délicieux. Voici donc la liste de notre petit tour. Tout d’abord le bar Plaza Nueva sur la Plaza Nueva et ensuite les bars Irrintzi, Gatz et Santamaría dans la calle Santamaría. Des valeurs sûres !

Et enfin, côté mode, si des vacances en Espagne sont souvent l’occasion de remplir la valise à moitié vide avec laquelle on est partie pour la remplir de vêtements achetés chez M*ngo, Z*ra & Cie ou encore Desigu*al, histoire de profiter des prix nettement plus bas que chez nous, pourquoi ne pas saisir l’occasion de franchir la porte de boutiques peu connues chez nous comme Skunkfunk (Plaza Nueva), d’autant plus que la marque est basque !

 

Les adresses :

Pensión Mendez : Calle Santamaría 13

Pensión Mardones : Calle Jardines 4

Zubiburu : Muelle de Marzana 20

Muga : Calle de María Muñoz 8

Bar Plaza Nueva : Plaza Nueva 9

Bar Irrintzi : Calle Santamaría 8

Bar Gatz : Calle Santamaría 10

Bar Santamaría : Calle Santamaría 18

Skunkfunk : Plaza Nueva 2

Le Bilbao Mundiala, c’était biiien

Pour la troisième fois cette année, le groupe de Couchsurfing de Bilbao organisait le Mundiala le deuxième weekend de mars. Un graaaand meeting sur un weekend avec une foule d’activités prévues allant de sports traditionnels basques aux jeux de société, de pinchos à un diner dans une sidreria, d’une visite au Guggenheim à une randonnée ou encore un jeu de pistes à travers la ville. Bref, il y en avait pour tous les goûts (et il vaut mieux, vu qu’il y avait plus de 200 personnes inscrites !).

Le programme était plus qu’alléchant, les retrouvailles prévues avec certains amis, d’autres ont été une vraie bonne surprise, de nouvelles rencontres et des discussions intéressantes, sans oublier Bilbao qui était une ville plus qu’agréable, j’y ai donc passé un super weekend.  D’ailleurs, pour ma part, même si la date n’était pas encore connue et fixée à l’époque, je savais dès septembre que je m’y rendrai.

Il faut dire que les meetings de Couchsurfing dans le nord de l’Espagne, j’y retrouve pas mal d’amis et de connaissances, vu que j’ai, à l’époque, participé à pas mal d’événements de la sorte. Et puis, les activités proposées cette année étaient plus que variées. Pour ma part, j’ai participé à la soirée de bienvenue, tapas et sangria délicieuses au programme; au jeu de pistes qui fut très intéressant mais un peu long sous ce magnifique soleil, au diner dans une polleria, à l’atelier salsa, à la soirée du samedi soir, au flashmob du dimanche matin (à visionner ci-dessous) et aux pinchos à midi.

Et vous, le couchsurfing vous connaissez ? Déjà participé à ce genre d’événements ou simplement accueilli/été accueilli ?

Dudas…et il faudra se décider dans les jours qui viennent

Début mars, aura lieu comme tous les deux ans, le Mundiala, un meeting de Couchsurfing qui se veut international et qui a lieu à Bilbao. J’y étais il y a deux ans, c’était vraiment chouette, et donc je veux y retourner.

Mon premier doute, ça a été la date car il tombait juste sur le dernier weekend des vacances scolaires de février. Apparemment, je vais quand même pouvoir prendre mon vendredi au boulot (ma cheffe me l’a dit) mais tant que ce n’est pas validé officiellement, j’ai peur de prendre les billets d’avion.

Et à propos des billets d’avion, un couchsurfer de la région qui compte s’y rendre en voiture, m’a proposé de l’accompagner. Ce qui veut dire voyage de 13h aller mais aussi retour avec quelqu’un que je ne connais pas. Contre les 150 euros des billets aller et retour, prix d’il y a 15 minutes. Et billets que je n’ose pas acheter maintenant (ou bien si, je tente ?)

Et puis, il reste encore le problème du logement… je n’ai pas encore trouvé de couch et je ne voudrais pas attendre trop longtemps et devoir me rabattre sur un hôtel excentré en dernière minute. Bon, remarquez, j’ai peut-être une troisième option si des amis de Pampelune y vont aussi et louent, comme il y a deux ans, un appart’ pour le weekend. J’attends donc de leurs nouvelles, pour le moment, ils ne savent pas encore si ils iront ou pas…

Bref, pour économiser, il faudrait prendre une décision rapidement et je doute. Vous feriez quoi à ma place ?