Un citytrip à Bruxelles ?

Cet été, j’ai gagné un citytrip à Bruxelles. Oui, oui, un citytrip dans la ville dans laquelle j’habite maintenant depuis un peu plus de deux ans. Pas du tout ennuyée par l’idée (même si, clairement, j’aurais préféré une destination plus dépaysante et promesse de découvertes), j’ai donc décidée d’en tirer le meilleur parti !

Enfin, malgré le fait que j’ai dormi à deux-trois kilomètres de chez moi, le programme était quand même plus qu’alléchant… Liberté du choix du weekend en fonction des disponibilités de l’hôtel bien sûr, un apéro au Rooftop 58 (si réservation avant le 30 septembre, dernier jour de l’événement), diner trois services à l’hôtel, repas gastronomique à l’Atomium, visite de celui-ci et du musée ADAM. Bref, pas si mal quand même…

Donc, vendredi 30 septembre, je rejoins ma Best dans le train, direction Bruxelles Central. Cinq à dix minutes de marche et nous voilà en plein centre-ville, devant notre hôtel pour le weekend, le NH Collection centre ville, un quatre étoiles. Tout d’abord, je dois souligner l’accueil qui nous a été fait. Juste parfait. Le personnel a la réception était agréable et serviable, on ne s’est à aucun moment senties « indésirables » alors qu’on ne payait pas.

La chambre était elle aussi très agréable. Très calme, même si elle donnait sur le boulevard (d’ailleurs, ma Best qui a en général du mal à dormir ailleurs que chez elle, a très bien dormi, à sa grande (et bonne) surprise). Le temps de faire le tour du propriétaire et de goûter aux chocolats qui nous y attendaient, nous sommes donc sorties pour faire un brin de shopping.

Vers 19h, nous nous sommes mises en route pour aller prendre un verre au Rooftop 58, un bar éphémère avec une vue imprenable sur Bruxelles depuis le 10ème étage du parking 58. L’endroit était magnifiquement aménagé : un bar dans une espèce de serre, de la fausse pelouse et une chouette terrasse ainsi que des arbres, des plantes aromatiques, des plants de légumes et de fruits et même des hôtels à insectes. Seul bémol : il y a eu un souci de communication lors de notre réservation : le dernier jour d’ouverture était la veille et non pas le 30 septembre, ce soir-là c’était soirée de clôture pour l’équipe… Ils nous ont quand même offert un verre et nous avons profité du panorama et du décor en sirotant ce petit vin blanc.

14559988_10154556354523609_7661057101509398383_o
Coucher de soleil sur Bruxelles © @Cé

Retour à l’hôtel pour le diner trois services (finalement, ce fut plutôt quatre) et surtout, à notre grande surprise, le restaurant ouvert juste pour nous deux (il est accessible uniquement sur réservation et j’imagine qu’il n’y en avait pas d’autres ce soir-là, même si la cuisine ouvre pour le room service aussi). Alors, autant dire que le service a été plus qu’à la hauteur, nous avons été chouchoutées du début à la fin.

Petite coupe de bulles et zakouskis à notre arrivée et modification du menu, pour ma part. Il y avait du poisson en entrée et en plat, que le chef a remplacé pour moi qui n’en mange pas. Au menu, il y eut donc : du saumon pour ma Best et une salade de jambon pour moi en entrée, du foie gras poêlé ensuite, un poisson mariné (je pense) pour ma Best et un curry de poulet pour moi et enfin, en dessert, un fondant avec de la glace au chocolat et des fruits, il me semble (là, j’ai un trou de mémoire affreux). Bref, nous nous sommes régalées et nous avons eu l’impression d’être des stars, avec ce restaurant ouvert rien que pour nous (ou presque).

C’est légèrement pompettes que nous sommes retournées à la chambre avant de sortir. Nous pensions aller danser un peu mais j’avais oublié qu’il y avait des concerts en plein air pas loin et donc, personne dans les bars. Nous nous sommes alors dirigées vers la Grand-Place, histoire de l’admirer de nuit. Comme souvent, elle était pleine de monde et l’ambiance y était plutôt agréable. Et puis, il a commencé à pleuvoir, nous avons donc repris le chemin de l’hôtel pour une bonne nuit de sommeil…

Le lendemain, on a carrément halluciné quand on a vu le buffet du petit déjeuner. Franchement, à moins d’être hyper difficile, il est impossible de ne pas y trouver son bonheur. Sucré, salé, chaud ou froid, healthy, il y en avait pour tous les goûts… Mention spéciale pour les mini gaufres de Liège et le yaourt avec un choix immense de topping. Limite, j’ai un peu regretté d’avoir le repas gastronomique à midi et de devoir me limiter un peu, histoire de pouvoir profiter de celui-ci.

Légère désillusion sur la suite du programme, le diner gastronomique à l’Atomium. Après le super service de la veille, là, on s’est vite rendues compte qu’on ne jouait pas dans la même catégorie. C’est normal aussi, comment offrir un service brasserie et gastronomique au même endroit ? Mis à part la vue, le décor déjà, ne nous semblait pas tout à fait à la hauteur…

L'atomium © @Cé
L’atomium © @Cé

Une fois encore, il a fallu modifier certains plats du menu pour moi. Par contre, cette fois, le changement a été imposé à ma Best aussi, alors qu’elle aurait bien voulu goûter le poisson et les fruits de mer, et puis, surtout, nous n’avons aucune idée de ce que nous avons reçu en remplacement. On ne nous as pas demandé si le plat proposé nous convenait et on nous l’a servi sans nous dire ce que c’était… On est quand même loin du service qu’on est en droit d’attendre pour un menu gastronomique, non ? Bref, je n’ai donc aucune idée de ce que nous avons mangé. C’était d’ailleurs plutôt bon mais j’avoue que si j’avais dû payer ce repas, je n’y serais pas allée.

Le repas terminé, nous avons entamé la visite de l’Atomium, plutôt rapide, vu que nous l’avions déjà visité précédemment avant de nous rendre à l’ADAM (musée de l’art et du design de l’Atomium), juste à côté… Sans oublier une petite séance photo au pied de celui-ci avant.

Bref, malgré quelques petits bémols, globalement, nous avons bien profité de ce petit weekend. Et même si le dépaysement n’était peut-être pas complet, jouer les touristes dans sa ville est une expérience plutôt agréable.

Et vous, un citytrip dans votre ville, ça vous dirait ?

signature

Brazil, on arrive !

Voilà, on y est, le jour du départ pour le voyage le plus long et le plus court de ma vie. Ce voyage qu’un ami d’amie a gagné et nous a cédé et qui nous permet de partir à Rio pour 5 jours et d’assister au match Belgique-Russie de dimanche.

Quand vous lirez ces lignes, je serai dans un avion quelque part au-dessus de l’océan. J’espère réussir à dormir une poignée d’heures, lire un peu, faire quelques jeux, voir l’un ou l’autre film et papoter avec ma Best durant les 10 ou 12 heures que vont durer ce vol. Arrivée prévue en début de soirée, heure belge.

J’espère aussi que sur place tout sera ok et que tout se passera bien. J’avoue, je sens le stress monter. Pas tant pour le vol, mais pour les journées d’excursion et de match. Avec tous les conseils reçus et la mini-formation de sécurité (3-4 vidéos sur un clé usb) qui nous a été dispensée, on se dit que c’est quand même chaud tout ça, finalement.

Enfin… je vous retrouve bientôt pour vous raconter tout ça 🙂

Être au bon endroit au bon moment

Un coup de chance, un peu de hasard parfois. À quoi ça tient parfois ces petits moments qui nous font sourire…

Mercredi, par exemple. L’après-midi, on était que trois au bureau. Je demande à ma collègue si ça la dérange qu’on mette la radio. Elle me répond non. Je m’arrête sur la première station qu’on capte clairement, P*re FM. Une demi-heure plus tard, j’entends le mot « concours ». Il s’agit d’entrées pour les Nuits du Botanique (salle de concert bruxelloise, entre autres, ndlr). Ni une ni deux, j’envoie un sms. Et une demi-heure plus tard, mon nom est cité à la radio et je reçois un sms le confirmant…

Ou encore jeudi. J’ai pris congé et je me rends l’après-midi à la Nederlandshuis, en plein centre de Bruxelles. Petits tests rapides pour évaluer mon niveau et m’orienter vers un cours de néerlandais pour la rentrée. Les informations en poche, j’en profite pour passer devant le Manneken-Pis et aperçois tout un attroupement et ce symbole bruxellois caché aux regards. J’entends autour de moi que l’on va dévoiler un nouveau costume, son 921ème si je me souviens bien. J’étais donc parmi ceux qui ont été les premiers à le voir habillé en patient de l’Institut Bordet (mais pas parmi ceux, bien en face, qui se sont fait aspergés). Par contre, je n’ai fait aucune photo, je n’avais que mon gsm sous la main et le soleil dans les yeux et pas moyen d’en trouver une sur internet.

Et vous, des petits moments insolites ou inattendus cette semaine ?

Un truc de dingue !

C’est comme ça que ma Best m’a présentée la chose samedi en fin d’après-midi au téléphone. Elle venait de rentrer du ski, on venait de s’échanger quelques sms sur son séjour et voilà que mon gsm sonne. Numéro inconnu, ça, c’est souvent elle.

Après les « bonjour, comment tu vas ? Bien, et toi? », elle me demande : « T’as cinq minutes ? J’ai un truc de dingues à te raconter ! »

Je réponds « oui », bien sûr. Je fais des hypothèses, m’imagine plein de scénarii pendant les 5 secondes qui suivent et puis son « On part au Brésil !!!! » me laisse sans voix. Je crois avoir balbutié des « quoi ? », des « comment » et des « c’est pour de vrai ?? »

Bref, un de ses amis à gagner un voyage tout frais payés de cinq jours à Rio. Il ne compte pas partir et nous offre donc ce superbe voyage (même si on va rentrer complètement HS avec le jet-lag). Autant vous dire que tout ce début de semaine, j’étais hyper euphorique, un peu stressée lundi matin car il me fallait demander mes congés à ma cheffe pour partir (ouf, personne n’avait pris congé à cette période-là). Puis, j’ai pensé « Rio, mince, il va falloir que je m’achète un maillot » (le dernier que j’ai acheté date de 2008). Par contre, depuis, c’est un peu de stress qui m’envahit… enfin, surtout depuis que j’ai lu les conseils du Ministère des Affaires Etrangères pour les touristes à Rio. Mais bon, c’est une occasion unique et on compte bien en profiter !

J’en profite d’ailleurs pour organiser un mini-concours à l’instar de Xelou le loup quand elle est partie en Floride. Je m’engage à envoyer une carte postale de Rio aux cinq premières personnes qui me laisseront un commentaire, histoire que vous voyagiez un peu avec moi.

Et pour les belges, il y a encore des places pour le Brésil à gagner avec le Super L*tto du vendredi 9 mai mais n’oubliez pas de cocher la petite case « Brésil » et à tentez votre chance si cela vous dit !

Le jour où j’ai découvert les produits Cl*rins

Cette découverte, je la dois à Jenn et à son concours de Blog Birthday. Fin juillet donc, après l’annonce des résultats, je lui envoyais un mail avec mes coordonnées et, apprenant que c’était Cl*rins qui s’occuperait de l’envoi, je lui demandais si ça posait un souci que j’habite en Belgique. Jenn me répondit qu’elle n’en savait rien, qu’elle verrait avec eux et qu’au cas où il refuserait, elle se chargerait de me l’envoyer elle-même. Franchement, j’ai été épatée par sa proposition et sa générosité ! Il y a déjà quelques années, alors qu’elle présentait une huile démaquillante Seph*ra, j’avais laissé un commentaire sur son blog déplorant qu’il n’y avait aucune boutique de la marque en Belgique et elle me proposait de m’en envoyer et que je la lui rembourse. J’avais déjà trouvé cette proposition très aimable à l’époque.
Bref, finalement, Cl*rins a accepté d’envoyer le colis en Belgique et j’ai donc reçu l’huile corps irisée Splendours, un baume cristal et une crème solaire visage.
Voilà donc les trois produits gagnés. Photo que je me suis permise d’emprunter sur le blog de Jenn, n’étant pas très douée pour les photos… J’espère que tu ne m’en voudras pas
Bon, cette dernière, comme je ne suis pas encore partie en vacances et que je n’aurais sans doute pas l’occasion de m’exposer lors de celles-ci fin du mois, je ne l’utiliserai donc que l’été prochain.
Par contre, j’ai déjà usé et abusé de l’huile Splendours. J’adore. Une huile sèche délicieusement parfumée, qui hydrate bien et qui illumine la peau de petits nacres. J’adore, parce que l’huile est sèche et donc super agréable à utiliser. Elle fait la peau scintillante, ce qui doit être absolument sublime sur une peau bronzée mais l’effet est déjà pas mal sur la mienne. Le seul petit bémol pour moi, ce serait la bouteille. Il faut verser l’huile directement dans les mains, il n’y a pas de système de retenue, quelques gouttes se sont déjà perdues sur le sol de ma salle de bain (heureusement, ça ne laisse pas de tâches).
Et enfin, le baume cristal. Je dois dire que j’ai été un peu surprise par la présentation du tube. Le centre de la barre de rouge contient les pigments colorés et le baume constitue l’extérieur ou l’enrobage (je sais, ce n’est pas très clair comme description). Je l’ai juste testé à deux occasions, la couleur du numéro 05 étant fort intense pour moi (ou du moins, je ne me vois pas le porter tous les jours). Bref, je n’ai pas encore un avis très complet à son sujet.
Dans tout le cas, je tiens une fois de plus à remercier Jenn et Cl*rins pour ce superbe lot ! Merci !

Gagnez une liseuse avec Bookinity !

Il ne m’arrive pas souvent de recevoir des propositions grâce à mon blog. Et les rares fois où cela m’est arrivé précédemment, ça ne m’intéressait pas et/ou ne collait pas à mon blog et mes envies (sans compter qu’on te prend un peu pour un pigeon, à écrire à titre gratuit). Mais cette fois-ci, c’est différent, le produit me correspond, me plaît et je vais donc me faire un plaisir de vous en parler.
J’ai donc été contactée, comme d’autres blogueurs j’imagine, par Bookinity. Mais qu’est-ce que c’est ?
Bookinity, c’est « le premier site de recommandations de lectures qui guide l’internaute dans ses choix selon ses envies et ses humeurs ». Et comme je n’envisageais pas de vous en parler sans y avoir jeté un œil (et un peu plus), j’y ai créé un profil. Je ne suis encore qu’en phase découverte, mais le site me plaît beaucoup.
Il propose, comme d’autres sites, de créer votre bibliothèque virtuelle en classant les ouvrages en livres lus, envies de lectures et livres appréciés mais aussi d’y ajouter vos propres catégories (ou rayons). Et si vous vous trouvez à court d’idées pour vos prochaines lectures, vous pouvez utiliser la « book roulette » qui vous propose trois titres sur base des envies de lectures des autres membres, des livres les mieux notés ou des livres les plus commentés par les blogueurs. À côté de cet outil, vous avez aussi la possibilité de voyager à travers les titres recensés en fonction de votre humeur. D’humeur à rire aux éclats, plonger dans un suspens à couper le souffle, vous laisser submerger par les émotions, trembler de peur, vous détendre, réfléchir ou être transporté ailleurs, Bookinity vous proposera une liste d’ouvrage qui y correspond.
Sans oublier, pour les blogueurs littéraires, la possibilité de voir leur flux rss et donc leurs articles portant sur leurs lectures, d’être intégrés au site si ils le souhaitent.
Bref, je suis de prime abord plutôt séduite par le site…dans lequel il est très agréable de voyager. Mais venons-en maintenant au fait. À l’occasion du lancement de sa page Faceb**k, Bookinity organise un concours autour de l’animation « La Valise à lire »sur cette même page. La valise à lire, c’est 20 romans pré-sélectionnés à départager et classés dans 4 albums-humeur. Pour chaque album, à vous de choisir le livre que vous avez le plus envie de lire et les titres plébiscités par les membres feront part partie des lots à gagner.
Et justement, qu’est-ce qu’on gagne ?
1er prix : 1 Liseuse Sony Prs-T2 Noire d’une valeur de 129 €
2e prix : les 4 livres qui auront reçu le plus de votes dans chaque catégorie 
3e prix : les 2 livres vainqueurs dans les catégories “émouvant” et “drôle”.
4e prix : le livre vainqueur de la catégorie “exaltant”
5e prix : le livre vainqueur de la catégorie “effrayant”
Pour participer, rien de plus simple, il vous suffit de liker la page faceb**k de Bookinity ouverte depuis ce matin à 10h et bien sûr de choisir vos livres préférés avant le lundi 10 juin à 10h. Les gagnants seront avertis par email ou message privé et les livres vainqueurs de chaque catégorie seront ajoutés à la valise et feront l’objet d’une vidéo de recommandation sur la chaîne Y*utube de Bookinity.
Alors, bonne chance à tous et bonnes lectures !