Instantanés #41

Le bonheur est fait de petites choses, toutes petites choses simples pour qui sait les percevoir… Voici les petites perles de cette semaine.

  • Courte semaine au boulot, entre la journée de grève et un congé posé. Courte, peut-être, mais intense. Bref, le long weekend est plus que bienvenu.
  • Comme chaque semaine, j’ai apprécié mon heure de danse orientale et le cours de yoga m’a fait un bien fou.
  • Sortir du boulot, un peu plus tard, et s’offrir une pause chocolat chaud avant le cours de yoga.
  • Le soleil qui a pointé le bout de son nez en milieu de semaine et qui est resté pour le weekend.
  • En profiter pour se balader avec Lui.
  • Déambuler entre les installations de Bright.brussels . Soirée douce, les rues sont pleines, l’atmosphère agréable.
  • Ce petit souci de santé qui est quasi réglé aujourd’hui et avoir bénéficié de Sa présence de nombreuses soirées cette semaine.
  • Une demi-journée à la Foire du Livre en très très bonne compagnie. Des achats, des découvertes, des fous rires.
  • Ces jolies mitaines qu’une amie m’a tricotées. Je les adore !
  • Profiter des gourmandises de Saint-Valentin.

signature

Advertisements

Instantanés #40

Le bonheur est fait de petites choses, toutes petites choses simples pour qui sait les percevoir… Voici les petites perles de cette semaine.

  • Une courte semaine de boulot suite à des récup’ posées et un long weekend.
  • Un début d’après-midi passé avec ma sœur et ma nièce, en vue d’un babysitting dans deux semaines.
  • Un souper en famille et de très bons moments, comme à chaque fois.
  • Plusieurs grasses matinées dans Ses bras.
  • Mon cours de danse orientale, qui est toujours autant un plaisir.
  • Un hamburger avec une amie… et une bonne session de papotage, ça faisait hyper longtemps.

Et vous, vous retenez quoi de la semaine écoulée ?

signature

Festina lente

Petit à petit, pas à pas, c’est comme ça que je fonctionne. Ça ne sert à rien de vouloir aller vite à tout prix, de brûler les étapes. Certains pourraient le voir comme un manque d’ambition, moi je pense surtout qu’il faut que les choses se construisent à leur rythme et que rien ne sert de forcer…

Par exemple, de mon cours de danse orientale, toutes les filles qui suivaient le même cours que moi (et qui ont continué cette annéee) sont passées au niveau supérieur. Alors que la prof avait au début annoncé qu’il fallait deux ans avant de passer au niveau suivant. Moi, j’ai préféré rester au niveau débutant. En grande partie, parce qu’à cause de mes cours de néerlandais, j’ai loupé trois mois de cours et que je n’avais pas envie de me mettre la pression pour rattraper ce « retard » et me sentir mal à l’aise en cours.

J’ai quand même testé le niveau supérieur, en chorégraphie, et définitivement, je me sens plus à l’aise au niveau débutant-technique. J’ai appris une chose aussi en suivant ce cours : c’est que l’année prochaine, le niveau supérieur, je le choisirai plutôt technique que chorégraphie. Ce dernier demande plus de lâcher-prise, chose dont je ne serais capable que si je sens que je maîtrise la technique, ce qui n’est pas le cas actuellement.

Autre exemple, professionnel cette fois. J’ai passé des tests fin de l’année passée pour changer de fonction. Cette opportunité, je l’avais déjà eu il y a quelques années, mais à l’époque, je considérais que je n’avais pas les bases suffisantes, la maîtrise de mon poste actuel pour briguer celui « au-dessus ». Au débriefing des tests, la direction m’a dit que, si je le souhaitais, je pourrais envisager de postuler à l’échelon suivant dans quelques mois, des postes allant se libérer. Et tout de suite, j’ai dit que ce serait beaucoup trop tôt pour moi…

Ces deux situations, récentes, m’ont permis de me rendre compte que pour évoluer en me sentant en confiance, à l’aise, j’ai besoin de maîtriser l’étape précédente, l’échelon inférieur. Et dans ce monde, cette société où tout le monde veut aller vite, ça intrigue. Ce n’est pas un manque d’ambition, c’est juste que j’estime qu’avant de passer à l’étape suivante, il faut maîtriser la précédente. En danse, si la technique n’est pas bonne, ça ne sert à rien de passer au niveau supérieur, car tôt au tard, il faudra corriger ces « erreurs » et les mauvaises habitudes prises sont difficiles à déloger. Et puis, au bout d’un moment, si la technique n’est pas bonne, le corps, les mouvements ne suivront pas. Et au boulot, comment passer à l’échelon supérieur où il faudra gérer assez rapidement l’ensemble des aspects du boulot, si certains nous sont encore totalement étrangers ?

Monter trop vite, si l’on n’est pas prêt, c’est un service que l’on ne rend à personne, et surtout pas à soi-même. Enfin, c’est ce que je ressens et ce que je crois. Pour moi. Aujourd’hui. Et c’est quelque chose dont j’ai pris conscience récemment et qui m’a permis de mieux me connaître, moi et mon fonctionnement.

signature

Instantanés #39

Le bonheur est fait de petites choses, toutes petites choses simples pour qui sait les percevoir… Voici les petites perles de cette semaine.

  • C’est un classique, mais le cours de danse orientale de ce lundi. Finalement, je suis plutôt contente d’être restée au niveau 1. Je ne m’ennuie pas, le cours est donné différemment de l’année passée et c’est toujours un plaisir.
  • Enfin recevoir le DVD du spectacle du mois de juin !
  • Enfin prendre le temps de faire le ménage. Franchement, il était temps.
  • Le cours de yoga du jeudi et le café que je suis allée prendre entre ma sortie du boulot et le cours.
  • Ma petite pause du vendredi, un livre, un café, un bon repas et une petite douceur pour ouvrir le weekend.
  • Une aprèm’ shopping en famille.
  • La soirée d’anniversaire de cette amie que je n’avais plus vue depuis un bout de temps.
  • et les tartelettes chèvre-miel que j’avais préparées (merci ma sœur pour l’idée, elles ont eu leur petit succès).
  • Un dimanche en mode flemme, le contrecoup de la soirée d’hier, peut-être ?

Et vous, vous retenez quoi de cette semaine ?

signature

Instantanés #38

Le bonheur est fait de petites choses, toutes petites choses simples pour qui sait les percevoir… Voici les petites perles de cette semaine.

  • Après une semaine à la maison, retrouver les collègues. C’est bien la première fois que je trouve le temps long en restant chez moi !
  • Reprendre le chemin des cours de danse orientale. Un vrai plaisir. Même si c’est parfois un peu douloureux, notamment pour les bras.
  • Une semaine plutôt cool au boulot, du moins en partie. C’était agréable avant le rush de la fin du mois.
  • Le cours de yoga du jeudi soir, qui me fait toujours autant de bien.
  • Le café pris jeudi après-midi en sortant du boulot. Un moment à moi, un moment de pause que j’apprécie toujours autant.
  • Le diner du personnel vendredi. Je me suis régalée avec le menu végétarien !
  • Un weekend en Sa compagnie, on ne change pas les bonnes habitudes. Mais surtout trouver le temps de faire des petites courses que je n’avais pas trouvé le temps de faire avant.
  • Et puis, surtout passer un bout d’après-midi avec un couple d’amis et leur petit bout, absolument craquant.

Et vous, vous retenez quoi de la semaine passée ?

signature

Instantanés #37

Le bonheur est fait de petites choses, toutes petites choses simples pour qui sait les percevoir… Voici les petites perles de cette semaine.

  • Cette semaine n’aura pas été très riche, car je l’ai passée cloîtrée chez moi, succombant à une toux absolument pas discrète et douloureuse. Le bon côté des choses, c’est qu’Il est venu tous les soirs jouer les garde-malades et me distraire…avant de tomber malade à son tour.
  • Bref, une semaine riche en matinées, après-midis et soirées sur le canapé, en solo ou en duo.
  • On a quand même réussi à mettre un peu le nez dehors dimanche.
  • Et traverser la rue samedi pour aller boire un café.
  • Par contre, j’étais tellement ko, qu’à part regarder la télé, je n’ai pas fait grand chose. Pas lu, pas écrit. Service minimum.

Et par chez vous, elle était comment cette semaine ?

signature