Ready Player One

Dimanche après-midi. Malgré le soleil qui brille dans le ciel et les températures plus qu’agréable, je décide de me faire une toile en début d’après-midi. Parmi les options qui s’offrent à moi : Ready Player One. Let’s go !

Synopsis : 2045. Le monde est au bord du chaos. Les êtres humains se réfugient dans l’OASIS, univers virtuel mis au point par le brillant et excentrique James Halliday. Avant de disparaître, celui-ci a décidé de léguer son immense fortune à quiconque découvrira l’oeuf de Pâques numérique qu’il a pris soin de dissimuler dans l’OASIS. L’appât du gain provoque une compétition planétaire. Mais lorsqu’un jeune garçon, Wade Watts, qui n’a pourtant pas le profil d’un héros, décide de participer à la chasse au trésor, il est plongé dans un monde parallèle à la fois mystérieux et inquiétant… (Cinénews)

ready-player-one-20180327044435

Mon avis : Autant la bande-annonce ne m’avait pas convaincue ou emballée, autant l’avis de Cathy Immelen (Tellement ciné) m’avait donné envie de le voir. Et je n’ai pas été déçue !

Le rythme est prenant, les héros attachants et le monde virtuel dans lequel Spielberg nous emmène est très riche. Esthétiquement, c’est très réussi aussi.

Et puis, au-delà de la quête et de la lutte manichéenne qui y est dépeinte, il y a aussi une réflexion sur la réalité virtuelle et notre usage des technologies du virtuel.

Sans oublier, de nombreux clins d’œil à la culture pop des années 80 et 90 (même si beaucoup me sont sans doute passés sous le nez), ce qui est assez fun, finalement.

Bref, un bon moment d’entertainment !

signature

Le Bon Gros Géant

Ce n’est peut-être pas un film que je serais allée voir si on me l’avait pas proposé et cela aurait été dommage. Il vaut en tout cas la peine d’être vu.

Synopsis : L’incroyable histoire d’une petite fille et du mystérieux géant qui va lui faire découvrir les merveilles et les dangers du Pays des Géants. Mais lorsque les méchants géants dévoreurs d’hommes envahissent le monde des humains, la petite fille, la reine d’Angleterre et le bon gros géant (le BGG) se lancent dans une grande aventure afin de les arrêter… (Cinénews)

Mon avis : C’est définitivement un film agréable à voir. Un brin de poésie, d’humour, de grammaire et de vocabulaire légèrement modifié (finalement, le choix de le voir en VF n’était peut-être pas si mauvais que ça, les subtilités de la langue du BGG m’aurait peut-être échappées).

Après, l’histoire est assez simple et définitivement tournée vers un jeune public (mais pas trop quand même, les géants mangeurs d’homme pourraient être source de cauchemars pour certains). C’est aussi très gentillet et un peu manichéen.

Bref, un moment de cinéma sympa mais n’en attendez peut-être pas trop quand même.

signature