Maman a tort – Michel Bussi

Encore une fois, il s’agit d’un livre prêté par ma Best, qui me fournit à peu près la moitié des livres que je lis chaque année et une plutôt belle surprise.

Résumé : Rien n’est plus éphémère que la mémoire d’un enfant.
Quand Malone, du haut ses trois ans et demi, affirme que sa maman n’est pas sa vraie maman, même si cela semble impossible, Vasile, psychologue scolaire le croit.
Il est le seul… Il doit agir vite.
Découvrir la vérité cachée. Trouver de l’aide. Celle de la commandante Marianne Augresse par exemple. Car déjà les souvenirs de Malone s’effacent. Ils ne tiennent plus qu’à un fil, qu’à des bouts de souvenirs, qu’aux conversations qu’il entretient avec Gouti, sa peluche.
Le compte à rebours a commencé.
Avant que tout bascule. Que l’engrenage se déclenche. Quel les masques tombent. Qui est Malone ? (Babelio)

9782266265843

Mon avis : Un enfant qui clame que sa mère n’est pas sa mère, c’est troublant et ça intrigue. Voilà, ce que nous propose cette fois Michel Bussi.

Et comme souvent dans ses romans, il nous promène du début à la fin de l’histoire, en semant des miettes de la solution tout au long des chapitres.

Ici, il mélange donc la psychologie du jeune enfant, le banditisme, les contes et la manipulation. Le tout, avec des personnages auxquels on s’attache assez vite, même si certains masques tomberont dans les derniers chapitres.

L’intrigue est bien ficelée et certaines idées sont intéressantes. Comment imaginer en effet que les histoires que le doudou de Malone lui raconte tous les soirs contiennent la solution à ces énigmes ?

Bref, un tout bon Bussi, à savourer.

signature

Advertisements