Y aura-t-il trop de neige à Noël ? – Team RomCom

Ce livre, je l’ai reçu en participant au swap de Noël organisé par Armalite. Et, ce fut finalement une lecture bien plaisante.

Résumé : 12 nouvelles drôles et romantiques pour un Noël magique !
C’est le soir du réveillon. Catherine a oublié le brie aux truffes, Valentine est coincée dans la cabine d’essayage d’un grand magasin, déguisée en mère Noël. Pauline déprime en Toscane, seule et célibataire. À New York, le Dr Sam Miller se rend à un énième rencard de Noël organisé par sa sœur Imogene. Nina se retrouve enfermée chez elle, sous les toits de Montmartre, avec un inconnu et Audrey est en garde à vue pour avoir manifesté contre un abattoir. Tous ces personnages ont un point commun : malgré les apparences, ils vont passer le réveillon le plus féerique de leur vie !
Êtes-vous prêt pour un Noël 100 % comédie, 100 % romantique, 100 % magique ? (Babelio)

511ojCndUOL._SX195_

Mon avis : Eh bien, alors que ni les comédies romantiques ni les nouvelles ne sont généralement pas trop ma tasse de thé, j’ai savouré ce petit recueil de nouvelles.

Six auteures, douze nouvelles et autant de manière d’envisager Noël. J’ai beaucoup aimé que chacune ait écrit deux nouvelles, la seconde se déroulant un an plus tard, avec les mêmes protagonistes. Ça a fortement diminué cette sensation de frustration que je ressens souvent à la fin d’une nouvelle. Retrouver les héros un an après permet de ne pas se sentir abandonné une fois la nouvelle terminée.

Beaucoup d’humour, de légèreté et d’amour dans ces récits, de quoi passer un moment agréable en fin d’année. Ou comment troquer les lectures de plage par les lectures sous le sapin !signature

 

Dernières lectures

Ça fait un petit moment que je n’ai pas parlé de mes lecture ici. Il faut dire qu’après un roman plutôt pesant, j’avais besoin de légèreté. Et j’ai donc avalé les pages et parmi celles-ci ceux des trois livres suivants :

The glass magician – Charlie N. Holmberg

Résumé : Trois mois après avoir rendu son cœur au magicien Emery Thanes, Ceony Twill est bien partie pour devenir Plieur. Malheureusement, toutes ses pensées ne sont pas uniquement tournées vers la magie du papier : bien qu’on lui ait prédit une histoire d’amour, Ceony n’a toujours pas réussi à dépasser la barrière étudiant-professeur qui la sépare d’Emery, en dépit de leur intimité grandissante.

Lorsqu’un magicien revanchard est persuadé que Ceony possède un secret, il fait le vœu de le découvrir… même si cela doit compromettre l’essence même de leur magie. Ceony comprend qu’elle devra trouver les vraies limites de ses pouvoirs quand ceux qu’elle aime le plus se retrouvent victimes d’une série d’attaques dirigées contre elle… tout en faisant en sorte que son savoir ne tombe pas entre de mauvaises mains. (Babelio)

512bijj6qofl-_sx195_

Mon avis : Il s’agit ici du deuxième tome de The paper magician. J’avais lu le premier tome il y a quelques mois. Comme pour le premier tome, la lecture est agréable, les pages se tournent vite, l’univers qui y est dépeint est intéressant mais il manque un petit quelque chose pour que la magie prenne, justement. Je lirai très probablement le tome suivant, mais à l’instar des deux premiers, j’attendrai une promo.

Libres ! Manifeste pour s’affranchir des diktats sexuels – Ovidie et Diglee

Résumé : « La seule certitude qu’il nous reste en matière de sexe : nous sommes les seules décisionnaires de ce que nous faisons de notre corps et rien ni personne ne devrait jamais nous dicter notre conduite. » Ovidie

Publicité, télévision, clips, blogs, magazines, applications… le sexe n’a jamais été aussi omniprésent dans notre environnement culturel. On en parle de plus en plus, mais en parle-t-on réellement mieux ? Au lieu de nous imposer un énième guide censé faire de nous des amantes parfaites, Ovidie et Diglee nous proposent de nous « foutre la paix » dans ce livre drôle, déculpabilisant et décomplexant. (Goodreads)

41zldqb2udl-_sx195_

Mon avis : Comme elles l’annoncent en prélude, il s’agit d’un anti-guide. Pas de formule magique donc, juste des pistes de réflexion pour questionner notre rapport au corps et au sexe. C’est plein d’humour, déculpabilisant et intelligent. À mettre entre toutes les mains (mais pas trop jeunes).

T’en souviens-tu, mon Anaïs ? et autres nouvelles – Michel Bussi

Résumé : Voilà treize jours qu’Ariane a posé ses valises dans cette villa de la côte d’Albâtre. Pour elle et sa fille de 3 ans, une nouvelle vie commence. Mais sa fuite, de Paris à Veules-les-Roses, en rappelle une autre, plus d’un siècle plus tôt, lorsqu’une fameuse actrice de la Comédie-Française vint y cacher un lourd secret. Se sentant observée dans sa propre maison, Ariane perd peu à peu le fil de la raison…

Bienvenue au pays de Caux, terres de silences, de pommiers et de cadavres dans les placards…

Dans les romans de Michel Bussi, vous étiez surpris jusqu’à la dernière page… Dans ses nouvelles, vous le serez jusqu’à la dernière ligne. (Babelio)

51nkh1phqpl-_sx195_

Mon avis : Ce fut une lecture agréable et rapide. Certaines chutes sont plus que prévisibles et pour d’autres, je me suis laissée surprendre avec délice pour certaines.

signature

Les dragonnets ne savent pas voler & autres récits d’à côté – Sybille Marchetto

Ce livre-là, c’est une double surprise. En septembre -oui, ça commence à dater- j’ai participé à la Ronde des poches de la rentrée d’Armalite. Ayant déjà le livre que j’ai reçu de Sybille, elle m’a annoncé sur la page d’Armalite qu’elle me renverrait quelque chose d’autre à la place… Une belle surprise m’attendait quelques jours plus tard dans ma boîte aux lettres : son livre.

Quatrième de couverture : Née en 1973, Sybille rêve d’écrire de grands récits épiques à dix ans, mais, à l’adolescence, elle s’essaie à la forme courte et se passionnera désormais pour la nouvelle.
À dix-sept ans, elle découvre la micro-édition en créant deux fanzines et, en 2000, elle réalise sa première anthologie.
Tout en continuant à explorer l’édition, elle dirige depuis 2015 le festival « Nice Fictions ».
Dans la vraie vie, elle profite du soleil de la Côté d’Azur avec ses fils, joue aux jeux vidéos et regarde trop de séries télé, collectionne les horloges et les petites voitures et rêve que, quand elle sera grande, elle sera une écrivaine célèbre. Ou une pâtissière.

En attendant ce jour prochain, elle a réuni dans « Les dragonnets ne savent pas voler & autres récits d’à côté », une novella, deux poèmes et douze nouvelles dans les genres qu’elle affectionne : fantastique, fantasy et science-fiction. Mais de la blanche s’est peut-être glissée dans le lot…

Plus d’infos : http://www.vagabondsdureve.fr/les-dragonnets-ne-savent-pas-voler-autres-recits-da-cote/

Mon avis : J’ai beaucoup aimé. Pourtant, je ne suis d’habitude pas une grande fan des nouvelles et du fantastique-science-fiction, il faudrait peut-être que je m’y mette un peu plus.

J’ai aimé les différentes histoires, les différents univers proposés par Sybille Marchetto. J’ai trouvé la plupart de ces personnages attachants et bien construits, même si pour certains, on les quitte déjà après quelques pages. J’ai aimé les retournements de situation, les chutes inattendues.

J’ai aimé me sentir tour à tour émerveillée, envoûtée, passionnée et surtout me laisser emporter par sa plume.

Une belle surprise, une très belle découverte, que je ne peux que conseiller !

signature

 

Histoires extraordinaires : Edgar Allan Poe, sa vie et ses œuvres

Profitant d’avoir une liseuse, j’ai téléchargé quelques classiques tombés dans le domaine public et donc gratuits. Cela faisait maintenant quelques mois qu’il dormait dans ma liseuse et puis, le Summer challenge m’a permis de le sortir de ma PAL et d’arriver au score de trois catégories sur cinq lues.

Résumé : Une préface et une post-face abordant la vie et l’œuvre de l’auteur, légèrement redondantes l’une par rapport à l’autre et une sélection de ses œuvres : Double Assassinat dans la rue Morgue – La Lettre volée – Le Scarabée d’or – Le Canard au ballon – Aventure sans pareille d’un certain Hans Pfaall – Manuscrit trouvé dans une bouteille – Une descente dans le Maelstrom – La Vérité sur le cas de M. Valdemar – Révélation magnétique – Souvenirs de M. Auguste Bedloe – Morella – Ligeia – Metzengerstein, voilà le contenu de cet e-book.

Mon avis : Comme il s’agit de nouvelles, évidemment, chacun aura ses préférées et celles qu’il aura plus de mal à lire. J’ai particulièrement aimé toutes celles traitant d’énigmes (Double Assassinat dans la rue Morgue, La Lettre volée et Le Scarabée d’or) et j’ai finalement pas mal apprécié les histoires plus fantastiques, alors que ce n’est généralement pas un genre que j’affectionne.

J’ai moins aimé les histoires plus techniques, mêlant sciences et imagination, même si on peut reconnaître une certaine vision et une compréhension de phénomènes et principes physiques à l’auteur qui nous les vulgarise.

Globalement, c’est donc une lecture que j’ai appréciée et qui vaut la peine d’être entreprise. Je l’ai donc lu dans le cadre du Summer Challenge #ClubLectureMS 2016 dans la catégorie  » Oublier le train train quotidien… un livre qui vous change (un peu) de vos habitudes » vu que je lis très peu de nouvelles.

signature

Elle hésita un instant puis cliqua sur « Envoyer »

Et voilà, l’un des premiers ouvrages que j’ai lu grâce à la liseuse car gratuit. Il s’agit de sept nouvelles commençant toutes par cette même phrase et ayant, à l’exception de la dernière, participé à un concours. Il s’agit donc des cinq nouvelles lauréates, la sixième ayant un statut un peu particulier car elle a suscité la controverse dans le jury.

Résumé : Qui n’a jamais hésité, le doigt suspendu au-dessus du bouton, avant d’envoyer un message longuement médité ? Combien d’entre nous ont plusieurs fois rêvé de ne JAMAIS avoir fait partir cet e-mail crucial, ce SMS compromettant ? Ce dilemme, que nous connaissons tous, était le thème central du concours de nouvelles Des mots pour Librinova. Les participants ont dû tisser leur histoire autour de la phrase initiale :   « Il/Elle hésita un instant puis cliqua sur « envoyer »   Trente-cinq auteurs ont tenté leur chance au concours et ont fait preuve d’une grande créativité pour répondre au sujet imposé. Découvrez les 6 nouvelles gagnantes ainsi qu’une nouvelle « bonus » de Carène Ponte auteur et jurée du concours.  (Amazon)

Mon avis : Comme il s’agit d’un recueil de nouvelles de différents auteurs, il n’y a aucune homogénéité. Globalement, je les ai toutes aimées, même si je suis loin d’être friande de nouvelles. Il y en a pour tous les goûts et les chutes sont parfois imprévisibles. Un bon moment de lecture que je vous recommande, avec ou sans liseuse, vu qu’Am*zon propose une application gratuite pour ordinateur, tablette ou smartphone.

Signature